extraterrestres

Le Centre Algérien de Recherches Spatiales (CARS), en partenariat avec la NASA, va lancer une expérience inédite jusque-là, afin d’essayer d’établir un contact avec les éventuelles créatures vivant au-delà de notre système galactique. Une première.

Une longue attente

La NASA, à l’instar de toutes les grandes agences spatiales du monde, tente depuis de longues années d’établir un contact avec ce qui pourrait exister comme créature dans l’espace. En effet, de nombreuses théories et de rumeurs ont circulé depuis longtemps autour de l’existence de formes de vies extraterrestres, mais à ce jour, personne n’a pu le certifier avec exactitude. De même, toutes les tentatives réalisées en vue de communiquer avec le monde extraterrestre se sont révélées infructueuses, sans pour autant savoir pour quelle raison cela échoue t’il à chaque fois.

La voix de Bouteflika : clé de la réussite ?

Il y a environ 3 ans, une équipe de chercheurs du CARS, en partenariat avec leurs homologues de la NASA, a effectué une série d’analyses comparatives des sons captés dans l’espace, soit via les missions spatiales, soit via les grandes antennes radars des agences spatiales et a comparé les fréquences et les ondes de ces sons à de milliers d’autres sons existants sur terre. Après tant d’années d’effort, un des logiciels effectuant la comparaison des sons a détecté, par le plus grands des hasards, le son émanant d’une audience du président Bouteflika. En effet, un des chercheurs algériens, au moment de sa pause, regardait une vidéo où Bouteflika, malade et la voix quasiment inaudible, recevait un ministre étranger, quand tout à coup, des signaux de recoupement de sons ont été émis par le logiciel de l’agence spatiale algérienne, indiquant en même temps, un taux de conformité proche de 77% avec les sons captés dans l’espace.

A partir de là, tout est allé très vite et les deux équipes de chercheurs ont décidé d’enregistrer toutes les voix malades de Bouteflika et de les diffuser, via des super-émetteurs installés à Boussaada et dans le désert du Nevada. Selon les deux agences spatiales, cela constitue de grandes chances pour parvenir enfin à établir un contact avec le monde extraterrestre. Et cela marchait, Bouteflika va vraiment laisser une empreinte-vocale, cette fois-ci – sur le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

Un chercheur découvre 3 nouvelles espèces bactériennes dans un repas du restau universitaire

Cela va sans doute provoquer la rage du ministre de l’enseignement supérieur…

Selon une étude, 98% des phrases qui commencent par "je suis kabyle" finissent par "et fier de l'être"

Si votre interlocuteur vous annonce qu’il est kabyle, il y a 98%…

Selon une étude de l’université de l’Ohio, les carottes seraient sensibles à la douleur

Coup de tonnerre dans le monde très fermé du veganisme. Une étude…