paris

“Paris outragé, Paris brûlé, Paris martyrisé mais Paris macronisé” C’est en citant le Général De gaules que la maire de Paris Anne Hidalgo a décrit la situation chaotique qu’a vécu les Parisiens hier. Dévastée par le mouvement des gilets jaunes, la ville des lumières s’est complètement éteinte. Ce matin, les autorités locales ont du mal à constater tous les dégâts. Route dépavées et barrées, voitures brûlées, magasins saccagés… les quelques touristes étrangers ayant raté leur vol n’ont pas cru leurs yeux “j’ai l’impression que j’ai pris le mauvais avions, on est où la, à Damas, non même pas à Tobrouk je pense » s’interroge un touriste chinois.

Une transformation radicale qui a coûté à la capitale française sa place de 1ère destination mondiale, pire, le dernier classement Foreign Security vient de tomber, et surprise : Paris arrive 49ème dans le top 50 des villes les plus sûres.
Dans la foulée, le maire de la ville syrienne Alep, détruite par les bombardements de l’OTAN et la barbarie de DAECH, vient d’annoncer un projet de jumelage entre sa ville en ruines et la ville de Paris.

« C’est un Paris fou, un immense honneur »

L’annonce du projet de jumelage entre Paris et Alep est une bonne nouvelle pour la Syrie. Une ville totalement détruite, vivant une terrible crise sanitaire vient côtoyer la plus belle ville du monde jusqu’à novembre2018. “Je suis très ému, je ne trouve plus les mots. C’est un immense succès pour notre ville dont l’image a été complètement salie depuis 7 ans déjà. Maintenant, avec Paris on pourra se partager les touristes. Nous allons même lancer une ligne directe Orly-Alep, ma ville sera une extension parisienne. J’ai vu hier les dernières images, bah ce sont deux ville jumelles, et c’est tellement beau de le dire” se félicite Aymen Zahri, maire d’Alep. Avant d’ajouter “Nous allons bientôt travailler ensemble pour la convergence des luttes. Les aspirations des rebelles ne sont pas loin de celles des gilets jaunes : faire tomber un dictateur. Il y aura deux jours de manifestations simultanées par semaine dans les deux villes. On vivra également, en parallèle, une lutte acharnée entre Macron et Bachar pour savoir quel tyran réprime le mieux son peuple”

1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

Macron et ses ministres manifesteront samedi pour protester contre les Gilets Jaunes

Pour ce 3ème samedi de contestation en France, le mouvement populaire des…

Gilets jaunes : Macron annonce une taxe sur la manif

« Œil pour œil dent pour dent ». C’est en appliquant la…

Une coalition syro-libyenne s’apprête à bombarder la France en soutien aux gilets jaunes

La roue tourne a tourné comme dirait Frank Ribery. Une coalition menée par…