Connectez vous

Monde

Une coalition arabe décide d’attaquer l’Algérie en dehors des heures de bombardement du Yémen

Publié

dans

avion-de-chasse

Après l’Égypte, l’Arabie Saoudite, la Mauritanie puis la Libye, l’Irak vient de s’ajouter à la liste des pays avec qui, l’Algérie entretient d’exécrables relations. Encore une embrouille, et on deviendra l’ennemi N°3 des Arabes après les femmes et le courage. Le malheureux événement qui s’est produit lors d’un match opposant un club algérois à son homologue irakien, a été pour la coalition saoudienne “le dérapage de trop” et “la dernière goutte d’urine de chamelle qui a fait déborder le vase”. Il n’y a plus de place au dialogue, il est urgent d’attaquer l’Algérie” menace Abou Khorti, ministre de la guerre saoudien.

Le Yémen soulagé

Dirigés depuis 3 ans vers Sanàa, les missiles balistiques saoudiens changent temporairement de direction. La cible tendance est désormais Alger. L’Irak, et la Libye bombarderont le matin, l’Arabie Saoudite et l’Egypte le soir. Un moment soulagement donc pour les Yéménites qui vont être oubliés, par pour longtemps, puisque Haftar a promis d’établir un calendrier d’attaque juste et équitable. Alger n’a toujours pas réagi, selon Gaid Salah “répondre à Haftar, ça l’instruit, militairement je veux dire ! Et puis on ne va pas réagir à des propos qui vont être désavoués par leurs propres auteurs, demandeurs d’excuses un peu plus tard. On n’a pas le temps, franchement !” estime le chef d’état major.

BHL sur les starting-block

Apprenant la nouvelle depuis son luxueux duplex de Saint-Tropez, Bernard Henry Lévy déboutonne sa chemise blanche après avoir versé quelques larmes de joie “Il est vraiment temps, 7 ans après la Libye, j’ai faim d’instaurer une nouvelle fois la démocratie dans le monde. En Algérie, je pense qu’il faut au minimum 100000 morts pour l’imposer. Et encore, ça c’est quand les populations civiles veulent de la démocratie, parce que sinon ce sera de force, et on peut arriver facilement à un million. Bref, on est prêts à y aller, d’accompagner les armées de la coalition et de l’OTAN pour bombarder les innocents, détruire des villes, propager des épidémies, faire des orphelins, putain c’est trop excitant” explique-t-il, impatient.

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Monde

En désaccord avec le Royaume, la Mecque proclame son indépendance et devient un Etat à part entière

Publié

dans

Par

mecque

Le cumul des scandales depuis plusieurs mois en Arabie Saoudite a fini par exacerber les humeurs et fait littéralement déborder le vase de l’insupportable. L’affaire Jamal Khashoggy a probablement parachevé un long processus traduisant le ras-le-bol des populations et des politiques de ce Royaume, longtemps resté à l’abri de tous les conflits.
En effet, nous assistons depuis quelques mois à une série événements géopolitiques majeurs touchant l’Arabie Saoudite dans ses institutions et son fonctionnement. De la guerre déclarée au Yémen voisin à l’assassinat du journaliste Jamal khashoggy par les services secrets, en passant par la proximité alarmante avec Donald Trump, il ne se passe pas un jour sans que l’Arabie Saoudite ne soit à la une, notamment depuis la prise en main du pouvoir par le prince héritier Mohamed Bin Salmane, dont le père, le Roi Salmane, a décidé de se retirer progressivement des affaires du pays.

La Mecque et Médine proclament leur indépendance

Dans ce contexte extrêmement tendu, et face à la montée des protestations des chefs de tribus saoudiennes contre la famille royale pour essayer de rétablir l’ordre et de calmer les ardeurs du prince héritiers, les gouverneurs des deux plus emblématiques, à savoir La Macques et Médine, ont décidé, dans une démarche qui a surpris tout le monde, de se détacher du royaume et de prendre leur indépendance totale en devant des Etats à part entière, comme le Vatican.

Les gouverneurs des deux provinces saoudiennes ont organisé à cet effet une conférence de presse à laquelle, les médias du monde entier ont été conviés. Ils ont annoncé leur décision à cette occasion en expliquant leur choix. « Nous avons pris la décision, avec nos voisins de Médine, de nous unir et de nous détacher de ce Royaume qui ne nous apporte que honte et désolation depuis plusieurs années maintenant, ont-ils déclaré à la presse. Il est devenu urgent et indispensable de se détacher d’une famille royale qui n’a plus rien à donner à l’Islam. Bien au contraire, cette famille est en train de salir l’image de notre religion et nous ne pouvons plus tolérer cela. Les musulmans du monde entier vont finir par nous boycotter si nous continuons comme ça, ajoutent-ils ». Les deux provinces ont donc décidé de s’appeler « Royaume des Lieux Saints » et d’adopter un fonctionnement politique identique à celui du Vatican. Les autorités saoudiennes n’ont pour l’heure pas réagi.

Lire la suite

Monde

L’Arabie Saoudite signe un contrat d’armement de 110 milliards de dollars avec Bricorama

Publié

dans

bricorama

La chaîne française de grande distribution spécialisée dans le bricolage, Bricorama, a annoncé samedi des contrats de ventes d’armes d’une valeur de 110 milliards de dollars à l’Arabie saoudite. Une vente qui suscite beaucoup d’interrogations sur fond de scandale de l’affaire Khashoggi.

Le royaume des bricoleurs

On soupçonnait depuis le fiasco de l’affaire Khashoggi les Saouds de bricolage, c’est désormais confirmé. Le royaume wahabite vient de faire l’acquisition d’un nombre important de boites à outils chez Bricorama. Pince coupante, pince à dénuder, clés plates, clé à molette, tournevis testeur, tournevis américain, marteau de menuisier, niveau, mètre 5 m x 19 mm, cutter 18 mm + 5 lames, mini scie à métaux, le kit complet de l’ambassadeur version Al Saoud quoi. Les Saoudiens en ont acheté pour 110 milliards de dollars, dans le but manifeste d’équiper tous leurs consulats à travers le monde. “Ce kit qui sied autant à MacGyver qu’à Nadir Sedrati sera utilisé pour réparer les journalistes, poètes ou écrivains en panne d’inspiration” précisent les autorités saoudiennes.

La nouvelle de l’acquisition de cet arsenal d’apprenti boucher a jeté l’effroi dans les cercles intellectuels saoudiens. Ils craignent que la folie bricoleuse du prince héritier, Mohammed Ben Salmane, ne fasse de nouvelles victimes. MBS s’en est défendu publiquement en évoquant des travaux de rénovation dans la quasi totalité les ambassades saoudiennes. “Nous remettons nos représentations consulaires à neuf. Nous rabotons les sols, nous lambrissons les murs et nous ponçons les plafonds. Le sang ça part pas avec l’eau !!” a-t-il précisé à l’endroit des sceptiques, avant de conclure “les scies c’est pour couper court aux rumeurs qui me mettent en cause dans l’affaire Khashoggi. Tout le monde croit que je suis coupable. C’était le cas de Bricorama. Mais sachez que j’ai l’argent que vous fera changer d’avis”

Lire la suite