Connectez vous

Actualités

Abou Marteau II “les nouveaux seins n’étaient pas à mon goût. Je voulais les lui refaire”

Publié

dans

fouara

Et de deux ! A Aïn Fouara, dans la wilaya de Sétif, la célèbre statue de la fontaine a subi une deuxième attaque au marteau en l’espace que quelques mois seulement. Même procédé, même genre profil d’assaillant. Les dégâts sont en cours d’évaluation.

Souvenez-vous, il y a quelques mois seulement, un homme avait enjambé le bassin de la fontaine d’Aïn El Fouara et escaladé la statue érigée là depuis des décennies avant de commencer à l’abîmer à coups de marteau, la défigurant et lui cassant les seins notamment. Cette scène avait créé un émoi au sein de la population sétifienne et même dans le reste du pays, étant donné que cette statue était le symbole de la ville et qu’elle représentait un véritable trésor artistique dont la capitale des hauts plateaux était fière. L’homme en question avait été arrêté et interné dans un hôpital psychiatrique. Quant à la statue, un fond d’urgence avait été débloqué pour la restaurer dans les plus brefs délais, chose qui a été faite, puisqu’elle a retrouvé sa beauté d’antan il y a seulement quelques semaines.

Ennemis de l’art ou perfectionnistes de la plastique féminine ?

Seulement voilà, quelques semaines à peine après sa restauration, un « abou Marteau II » s’est une nouvelle fois attaqué à la statue, selon le même procédé, à savoir, à l’aide d’un marteau. L’homme en question a grimpé sur la statue et a commencé à lui casser la poitrine. Fort heureusement, il n’a pas pu aller bien loin puisque des citoyens sont vite intervenus pour l’empêcher d’aller au bout de son « œuvre ».
L’assaillant a néanmoins réussi à échapper à la foule en faisant un saut spectaculaire depuis la statue avant de courir à toute vitesse, avec derrière lui, une foule de citoyens déchaînés et des policiers. Au bout d’une folle course-poursuite, l’homme a été arrêté et conduit au commissariat de police. Au policiers qui ont commencé à l’interroger sur le mobile de son méfait, « Abou Marteau II » a déclaré qu’il trouvait les nouveaux seins pas trop à son goût et qu’il voulait simplement les lui refaire pour qu’ils soient plus esthétiques. Dans l’attente de cette réfection des seins, un travail de restauration du cerveau d’Abou Marteau II va être entamé, probablement, dans le même asile psychiatrique que son prédécesseur, Abou Marteau I.

Annonce
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Rétroliens : ACTUALITÉS Abou Marteau II “les nouveaux seins n’étaient pas à mon goût. Je voulais les lui refaire” – Salimsellami's Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualités

Mandat de dépôt des généraux : Le procureur militaire requiert la retraite anticipée

Publié

dans

Par

armée

Une première dans l’histoire de l’Algérien indépendante ; cinq généraux-majors ont été entendus ce dimanche par le juge d’instruction puis placés sous mandat de dépôt. La justice militaire les soupçonne de ne pas être assez discret durant leurs enrichissements illicites. Les mauvaises nouvelles s’enchaînent donc pour les plus hauts gradés de l’armée, après la saisie de la marchandise de Kamel El Bouchi, puis leur limogeage par Bouteflika, les voici aujourd’hui à la barre. Certains d’entre eux, à l’image de Boustela, on préféré crever. Une chose est sûre le parquet militaire n’a pas été tendre.

“La peine maximale requise”

Selon Amir Dz et mon coiffeur, le procureur du tribunal militaire a requis la retraite anticipée contre les généraux-majors. Une lourde peine inattendue qui tombe comme “couperet” raconte l’avocat d’un général. Avant de s’expliquer “la retraite anticipée est la pire chose qui puisse leur arriver. On s’attendait à 5 ans de prison au CDP ou pire une déportation en France ou au Panama. La retraite à 80 ans pour un homme de pouvoir qui espérait mourir dans son bureau à 100 ans est synonyme de décapitation, et je pèse mes mots. On va faire appel, j’espère alléger leurs peine à un départ à la retraite à 90 ans ou 87 ans” nous indique-t-il.

Lire la suite

Actualités

Cheikh Chemseddine “Ain El Fouara fait du 95 C…C’est énorme !”

Publié

dans

Par

chemsou

L’emblématique statue de la ville de Sétif a été vandalisée pour la 4ème fois. L’homme, barbu d’une trentaine d’année, accuse l’édifice centenaire d’avoir provoqué ses pulsions sexuelles depuis son adolescence. « A chaque fois que je passe, elle me montre ses seins, me sourit et croise ses cuisses. J’ai supporté sa folie et son dévergondage depuis que je suis adolescent, mais hier, c’était la goute de sperme qui a fait déborder la fontaine. Je lui ai fait payer mon éjaculation dans mon slip » explique-t-il.
Les réactions condamnant l’attaque ont inondé les réseaux sociaux. Même certains Muftis appellent au respect du patrimoine et à ne pas confondre statut de la femme et femme statue. C’est le cas de l’Imam le plus rigolo du pays Cheikh Chemseddine qui a tenu à dédramatiser la situation en donnant un avis farfelu comme à l’accoutumée.

« Elle fait du 95 C…Machaa Allah »

Pour évoquer Ain El Fouara, Cheikh Chemsou n’a pas sorti un marteau, mais juste ses vices. « Ce n’est pas la première fois que cette femme attise notre libido. Cette statue coquette est une fitna pulsionnelle. En plus, sa poitrine généreuse est à couper le souffle. C’est du 95 C, un ami barbu, vendeur de lingerie dans la ville de Soutif.. eh de Sétif pardon me l’a confirmé hier. Qu’est-ce que vous voulez que qu’on fasse. Qu’on bande nos yeux, qu’on se fait castrer à l’acide, c’est ça ? Ain El Fouara c’est comme une femme, parfois il lui faut une claque, une fessée pour qu’elle se ressaisisse. Comme elle est faite de pierre, le marteau et le burin sont des outils de punition très raisonnables » a-t-il expliqué. Avant de conclure « exhiber son arrogante poitrine 95 C en plein centre-ville en attendant désespérément nos mains viriles lui caresser les nichons, c’est de la pure provocation ! Hasbiya Allah w Na3im el wakil «

Naissance de la pétraphilie

Les agressions répétées sur Ain El Fouara donnent naissance à une nouvelle orientation sexuelle, plus ou moins connue. Selon Mnanauk, 3 % des Algériens sont pétraphiles. Petra signifiant pierre ou marbre, c’est donc une attirance sexuelle, pathologique, envers les statues, les édifices, les monuments etc…

Lire la suite