haddad

Après plus de 50 ans de cavale, le plus grand chef terroriste de la langue française s’est rendu ce matin à l’Académie Française. Surnommé “l’illettré du mal”, l’Algérien de 54 ans aurait massacré plus de 30 millions de mots. Affaibli par ses interprètes, ses conseillers et les correcteurs automatiques, il décide de mettre fin à sa cavale pour bénéficier d’une réconciliation grammaticale proposée par l’Académie Française “Ji veu divinir riponti, allo la fronce ripondi” a-t-il twitté hier.

“Jonimar”

C’est ce matin donc vers les coups de 9 h que le fondateur de la branche linguistique d’Al Qaida s’est présenté à l’Académie Française pour annoncer sa repentance. Une reddition que le fugitif linguistique a expliqué aux journalistes présents, un Petit Larousse à la main par mesure de sécurité «ca fi 50 ans que je m cache-cache, ci troo. Ji peu pa contini ma vie à fuir comm un fantom, avec l’age j y suis fatégui. En plus, j i bocou d’argent, et j veux venir en france bocou di temps en temps. Bref, j veu me laver comme je lave mon calson avec lajaval. Pardoni moi, je ne parli jami en fronçais, c’est la dernière fois, ji vous joure” déclare-t-il, en larmes.
Après son émouvant discours, qui, mine de rien a détruit plus de 200 mots, Ali Haddad voit son sort balancer entre deux blocs de l’Académie. Si certains se disent prêts à lui pardonner contre une amende de quelques millions d’euro + un dédommagement important à Larousse, le petit Robert et le Bescherelle, d’autres “immortels” à l’image de Alain Finkielkraut requièrent la réclusion criminelle à perpétuité. “Haddad c’est 40 millions de mots massacrés, c’est 100000 règles de grammaire bafouées, 500000 erreurs de syntaxe, 1 millions de fautes d’orthographe …et j’en passe. Cet homme là a voulu, par sa soif psychopathique, détruire notre patrimoine, exterminer notre langue…..il est pour le français ce que Himmler était pour le juif. Condamnons à mort ce criminel avant qu’il ne s’exprime encore”.

0 commentaire
  1. J’aime bien son sourire, quand à sa façon de parler je n’y crois pas , s’il parle de cette façon, j’ai honte à sa place.

  2. Vous l’avez bien décrit, mais j’espère que vous faites de même, avec ceux qui font également, la même chose avec la langue arabe,et là on doit avoir plus que la honte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

9 juin 1990 : Cheb Djalti découvre que "خلقو رب العالمين"

En 1989, Cheb Djalti sortait l’album “ديرولو الحنة” (mettez-lui du henné), avec…

L'Académie française valide le mot "faichlesse" pour exprimer un état d’affaiblissement extrême

Si la France était en guerre contre l’immigration, selon Marine Le Pen,…

Naïma Salhi lance la première édition du festival de Connes

En marge de la 71ème édition du festival de Cannes, la sulfureuse…

Mazouni pour remplacer Merdaci à la tête du ministère de la culture ?

Aana lasstou marfoudha a présenté samedi sa démission au chef de l’Etat,…