Mohamed Aissa est le ministre des affaires religieuses et des Wakfs depuis mai 2014. Inconnu du grand public comme ses confrères du gouvernement, il s’est fait connaitre grâce à ces sorties médiatiques, souvent controversées.
Sa dernière bourde, il l’a commise hier en expliquant que le muezzin de la mosquée d’Alger a le même timbre de voix que Bilal, compagnon du prophète.
Contrairement à nous, vous ne connaissez pas tout sur le ministre Aissa. Voici 7 choses que vous ignorez sur lui :

1/ Son vrai nom est Rodrigo Martinez

Comme Cassius Clay, Ribéry et Diam’s, Mohamed Aissa fait partie des stars ayant changé leurs noms pour se convertir à l’Islam. D’origine cubaine, ses parents ont quitté la Havane après la chute de Batista. Fuir Castro pour se retrouver sous Boumediène, je n’arrive toujours pas à saisir.

2/ Athée jusqu’à l’âge de 19 ans

Freudien et fervent lecteur de Nietzche, sa vie bascule après l’obtention de son bac en 1983. Sa mention ne lui ayant pas permis de rejoindre la faculté de philosophie, il se voit orienté vers les sciences islamiques. Afin qu’il puisse suivre cette branche, il se convertit à l’Islam et devient Mohamed Aissa.

3/ Il connait Sourat Al Fatiha par cœur

Trouvant des difficultés avec sa nouvelle vocation, il trouve néanmoins des solutions pour apprendre par cœurs les principales lois de la Charia. En 85, Il s’est fait tatoué l’intégralité de Sahih al-Bukhari sur son dos.

Trouvant des difficultés avec sa nouvelle vocation, il trouve néanmoins des solutions pour apprendre par cœurs les principales lois de la Charia. En 85, Il s’est fait tatoué l’intégralité de Sahih al-Bukhari sur son dos.

4/ Il regarde le film Al Rissala chaque matin avant d’aller au bureau

Son dernier dérapage n’est pas anodin. En effet, Mohamed Aissa fait partie des Algériens qui ont regardé le célèbre film Al Rissala plus d’un million de fois. Il le regarde chaque matin avant de rejoindre son ministère, en dégustant 1 kg de dattes et 2 L de lben. Un rituel qui lui permet d’arriver avec 4 heures de retard au bureau.

5/ Il trouve qu’il a la même voix de Ghoulamallah

S’il a été nommé ministre par Sellal, ce n’est pour ses compétences dans ce secteur sensible, mais parce que sa voix fait penser à son prédécesseur Ghoulamallah.

6/ Il entend toujours Bouteflika

Les pouvoirs auditifs de Aissa ne se limitent pas à entendre la voix de Bilal Benou Rabah ainsi que plusieurs compagnons du prophète, il peut même entendre la voix du président de la République, silencieux depuis 5 ans. « Je l’entends toujours mais je vous rapporte rien, il dit du n’importe quoi ces dernières années » a-t-il témoigné.

7 / Tolérant avec toutes les religions, à condition que ça soit l’Islam sunnite

Laïc (séparant l’Islam et les autres religions) il se dit tolérant avec tous les sunnites « chaque citoyen sunnite à la liberté la plus absolue de pratiquer sa religion, en respectant le mépris qu’il a pour les autres religions »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Top 1 000 000 des meilleures citations de Farès Mesdour

Farès Mesdour est le résultat de la multiplication répétée du nombre N…

Fille cachée de Monsieur Spock, Houda Imane Feraoun cacherait ses longues oreilles sous sa célèbre coiffure

Les rumeurs les plus folles avaient couru sur le compte de la…

L'actrice indienne Aishwarya en a marre de voir sa tête sur les photos de profil des algériennes

Bibicha 2, minoucha36, ʚiɞ-loulou, chomeuzedeluxe, tous des pseudonymes facebook de filles inconnues…

Khaled Nezzar s’excuse "J’ai eu recours à ma canne parce que j’avais oublié mon arme chez moi"

A plus de 80 ans, l’ancien général de corps d’armée n’a rien…