manif

Pour ce 3ème samedi de contestation en France, le mouvement populaire des Gilets Jaunes s’apprête à sortir, à nouveau, dans les rues à travers tout l’Hexagone pour manifester son ras-le-bol de la cherté de la vie, du poids de la fiscalité et de l’effondrement du pouvoir d’achat des français. Un mouvement qui ne faiblit absolument pas malgré plusieurs annonces du gouvernement parmi lesquelles, le renoncement pur et simple à l’application de la hausse des taxes sur les carburants qui était prévue à partir du 1er janvier 2019.

Le gouvernement français a pris en effet conscience que ce mouvement, qui n’a pourtant, ni leader, ni représentant officiel, était quelque chose à prendre très au sérieux car né d’une initiative populaire spontanée et sans y associer aucune force politique opposante. Cette prise de conscience s’est accentuée avec la montée des violences commises par certains « Gilets Jaunes » durant les précédentes manifestations mettant ainsi la France à feu et à sang et dégradant plusieurs édifices symboliques, commerce et autres services publics. Les forces de l’ordre n’y ont rien pu faire et se sont vite retrouvées piégées par les manifestant ultras violents.

Macron et son gouvernement en ont marre et le font savoir

Prenant conscience de la gravité des choses, le président français ainsi que son premier ministre ont essayé de calmer les choses en annonçant dans un premier temps un moratoire sur la hausse des taxes et une série d’autres mesures d’apaisement, mais sans succès. Ils ont dû donc se résoudre, face à la poursuite des appels à manifester, à annuler tout simplement la hausse des taxes sur les carburants qui avait tout déclenché initialement.

Malgré cette victoire des Gilets Jaunes, les appels à manifester se sont poursuivis et une troisième manifestation nationale est prévue pour ce samedi. Le Edouard Philippe et Emmanuel Macron n’y comprennent donc plus rien et expriment à leur tour le ras-le-bol de mouvement contestataire qui veut toujours plus. Ainsi, un communiqué de l’Elysée, tombé cette nuit annonce que le président Macron, le Premier-Ministre ainsi que l’ensemble des membres du gouvernement vont manifester également ce samedi afin de protester contre le mouvement des Gilets Jaunes et exprimer ainsi leur déception des réponses de ce mouvement aux propositions qui leur ont été faites.

Afin de s’assurer la prise des lieux avant les Gilets Jaunes, le président et son gouvernement vont se pointer dès 6h du matin sur les Champs-Elysées. Ils vont également revêtir des costumes noirs pour les hommes et des tailleurs strictes pour les femmes, avec, pour chacun, un bandana sur le front sur lequel sera écrit « Macron, tiens bon ! ». ça promet d’être chaud !

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Gilets jaunes : Macron annonce une taxe sur la manif

« Œil pour œil dent pour dent ». C’est en appliquant la…

Une coalition syro-libyenne s’apprête à bombarder la France en soutien aux gilets jaunes

La roue tourne a tourné comme dirait Frank Ribery. Une coalition menée par…

Tourisme : Paris jumelé avec la ville d’Alep

“Paris outragé, Paris brûlé, Paris martyrisé mais Paris macronisé” C’est en citant…