fouara

Et de deux ! A Aïn Fouara, dans la wilaya de Sétif, la célèbre statue de la fontaine a subi une deuxième attaque au marteau en l’espace que quelques mois seulement. Même procédé, même genre profil d’assaillant. Les dégâts sont en cours d’évaluation.

Souvenez-vous, il y a quelques mois seulement, un homme avait enjambé le bassin de la fontaine d’Aïn El Fouara et escaladé la statue érigée là depuis des décennies avant de commencer à l’abîmer à coups de marteau, la défigurant et lui cassant les seins notamment. Cette scène avait créé un émoi au sein de la population sétifienne et même dans le reste du pays, étant donné que cette statue était le symbole de la ville et qu’elle représentait un véritable trésor artistique dont la capitale des hauts plateaux était fière. L’homme en question avait été arrêté et interné dans un hôpital psychiatrique. Quant à la statue, un fond d’urgence avait été débloqué pour la restaurer dans les plus brefs délais, chose qui a été faite, puisqu’elle a retrouvé sa beauté d’antan il y a seulement quelques semaines.

Ennemis de l’art ou perfectionnistes de la plastique féminine ?

Seulement voilà, quelques semaines à peine après sa restauration, un « abou Marteau II » s’est une nouvelle fois attaqué à la statue, selon le même procédé, à savoir, à l’aide d’un marteau. L’homme en question a grimpé sur la statue et a commencé à lui casser la poitrine. Fort heureusement, il n’a pas pu aller bien loin puisque des citoyens sont vite intervenus pour l’empêcher d’aller au bout de son « œuvre ».
L’assaillant a néanmoins réussi à échapper à la foule en faisant un saut spectaculaire depuis la statue avant de courir à toute vitesse, avec derrière lui, une foule de citoyens déchaînés et des policiers. Au bout d’une folle course-poursuite, l’homme a été arrêté et conduit au commissariat de police. Au policiers qui ont commencé à l’interroger sur le mobile de son méfait, « Abou Marteau II » a déclaré qu’il trouvait les nouveaux seins pas trop à son goût et qu’il voulait simplement les lui refaire pour qu’ils soient plus esthétiques. Dans l’attente de cette réfection des seins, un travail de restauration du cerveau d’Abou Marteau II va être entamé, probablement, dans le même asile psychiatrique que son prédécesseur, Abou Marteau I.

1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Champs-Élysées : Saidani sort sa darbouka pour mettre l’ambiance à la manifestation des gilets jaunes

Décidément, les Gilets jaunes ne lâchent pas. Comme chaque samedi, des milliers…

Les conteneurs d’ordures saisis étaient de la matière première destinée à la production des articles d’Ennahar

Les services des douanes du port de Béjaïa ont opéré, cette semaine,…