mecque

Le cumul des scandales depuis plusieurs mois en Arabie Saoudite a fini par exacerber les humeurs et fait littéralement déborder le vase de l’insupportable. L’affaire Jamal Khashoggy a probablement parachevé un long processus traduisant le ras-le-bol des populations et des politiques de ce Royaume, longtemps resté à l’abri de tous les conflits.
En effet, nous assistons depuis quelques mois à une série événements géopolitiques majeurs touchant l’Arabie Saoudite dans ses institutions et son fonctionnement. De la guerre déclarée au Yémen voisin à l’assassinat du journaliste Jamal khashoggy par les services secrets, en passant par la proximité alarmante avec Donald Trump, il ne se passe pas un jour sans que l’Arabie Saoudite ne soit à la une, notamment depuis la prise en main du pouvoir par le prince héritier Mohamed Bin Salmane, dont le père, le Roi Salmane, a décidé de se retirer progressivement des affaires du pays.

La Mecque et Médine proclament leur indépendance

Dans ce contexte extrêmement tendu, et face à la montée des protestations des chefs de tribus saoudiennes contre la famille royale pour essayer de rétablir l’ordre et de calmer les ardeurs du prince héritiers, les gouverneurs des deux plus emblématiques, à savoir La Macques et Médine, ont décidé, dans une démarche qui a surpris tout le monde, de se détacher du royaume et de prendre leur indépendance totale en devant des Etats à part entière, comme le Vatican.

Les gouverneurs des deux provinces saoudiennes ont organisé à cet effet une conférence de presse à laquelle, les médias du monde entier ont été conviés. Ils ont annoncé leur décision à cette occasion en expliquant leur choix. « Nous avons pris la décision, avec nos voisins de Médine, de nous unir et de nous détacher de ce Royaume qui ne nous apporte que honte et désolation depuis plusieurs années maintenant, ont-ils déclaré à la presse. Il est devenu urgent et indispensable de se détacher d’une famille royale qui n’a plus rien à donner à l’Islam. Bien au contraire, cette famille est en train de salir l’image de notre religion et nous ne pouvons plus tolérer cela. Les musulmans du monde entier vont finir par nous boycotter si nous continuons comme ça, ajoutent-ils ». Les deux provinces ont donc décidé de s’appeler « Royaume des Lieux Saints » et d’adopter un fonctionnement politique identique à celui du Vatican. Les autorités saoudiennes n’ont pour l’heure pas réagi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

You May Also Like

Macron et ses ministres manifesteront samedi pour protester contre les Gilets Jaunes

Pour ce 3ème samedi de contestation en France, le mouvement populaire des…

Gilets jaunes : Macron annonce une taxe sur la manif

« Œil pour œil dent pour dent ». C’est en appliquant la…

Une coalition syro-libyenne s’apprête à bombarder la France en soutien aux gilets jaunes

La roue tourne a tourné comme dirait Frank Ribery. Une coalition menée par…