boutef

C’est par un court communiqué de presse envoyé cet après midi par l’APS que la présidence de la République a annoncé la nouvelle à laquelle personne ne s’attendait. Le président de la République renonce officiellement à briguer un cinquième mandat électif et décide de se retirer en laissant le champ des candidatures libre. Un véritable séisme.

Dans ce communiqué de quelques lignes seulement, la présidence de la République a donc annoncé que “Son Excellence Monsieur le président de la République a pris aujourd’hui la décision ferme de ne pas se présenter aux élections présidentielles devant avoir lieu en avril prochain et ce, en raison d’un rhume aigu auquel il a été confronté dernièrement”. Une décision qui a pris de court toute la classe politique et les acteurs importants dans le circuit de prise de décision en Algérie, y compris le Chef d’état major, Ahmed Gaid Salah, qui se trouve en ce moment en tournée dans le Moyen-Orient.

Un rhume aigu peut décider du sort d’une nation

Ce “rhume aigu” que le président de la république a contracté, n’a pas uniquement provoqué la décision radicale de se retrait de la candidature, il a aussi été le motif invoqué par la présidence, un peu plus tôt dans la journée pour justifier la fin de jin recevoir signifiée au prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohamed Bin Salmane, actuellement en visite en Algérie. Celui-ci s’est donc contentés de rencontrer le premier-ministre ainsi qu’un certain nombre de hauts responsables politiques du pays. Visiblement, les dernières frasques de MBS ont eu raison de lui au plus haut sommet de l’Etat.

Au-delà de ça, il ya donc lieu de s’interroger sur point commun qui réunit ces deux décisions majeures d’aujourd’hui, à savoir, le rhume aigu. Alors que toute la classe politique opposante ne souhaitait pas que Bin Salmane vienne en Algerie d’une part, et, d’autre part, ne souhaitait pas non plus que Bouteflika brigue un 5ème mandat, il y a eu ce virus, venu d’on ne sait où, et qui réussit là où tout le monde a échoué. C’est dire à quel point, un rhume banal peut changer le cours d’une nation.
Bon rétablissement au président tout de même.

1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Champs-Élysées : Saidani sort sa darbouka pour mettre l’ambiance à la manifestation des gilets jaunes

Décidément, les Gilets jaunes ne lâchent pas. Comme chaque samedi, des milliers…

Les conteneurs d’ordures saisis étaient de la matière première destinée à la production des articles d’Ennahar

Les services des douanes du port de Béjaïa ont opéré, cette semaine,…