En train de lire
Anis Rahmani remplace Bachir Tartag à la tête du DRS

Anis Rahmani remplace Bachir Tartag à la tête du DRS

La rédaction
anis-rahmani

Quelques heures seulement après l’affaire du journaliste d’Ennahar interpellé par les agents du DRS, ce mardi 09 octobre 2018, le général major Bachir Tertag a été remplacé à la tête du puissant DRS (Département du renseignement et de la sikiriti) par Anis Rahmani. La décision a été prise par le président Abdelaziz Bouteflika, selon un communiqué de la présidence, publié via l’agence officielle APS à partir de son lieu de convalescence à Ouled Fayet dans la banlieue de Genève.
Le nouveau patron des services, dirigeait le journal Ennahar et la télé du même nom depuis que le DRS du général Toufik l’y avait autorisé pendant les années folles.
Dans la matinée, Anis Rahmani a critiqué ouvertement la manière avec laquelle a été menée l’arrestation de, Smail Djerbal, journaliste à Ennahar et Algerie24.net, à quelques mètres de son lieu de travail par deux officiers du DRS déguisés en parkingueurs.
« Il y a eu des dépassements et des violations des droits humains et de la présomption d’innocence, mais surtout je ne comprends pas pourquoi les services ne m’ont pas contacté comme d’habitude, j’aurai moi-même procédé à l’arrestation du journaliste » s’est indigné Anis Rahmani au micro de deux officiers de sa propre chaîne déguisés en journalistes.
« L’institution est déterminée à poursuivre son travail et à continuer la lutte contre la liberté d’expression et l’opposition. Cela fait des années que je le fais en tant que journaliste, je peux donc aisément continuer a sévir au sein de l’institution militaire », a-t-il déclaré pour répondre aux attaques de ses plus sérieux rivaux au poste, à savoir Salim Aggar et Dahmane Semmar. L’automne promet d’être chaud sur les hauteurs d’Alger !

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut