valdemort

Le célèbre ennemi juré d’Harry Potter et de ses amis, appelé généralement « Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom » est connu pour inspirer la terreur chez les sorciers du monde entier. A tel point que ces derniers n’osent même pas prononcer son nom : celui de Lord Voldemort.

Toutefois, dans une récente interview accordée à la Gazette du Sorcier, le Seigneur des Ténèbres s’est pour la première fois confié sur ses insécurités, ses peurs, ses doutes… Nous avons pu ainsi apprendre que celui qui semblait incarner la terreur absolue, la puissance malfaisante et l’immortalité ne craignait personne mis à part un seul autre être sur terre : l’éternel Président Algérien Abdelaziz Bouteflika.
Selon le journaliste l’ayant interviewé, le mage noir s’est recroquevillé sur son siège, tremblotant, livide et les yeux exorbités d’effroi à l’instant où son intervieweur a prononcé le nom de Bouteflika : « Il ne faut pas prononcer son nom jeune inconscient ! Cela peut provoquer de terribles malheurs ! » a-t-il chuchoté, en larmes.

Interrogé sur les raisons de cette crainte intense et profonde, Lord Voldemort a expliqué n’avoir « jamais réussi à élucider le secret de la longévité du Président-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom, malgré ses connaissances et ses recherches très poussées dans le domaine. ». Cette incompréhension l’a poussé à craindre Bouteflika au plus haut point, car tout cela montrait qu’il détenait une puissance mystérieuse bien supérieure à la sienne.
« Avant cela, j’étais sûr de moi-même, je pensais détenir tous les secrets pour atteindre l’immortalité. Jusqu’à ce que j’entende parler de Vous-Savez-Qui… Ce jour-là tout mon monde s’est écroulé autour de moi : mes acquis, mes certitudes, ma confiance en moi-même… Je vais maintenant régulièrement chez mon psy, à qui je peux montrer ma vulnérabilité et me livrer sans crainte, non sans l’aide d’une boite de mouchoirs. Et ce n’est même pas remboursé par la sécurité sociale. » a-t-il confié.

« Je fais de violentes crises d’angoisse ces derniers temps car j’ai entendu dire qu’il allait se présenter pour un cinquième mandat. J’ai l’impression d’être dans un cauchemar sans fin, éternel, dans lequel je l’entends me poursuivre sans relâche au son menaçant des roues de son fauteuil en marche… Je regarde sous mon lit tous les soirs avant de dormir, pour vérifier si un agent moustachu du DRS ou Ould Abbès ne s’y cache pas. Je sombre doucement dans l’alcool et la drogue. Je pense même renoncer à la Pierre Philosophale et toutes ces conneries et me laisser crever tranquillement, c’est peut-être le seul moyen d’en finir. » a-t-il lâché totalement résigné.

Il conclut toutefois l’interview sur ces paroles quelque peu optimistes, mais toutefois accompagnées d’un sourire crispé : « Mon psy essaye de m’aider à changer ma vision de la situation, de me pousser à me focaliser davantage sur les points commun que j’ai avec Vous-Savez-Qui: Tout comme moi il est aussi revenu en force après une traversée du désert, il ne faut pas prononcer nos noms, j’ai des mangemorts comme partisans et il a des mangemerdes,… Finalement nous nous ressemblons beaucoup, alors peut-être qu’un jour j’arriverai à surmonter tout cela voire à intégrer son gouvernement pourquoi pas ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

5 phrases de Ali Haddad qui restent, jusqu’à aujourd’hui, incomprises

Grâce à ses origines kabyles, Ali Haddad massacre trois langues : le…

Enrico Macias autorisé à visiter l’Algérie sur Google Earth

Les dernières déclarations d’Emmanuel Macron sur la colonisation de l’Algérie par la…

Fille cachée de Monsieur Spock, Houda Imane Feraoun cacherait ses longues oreilles sous sa célèbre coiffure

Les rumeurs les plus folles avaient couru sur le compte de la…