Un drame a failli se produire en ce début de cette redoutable année. Un avion d’Air Algérie reliant Londres à Alger, a voulu défier les règles aéronautiques locales en tentant d’atterrir pile poil, à l’heure à l’aéroport d’Alger. Le jeune pilote, un novice ne maîtrisant pas le règlement intérieur de la compagnie nationale, a remué ciel et terre pour « réussir » son premier vol en tant que pilote principal. Son inconscience a failli causer l’une des plus dramatiques catastrophes aériennes du pays.

Une faute qui vaut le détour
Tout avait pourtant bien commencé. Le poids des bagages en soute fixé à 100 kg a été respecté, et le reste partait en cabine. Les passagers, majoritairement algériens, ont donc rejoint leurs sièges à 8 h GMT comme prévu. L’hôtesse de l’air s’est faite harcelée pendant qu’elle donnait les consignes de sécurité et les toilettes devenues hors d’usage après le passage massif de 200 passagers en 3 min. Tout semble être ordinaire pour Air Algérie.
Ce n’est qu’après 2 h de 30 de vol que la compagnie a détecté une rare anomalie. Ce n’est pas le mauvais temps, ni un incendie ou même un oiseau coincé dans un réacteur, mais l’avion risquait d’arriver à l’heure. Une panique sans précédent s’abat sur l’aéroport d’Alger, le spectre de la ponctualité plane, certains employés chevronnés ont même abandonné leurs postes par peur d’affronter la crise. “Je suis chef d’escale depuis 40 maintenant. Depuis des décennies et c’est moi qui décide (ana ndécidi) voir un avion d’Air Algérie arriver à l’heure est inimaginable pour moi ! Plutôt crever, je ne peux pas supporter ça !” s’affole Smail Lakhar, chef d’escale.

A 5 min de l’atterrissage, la tour de contrôle décide d’assister la compagnie nationale en refusant de donner un couloir pour l’avion. Le directeur technique du contrôle d’aérodrome contacte le pilote. “Qu’est ce que vous foutez la haut ? Évacuez le ciel putain, laissez le couloir aux avions arrivés en retard, ce n’est pas votre heure, foutez le camp».
Éberlué, mais n’ayant pas le choix, le pilote prend la décision de revenir à l’aéroport de Heathrow afin qu’il puisse redécoller dans 3 heures puis arriver à Alger dans 6 heures, il respectera ainsi le tableau affiché par Air Algérie.

On s’excuse de n’avoir pas pu s’excuser
Après le demi-tour de l’avion, Air Algérie a enfin repris la situation en main. De sévères sanctions attendent le personnel navigant pour délit de ponctualité. Par ailleurs, la compagnie n’hésite pas à présenter ses excuses, sortant de l’ordinaire, cette fois-ci : “Nous tenons à présenter nos excuses à cause d’un retard (presque) raté. Nous vous promettons qu’aucun n’avion n’arrivera jamais à l’heure à l’avenir. Nous veillerons sur le respect de notre devise Always late for you”

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Un chien des douanes françaises meurt après avoir reniflé la Chemma transportée par un voyageur en provenance d’Alger

Les services des douanes françaises sont en deuil depuis la semaine dernière…

En plein vol, un avion d’air Algérie vidange ses toilettes, au-dessus d’un festival en Bretagne

Faut-il en rire, s’en étonner ou s’en offusquer ? ce que vient…

Maroc : préparée par erreur avec des feuilles de cannabis; une h’rira transforme un mariage en chaos général

Il aura fallu plusieurs heures à la police pour remettre les choses…