hasbellaoui

Un parti de l’opposition a accusé le ministre de la Santé, Mokhtar Hasbellaoui, d’avoir soigné sa femme en France pendant que les Algériens faisaient face à l’épidémie de choléra et aux piqûres de scorpions. Ce dernier n’a toujours pas nié ces graves accusations, au contraire, le ministre de sa propre santé et celle de sa femme, assume pleinement sa décision. “On n’a pas besoin d’être expert en gynécologie pour fuir les hôpitaux algériens. Ma femme est juste une sage femme, sans jeu de mots, pour avoir choisi d’accoucher en France. Elle s’est sentie menacée, et elle n’a pas voulu mourir honteusement en couches” a-t-il expliqué.

République exemplaire

Suite à l’indignation des Algériens sur les réseaux sociaux, Mokhtar Hasbellaoui tente d’apaiser la tension en évoquant la concept algérien de l’exemplarité. “Cette décision a été prise conjointement par nous deux, pour donner naissance à notre petit bout de chou, de nationalité française inchalah, mais aussi, pour donner l’exemple. En effet, j’appelle tous les Algériens à aller se soigner en France, croyez-moi, c’est super ! Que ce soit pour un accouchement, un pontage, une bronchite aiguë, une crise hémorroïdaire, enfin toute pratique médicale exceptée l’euthanasie, pour ça il vous suffit de vous faire hospitaliser en Algérie. Détrompez-vous, ce n’est parce que je suis un ministre absent et incompétent, que je ne suis pas au courant de l’état délabré de nos hôpitaux, du manque de moyens matériels et humains, on a tous la télé et internet figurez-vous. Bref, partez en France, en Suisse ou même en Tunisie…ne serait-ce que pour donner l’exemple” conclut-il.

Record de taux de natalité

Sur son dernier rapport, l’INSEE a enregistré un nouveau record de natalité. En effet, depuis janvier 2018, le nombre de naissance a explosé en France. Selon le ministère de la santé 60% des nouveaux-nés sont de parents algériens (ministres, parlementaire, militaires…) avec des prénoms de merde selon la théorie de Zemmour. “Il ne faut pas confondre entre taux de natalité et taux de fécondité. Quand elles viennent en France, les mamans sont déjà à deux doigts d’accoucher. La fécondation se passe donc dans leurs pays d’origine. Il est donc impossible d’établir le prochain recensement démographique puisque ces nouveaux-nés rentrent en Algérie après le rétablissent de leur mamans et reviennent qu’après leurs bac, c’est vraiment confus” s’inquiète l’INSEE.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

Alger barricadée : la wilaya évoque un risque d’effondrement de la capitale

Stupéfaction à Alger ce matin : des clôtures pour chantier ont été…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…