cannabis

Il aura fallu plusieurs heures à la police pour remettre les choses à l’ordre et plus de 24h aux services de santé pour déterminer les raisons du mystérieux coup de folie qui a pris les convives d’un mariage ayant eu lieu dans le Rif marocain, la semaine dernière.

La fête tourne au chaos général

Tout avait pourtant bien commencé, dans cette fête dans le village de Sidi Brahim, situé dans le Rif marocain. Il s’agissait du mariage d’un des jeunes du village et tous les habitants y étaient conviés.
La musique et l’ambiance étaient présentes, et tout le monde avait pris part à cette fête en partageant la joie du jeune marié.
Un dîner typiquement traditionnel était servi aux convives et il était bien garni : entrées, h’rira, plat de résistance et des desserts à volonté, sans compter les boissons et les gâteaux.
Pourtant, environ 1h après le repas, quelques convives avaient commencé à montrer des signes de comportement bizarres : des discours inintelligibles, des haussements de voix, des prises de bec verbales, et puis soudain, la première bagarre s’est déclenchée entre deux hommes.
Très vite, la bagarre se généralise et tout le monde, hommes et femmes s’en mêlent. Même les enfants. Personne ne comprenait ce qui se passait.
Seuls quelques personnes arrivées un peu en retard sur les lieux étaient un peu conscientes et avaient tenté de calmer les choses en attendant que les gendarmes arrivent sur les lieux.

Le mystère résidait dans la h’rira servie

Une fois les gendarmes intervenus et après avoir mis plusieurs heures à calmer les esprits des gens surexcités (quelques-uns ont été embarqués au poste), a commencé la recherche des raisons qui ont poussé les gens à se bastonner de la sorte. Tous les scénarios ont été passés au crible : mésentente entre les familles des mariés, un coup d’œil dragueur d’un jeune, de vieilles histoires de querelles villageoises… aucune raison n’était suffisamment forte pour expliquer le phénomène.
Et puis tout d’un coup, une des femmes chargées de préparer le repas du mariage a fini par avouer quelque chose d’impensable : elle avait mis, par erreur, des feuilles de cannabis dans la grosse marmite de la h’rira, en lieu et place de la coriandre. La fameuse plante pour laquelle la région du Rif est célèbre a ensuite fait son effet.
Les analyses effectuées sur quelques convives l’ont confirmé ! il y avait bien un fort taux de toxicité dans leur sang dû à cette drogue.
Il aura fallu près de 48h aux villageois pour se réveiller totalement de leur état second et se rendre compte qu’ils ont failli déclencher une guerre villageoise aux conséquences fâcheuses !
La vieille cuisinière qui a mis le cannabis dans la h’rira a été finalement excusée après un conseil des sages du village.

1 commentaire
  1. Alors là je n’y crois pas du tout ! Le cannabis ne provoque pas de tels effets. Le cannabis provoque des fous rire et apaise au point de donner envie de dormir. Cet “article” est une pure invention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

Air Algérie lui demande de mettre son fils en soute après avoir dépassé le poids autorisé du bagage cabine

Avec la saison estivale qui bat son plein, les algériens établis à…

En plein vol, un avion d’air Algérie vidange ses toilettes, au-dessus d’un festival en Bretagne

Faut-il en rire, s’en étonner ou s’en offusquer ? ce que vient…

Un chien des douanes françaises meurt après avoir reniflé la Chemma transportée par un voyageur en provenance d’Alger

Les services des douanes françaises sont en deuil depuis la semaine dernière…