Abdou-Semmar

Le procès des quatre journalistes, le comédien Bouakaz et le footballeur Fodil Dob, inculpés pour « diffamation « et « atteinte à la vie privée » s’est ouvert ce matin Alger. Le procureur de la république avait requis le 23 octobre dernier la peine maximale et l’exécution par pendaison en regardant Ennahar Tv contre les « présumés coupables ». Selon la chaîne privée ayant le cul coincée entre la présidence et le DRS, il s’agit du plus grand procès criminel de l’histoire, bien devant le procès de Nuremberg.
Dans l’impasse, les avocats des 6 détenus ont tenté ce matin de jouer leur dernière carte : Solliciter la grâce présidentielle.

L’avocat de la terreur !

Selon Me Slimane Hilly, les 4 journalistes détenus pour diffamation sont en réalités des anciens terroristes ayant appartenu au groupe islamique armée (GIA) durant les années 90’. L’avocat prenant un énorme risque a publié des photos ainsi que des enregistrements audio montrant que les journalistes détenus armés, en tenues afghanes projetant d’attaquer un convoi militaire. Un autre enregistrement encore plus accablant, où on peut identifier la voix d’un des 4 journalistes donnant froidement des instructions pour attaquer un village de la banlieue de Blida. Me Hilly a réussi à prouver l’implication de ses clients dans le terrorisme, les homicides volontaires et l’atteinte à la sécurité de l’état. Le juge demande alors la requalification des chefs d’inculpation, les journalistes deviennent en un claquement de doigts : des terroristes sanguinaires.

Me Hilly change alors sa tactique de défense et prononce une plaidoirie émouvante « J’ignore si ses accusés ont diffamé, insulté ou porté atteinte à la vie privée mais ce qui est certain c’est que ce sont des terroristes ayant sombré dans le journalisme après la fin de la décennie noire. De ce fait, j’appelle la cour d’assise à user du décret présidentiel relatif aux deux lois sur la concorde civile et la réconciliation nationale pour acquitter immédiatement les détenus. J’invite par là même le juge à leur reconnaître le droit à un dédommagement, une réhabilitation en « Clean Chakib » par Ennahar Tv et un registre de commerce pour vendre la lingerie à Sidi Yahia. Une carte VIP leur sera délivrée ainsi qu’une inscription gratuite au Fan Club de Djamel Zitouni. Voilà tout, libérez-les tout de suite avant qu’ils ne regrettent leur repentance » conclut-il.

Général Kamel !

Pendant que les journalistes ont choisi la piste du terrorisme, Kamel Bouakaz et Fodil Dob optent pour une défense encore plus ingénieuse. En effet, le comédien affirme avoir joué le rôle d’un général major pendant un épisode de Nass Mlah City 2 et appelle Bouteflika à le sélectionner dans sa liste hebdomadaire des graciés de la nation. “J’ai endossé le costume de général, vous pouvez vérifier, il y a tout sur YouTube. On me surnomme le général Kamel, j’étais la doublure du général Toufik, j’ai usé de mes pouvoirs pendant les 20 min de la sitecom. Voilà, on est du même grade, je mérite autant cette grâce” Quant à Dob, il est allé dans le même sens en affirmant avoir été « capitaine » du Mouloudia et avoir aidé Kamel El Boucher en transportant 500 kgs de coke dans ses narines. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

You May Also Like

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Champs-Élysées : Saidani sort sa darbouka pour mettre l’ambiance à la manifestation des gilets jaunes

Décidément, les Gilets jaunes ne lâchent pas. Comme chaque samedi, des milliers…

Les conteneurs d’ordures saisis étaient de la matière première destinée à la production des articles d’Ennahar

Les services des douanes du port de Béjaïa ont opéré, cette semaine,…