Bouteflika

En Suisse pour ressusciter une énième fois, Abdelaziz Bouteflika continue néanmoins d’assumer sa fonction de président de la république. En effet, le chef d’état ne compte guère abandonner ce peuple qui va certainement mourir avant lui. Depuis sa luxueuse chambre d’hôpital de Genève, Boutef a publié une vidéo en train de boire de l’eau du robinet (provenant de la source d’Aproz) pour montrer sa totale solidarité avec les Algériens. Il aurait même mangé une pastèque suisse irriguée à l’eau minérale Nestlé. Il termine son clip avec un message lu, faute de voix, par un de ses conseillés “Algériennes, Algériens, il est de notre devoir de prendre nos responsabilités ! Vous devez cesser de vous faire tuer comme ça bêtement. Contrairement à moi, vous ne disposez qu’une seule vie, et c’est honteux de succomber à une bactérie médiévale même cap de m’achever quand elle était au faîte de sa gloire en moyen âge. C’est pourquoi, j’ai décidé de vous aider et de vous débarrasser de cette épidémie afin que puissiez voter pour moi en 2019. Avant cela, votons d’abord pour le 2ème mandat de la réconciliation nationale”.

Une loi trouble comme de l’eau usée

Faute de ministre de la santé, de lois sanitaires, d’hygiène publique et de contrôle agroalimentaire, Bouteflika choisit comme à l’accoutumée, la facilité, et “le bricolage politique” pour cacher la poussière sous le tapis. Il lance ainsi pour la seconde fois, la loi de la concorde civile et de réconciliation nationale. “Les Algériens se prononceront le 9 septembre prochain par référendum sur un projet de réconciliation nationale qui promet le pardon au choléra, et à d’autres épidémies, maladies ou catastrophes naturelles… qui n’ont pas du sang sur les mains” souligne un communiqué de la présidence. Avant de souligner “toutes les bactéries, vibrion cholerae compris, doivent quitter leurs sources et se rendre à l’institut Pasteur avant le 9 septembre. Elles bénéficieront de la fin des poursuites judiciaires et de la grâce présidentielle. Elles seront propagées dans des sources minérales saines et propres et vivront parmi les Algériens dans les valeurs du respect, de la paix et de la tolérance, un peuple qui a pardonné Madani Mazrag pourra pardonner sans difficulté au choléra” rapporte le communiqué.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

La fille cachée de Louisa Hanoun et de Ali Belhadj devenue ministre aujoud'hui

C’est une histoire tellement farfelue que si quelqu’un l’aurait conté il y…

Qui sont Lakhdar Benzahia et Aït Mokhtar Omar, les deux candidats à la présidentielle ?

On ne sait pas, et on s’en fout. De toute façon personne…

Qui est Ali Ghediri, le candidat à l’élection présidentielle ?

Wellah même nous on ne le connaît pas.