Les gilets jaunes ne décolèrent pas. Ils ont été nombreux à manifester dans toute la France ce samedi. Paris, Nantes, Toulouse, Marseille, Bordeaux aucune ville française n’échappe à la contestation, à l’exception de Club des Pins. Les 55 compagnies de CRS, les 109 escadrons de la gendarmerie nationale ainsi que les 15 blindés déployés n’ont pas été en mesure d’endiguer la grogne. Face au péril jaune, le président Macron agite sa dernière carte : la dissuasion nucléaire.
Sauver la république à n’importe quel prix. C’est le leitmotiv du président français qui n’a pas hésité à brandir la menace nucléaire samedi matin pour faire cesser la contestation dont il fait l’objet depuis plusieurs semaines. Déjà très irrité par les réactions des Gilets Jaunes après son discours du 10 décembre, Emmanuel Macron semble avoir définitivement perdu son sang froid.


Son entourage à l’Elysée ne le reconnaît plus. “Il est entré dans une colère noire, comme qui dirait en transe” témoigne un de ses collaborateurs ayant requis l’anonymat. Ces états d’hystérie dantesque, Macron en est habitué comme à son premier meeting d’entre deux-tours dans la ville Arras. “Il est sous Xanax depuis 10 jours, il ne dort plus, il ne mange plus. Dès qu’il voit jaune, il voit rouge. C’est une nouvelle forme de daltonisme” nous confie la même source.

Ce matin, en constatant que le mouvement des gilets jaunes ne s’est pas essoufflé Emmanuel Macron se serait mis à hurler à gorge déployée “c’est moi ou le chaos”. Il aurait enjoint Brigitte de lui apporter la valise nucléaire, ses collaborateurs l’aurait dissuadé au dernier moment d’appuyer sur le bouton en lui rappelant qu’il n’y aurait plus de pauvres à mépriser après une explosion nucléaire. L’entourage du président tire la sonnette d’alarme. On l’a échappé belle cette fois, mais qu’en sera-t-il de la prochaine ?

0 commentaire
  1. J’ai connu votre site grâce à celui de Mediapart, et j’en suis ravie, j’aime votre humour : un peu fou, décapant, affûté, sérieux aussi, désespérant, las, plein d’espoi aussi etc…
    Mais nous,nous avons un président jeune qui supporte une politique de 40 ans désastreuse, nous nous sommes faits entendre, donc il change de braquet: nous sommes une démocratie vivante.
    Maintenant, en ce qui concerne ce fameux bouton nucléaire, c’est Le Général de Gaule qui l’a donné à La France pour marquer l’indépendance de La France face aux autres puissances et je l’en remercie car aujourd’hui nous sommes un des 5 membres du conseil de sécurité de l’ONU; ce qui est fou c’est que les 26 autres pays de l’UE voudraient que nous partagions cette propriété.
    En tout état de cause, BRAVO !!🤗🎈
    Toutefois, je peux vous dire que je plains cet immense pays où je suis née , d’être aussi minable !!
    Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Urgent : Marine Le Pen victime d'un malaise cardiaque suite à la victoire de l'Algérie

La présidente du Rassemblement National a été victime d’un malaise cardiaque suite…

Champs-Elysées : Une bagarre éclate entre Amar Saidani et des gilets jaunes

Amar Saidani n’aime qu’on le dérange chez lui, aux Champs, à Neuilly,…

COP21: Les dirigeants unanimes "Pour sauver la planète il faut réduire les émissions d'Ennahar TV"

Les principaux dirigeants du monde ont ouvert aujourd’hui la conférence de Paris…

Manuel Valls affirme que « Le voile est la 1ére cause du chômage en France »

« Un mouvement progressiste et révolutionnaire vient de naître en France » selon le…