metro

Le ministre des transports a inauguré cette semaine deux nouvelles stations du métro d’Alger, il s’agit de Ali Boumnidjel (Alger-centre) et de Gué de Constantine. Une troisième ligne a été lancée dans le secret total. Elle relie la Maison de la Presse d’Alger au centre pénitentiaire d’El Harrach.

Métro de la déportation

Depuis la dernière vague d’arrestation, RATP El Djazair a relevé un afflux massif d’une catégorie de citoyens portant des sacs à dos et des appareils photos de la MDP vers la prison. Pris pour des touristes, les quelques journalistes professionnels ont donc poussé l’entreprise gérant le métro d’Alger à ouvrir cette ligne spécialement pour eux. “La fréquentation de cet itinéraire a explosé ce dernier mois. Les départs pour la prison d’El Harrach ont largement dépassé les voyages pour la place Audin. De ce fait, nous avons décidé d’ouvrir cette ligne à but commercial. C’est une immense opportunité d’assurer une nouvelle ligne tout le temps bookée. On ignore ce qu’il y a de beau dans cette destination mais on s’en fout, qu’on en profite” nous confie le directeur du métro d’Alger.

Néanmoins, cette ligne offre la possibilité aux journalistes de faire deux correspondances, la première au niveau de la station du tribunal de Sidi Mhamed, la seconde au tribunal de Bir Mourad Rais. La voix du train qui annoncera l’arrivée à destination sera assurée par une journaliste d’Ennahar.

Des abonnements pour les habitués

Le métro d’Alger compte même fidéliser ses clients en partance pour la prison d’El Harrach. Ceux qui empruntent le plus cette ligne bénéficieront d’une réduction de plus de 50% et d’abonnements annuels. A l’image de Abdou Semmar dont l’affaire est toujours en cours et qui est appelé à effectuer ce voyage très souvent.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

Alger barricadée : la wilaya évoque un risque d’effondrement de la capitale

Stupéfaction à Alger ce matin : des clôtures pour chantier ont été…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…