got-talent

A six mois des prochaines élections présidentielles, les choses commencent à bouger sérieusement au niveau des partis politiques et des acteurs de la scène politique et économiques. Tout le monde s’affaire à se trouver la meilleure place dans cette nouvelle échéance électorale qui va se jouer en avril 2019. Et tous les moyens sont bons pour y arriver.

Ainsi, même si beaucoup d’indicateurs penchent pour un nouveau mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika, certains continuent de croire en leur chance et pensent pouvoir changer les choses en s’insérant par tous les moyens dans le paysage électoral. Les uns pensent à se présenter contre le président de la République en étant confiant quant à leur victoire, d’autres préfèrent se mouvoir dans l’opposition simple pour exprimer son refus d’un 5ème mandat consécutif. Et une autre catégorie « d’acteurs » de la scène publique s’apprête à endosser son costumer de « lièvre » qui va faire croire aux peuple qu’il est là pour renverser la table de l’échiquier politique alors que sa seule attente est le petit pactole qu’il pourra toucher pour l’organisation de de sa pseudo-candidature.

Entre toutes ces catégories, le FLN, parti soutenant corps et âme le président de la République dans sa quête d’un nouveau quinquennat, sort les grands moyens. Fort de sa réputation et de son aisance financière, l’ex-parti unique va se lancer dans une initiative inédite qui a pour but de garantir l’élection de Bouteflika… dans la meilleure ambiance possible.

“Chauffer el bendir” grâce au meilleur chiyate

Le SG du FLN, Djamel Ould Abbas, fervent défenseur du président, a donc annoncé à la presse que le son parti va lancer dans les tous prochains jours une émission télé qui sera diffusée sur Ennahar TV, intitulée « Algéria’s got chiyate », produite par le parti lui-même, en collaboration avec la boite de production « Chita Prod » du groupe Ennahar, dirigé par Anis Rahmani.

Le concept de cette célèbre émission dont le FLN a racheté les droits auprès de son créateur est très simple : un jury de 4 « personnalité » va auditionner des candidats venus de tout le pays pour y dénicher celui qui va exceller dans l’art de la chita du président de la République. L’objectif étant de trouver « la perle rare » de la chita qui aura l’honneur de figurer dans toutes les tournées de campagne électorale que s’apprête à mener le FLN pour le compte du président-candidat. Il s’agit donc d’être créatif et d’apporter des idées nouvelles et innovantes qui vont faire que le peuple dans la rue sera rassemblé derrière la candidature du président pour le faire élire à plus de 90% des voix, précise Ould Abbas.

Le jury sera présidé par Ould Abbas en personne. Il sera accompagné par Naïma Salhi, Baha Eddine Tliba et Khaled Bounedjma. Il aura la « lourde » tâche de sélectionner les candidats pour les envoyer ensuite aux étapes suivantes. Le gagnant de la finale remportera un an de cachir Bellat.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Insolite : Célibataire, il apprend l’adultère de sa femme dans une émission d’Ennahar

EnnaharTv est tellement informée qu’elle sait sur vous ce dont vous ignorez…

Cheikh Chemseddine avoue avoir raté plusieurs fois Tarawih pour suivre Ouled Lahlal

C’est une révélation qui va faire couler beaucoup d’encre. Alors qu’il faisait…

Incendie à Oran : Echououk affirme que le sauveur est Gaïd Salah quand il était jeune

Un jeune homme a accompli un acte héroïque en sauvant deux femmes…