nasa

L’agence spatiale américaine « NASA » vient de lâcher une information totalement inédite et très surprenante en même temps. Elle concerne la mission lunaire d’Apollo 11 qui a permis à l’homme de poser les pieds sur la Lune pour la 1ère fois de son histoire.

A l’origine, un problème de méconnaissance du terrain

Le directeur des vols lunaires de la NASA qui a fait cette révélation, a expliqué dans un entretien au magazine spécialisé « Sky&Space Journal », que lors de la préparation de la mission lunaire d’Apollo 11, de nombreux problèmes se posaient. L’un d’eux était comment faire poser la navette spatiale que une planète encore inconnue ?
« Nous ne connaissions pas avec précision le sol de la lune ni sa géographie ! On partait presque vers l’inconnu sur ce point-là, raconte Alfred J. Stoke, le directeur en question. On ne savait pas si le sol de la lune allait supporter le poids de la navette, est-ce que ses appuis ne s’enfonceront pas dans le sol ? est ce que la surface est bien plane pour garantir une pose stable ?…. bref, autant de questions auxquelles il nous était difficile de répondre, poursuit-il » Pour autant, la NASA, sur ordre du président des USA de l’époque, avait maintenu la mission, malgré les données manquantes sur le sujet et Neil Armstrong ainsi que son équipage se sont donc envolés vers la lune avec beaucoup d’incertitudes sur le sujet, tout en espérant y trouver de bonnes conditions pour la réussite de la mission.

Le miracle eu lieu à l’approche de la lune

Le décollage et le trajet jusqu’à la lune ont été une totale réussite comme tout le monde le sait. Cependant, à l’approche de la lune, la tension était palpable au sein de l’équipage à bord d’Apollo 11 et parmi le centre de commandement sur terre. Personne ne savait comment allait se poser la navette. Et là, raconte Stoke, à environ 200 pieds de la lune, alors que l’équipage avait amorcé sa descente, Buzz Aldrin remarqua une silhouette qui semblait leur faire des signes. En s’approchant davantage, la vue était plus claire et la silhouette se révélait être celle d’un homme, portant une sorte de bâton assez épais, et qui leur faisait des signes des mains, comme pour aider la navette à se poser.
Totalement ahuris par cette scène et bien que méfiant, l’équipage pris la décision de se poser suivant les gestes de l’homme en question, et là, miracle ! la navette s’était posée sans aucun souci ! la suite vous la connaissez ! Enfin, on en connaissait une partie (celle où Armstrong posa ses pieds sur la lune), mais celle encore jusque-là inconnue du grand public est la rencontre précédant cet évènement, entre l’équipage et l’homme en question. Celui-ci s’est révélé être un algérien, il avait avoué être sur la lune depuis un bon moment sans pour autant dire depuis combien de temps ni comment il était arrivé là ! Après quelques échanges avec l’équipage, ils s’accordèrent sur l’idée lui confier la caméra qui allait filmer Armstrong en train de descendre de la navette spatiale en foulant la lune pour « la première fois ». L’équipage est reparti après avoir laissé un billet de 100$ à l’algérien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Houda Imane Feraoun dément et rassure "je sais que le porno est important pour les jeunes"

La censure des sites pour adultes, évoquée ces derniers jours par le…

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

Les membres de l’académie française signent une pétition pour la libération de Haddad

Cela fait maintenant plus d’un mois que l’influent homme d’affaires Ali Haddad…