En train de lire
Projet de jumelage entre Alger et Venise pour tirer bénéfice des inondations, annonce Zoukh

Projet de jumelage entre Alger et Venise pour tirer bénéfice des inondations, annonce Zoukh

La rédaction
venise

15mn seulement de pluie auront suffi à transformer, encore une fois, la capitale en une immense piscine à ciel ouvert. Causant d’importants dégâts matériels, sans pour autant, et fort heureusement d’ailleurs, causer de victimes.

Alger et les inondations : une histoire à répétition

La capitale du pays n’en est pas à ses premières inondations. En effet, il est devenu quasiment systématique qu’à chaque chute de pluie, plus ou moins forte, les canalisations se bouchent et d’immenses inondations surviennent en à peine quelques minutes.
Ainsi des quartiers entiers, des routes, des trémies, des tunnels,…etc. se retrouvent souvent sous l’eau, avec des niveaux qui dépassent régulièrement les 1 mètre de hauteur.
Les maisons et les caves n’en sont pas épargnées non plus puisque elles se retrouvent également englouties dans des eaux torrentielles.
La faute est naturellement due à des canalisations souvent vétustes et régulièrement bouchées, à cause notamment d’un manque d’entretien mais aussi d’un manque de civisme de la part de certains citoyens qui y déversent divers détritus qui les encombrent immédiatement.
Ajouté à cela, les promesses des responsables politiques, elles même, emportées par les flots des mensonges. Ces mêmes responsables assurent tout le temps et après chaque épisode d’inondation, que les choses seront sécurisées à l’avenir et que cela ne se produirait plus jamais. La réalité démontre tout autre chose.

Venise comme modèle à prendre, selon le wali Zoukh

Face à cette catastrophe à répétition, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, est sorti comme à son habitude pour constater les dégâts et ordonner, une énième fois que les choses soient vite rétablies, en promettant, comme toujours, des sanctions contre les responsables qui n’ont pas assumé leur rôle.
Cependant, cette fois-ci, le wali d’Alger a décidé d’innover en faisant un pas supplémentaire, pour endiguer définitivement ce phénomène.
Ainsi, en marge de sa sortie sur le terrain ce matin, il a indiqué aux journalistes qui l’accompagnaient, qu’en raison du caractère répétitif de ces inondation, il a réfléchi (sic) à moyen de tirer profit de cette catastrophe et a donc décidé d’engager un projet de jumelage de la ville d’Alger avec Venise.
« Imaginez un peu, déclara le Wali, si on pouvait tirer profit de ces inondation à répétition en créant des canaux de navigation fluviale, comme c’est le cas à Venise ! on aura plusieurs avantages comme la création d’un nouveau mode de transport à Alger, fluide et sécurisé, qui permettra de désengorger les rues de la capitale. Ajoutez à cela, la création de centaines, voire, de milliers d’emploi (gondoliers, régulateurs de trafic, agents de vente de tickets,…etc), ainsi qu’un tas de services annexes, sans parler de l’embellissement de la capitale qui va attirer davantage de touriste et faire d’Alger, l’une des destinations les plus prisées par les romantiques.
Pour cela, le Wali d’Alger a indiqué avoir déjà pris contact avec son « ami » le maire de Venise et lui a proposé l’idée de jumeler les deux villes pour profiter de l’expérience des italiens dans la gestion de la navigation fluviale.
Il compte d’ailleurs l’inviter aux prochaines inondations pour voir de plus près le potentiel d’Alger dans ce domaine.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut