chemsou

L’emblématique statue de la ville de Sétif a été vandalisée pour la 4ème fois. L’homme, barbu d’une trentaine d’année, accuse l’édifice centenaire d’avoir provoqué ses pulsions sexuelles depuis son adolescence. « A chaque fois que je passe, elle me montre ses seins, me sourit et croise ses cuisses. J’ai supporté sa folie et son dévergondage depuis que je suis adolescent, mais hier, c’était la goute de sperme qui a fait déborder la fontaine. Je lui ai fait payer mon éjaculation dans mon slip » explique-t-il.
Les réactions condamnant l’attaque ont inondé les réseaux sociaux. Même certains Muftis appellent au respect du patrimoine et à ne pas confondre statut de la femme et femme statue. C’est le cas de l’Imam le plus rigolo du pays Cheikh Chemseddine qui a tenu à dédramatiser la situation en donnant un avis farfelu comme à l’accoutumée.

« Elle fait du 95 C…Machaa Allah »

Pour évoquer Ain El Fouara, Cheikh Chemsou n’a pas sorti un marteau, mais juste ses vices. « Ce n’est pas la première fois que cette femme attise notre libido. Cette statue coquette est une fitna pulsionnelle. En plus, sa poitrine généreuse est à couper le souffle. C’est du 95 C, un ami barbu, vendeur de lingerie dans la ville de Soutif.. eh de Sétif pardon me l’a confirmé hier. Qu’est-ce que vous voulez que qu’on fasse. Qu’on bande nos yeux, qu’on se fait castrer à l’acide, c’est ça ? Ain El Fouara c’est comme une femme, parfois il lui faut une claque, une fessée pour qu’elle se ressaisisse. Comme elle est faite de pierre, le marteau et le burin sont des outils de punition très raisonnables » a-t-il expliqué. Avant de conclure « exhiber son arrogante poitrine 95 C en plein centre-ville en attendant désespérément nos mains viriles lui caresser les nichons, c’est de la pure provocation ! Hasbiya Allah w Na3im el wakil «

Naissance de la pétraphilie

Les agressions répétées sur Ain El Fouara donnent naissance à une nouvelle orientation sexuelle, plus ou moins connue. Selon Mnanauk, 3 % des Algériens sont pétraphiles. Petra signifiant pierre ou marbre, c’est donc une attirance sexuelle, pathologique, envers les statues, les édifices, les monuments etc…

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…