nobel-hasbellaoui

Une semaine après l’attribution du prix Nobel de médecine à Said Bouteflika, le jury suédois récompense un autre Algérien. Il s’agit du ministre de la santé, Mokhtar Hasbellaoui, fervent défenseur de la cause animale, auquel a été décerné le prestigieux Nobel de la paix. Il succède ainsi à d’illustres personnages comme Nelson Mandela, Yasser Arafat ou Abdelaziz Bouteflika récipiendaire 5 fois de suite du prix Nobel de (foutez-moi) la paix.

Un long parcours militant

Le comité Nobel a donc remis son prix au professeur Hasbellaoui pour son action en faveur de la paix entre les hommes et le règne animal. Un prix qui récompense “les efforts déployés par le ministre de la santé dans la médiation entre les scorpions et les Algériens, en guerre ouverte depuis qu’une Algérienne s’est jetée sur le dard d’un scorpion dans le but manifeste de l’agresser” a indiqué le comité dans un communiqué. Le professeur Hasbellaoui, médecin de son état, milite depuis de nombreuses années en faveur d’un rapprochement entre les Algériens et le monde animal, au point de confondre les deux. C’est la raison pour laquelle le ministre de la santé s’évertue, avec un franc succès, à traiter les résidents comme des chiens. Il est également l’homme qui a sauvé des espèces en voie d’extinction comme le vibrion cholerae cet été. “Une récompense amplement méritée au regard du long parcours militant du lauréat” précise le comité avant de conclure “nous avons vu par contre la vidéo où Hasbellaoui tente de s’exprimer en Anglais. Ce n’est pas fameux. Le jour de la cérémonie, le lauréat sera dispensé de faire un discours”.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

Alger barricadée : la wilaya évoque un risque d’effondrement de la capitale

Stupéfaction à Alger ce matin : des clôtures pour chantier ont été…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…