cholera

Le retour de cette maladie moyenâgeuse dans l’Algérie de 2018 n’aura pas manqué de déclencher une psychose dans le pays et particulièrement sur les réseaux sociaux. A la recherche de coupables, une partie de la population fustige le manque d’hygiène des Algériens qui serait à l’origine de l’épidémie, et une autre accuse l’Etat d’irresponsabilité et d’incompétence quant aux moyens mis en place pour assurer l’hygiène publique et la prise en charge des malades.

Enfin et inévitablement, des mini-Naïma Salhi accusent la « Main Etrangère » ou les migrants, et certains interprètent même cela comme une punition divine provoquée par des moeurs trop légères telles que des épaules dénudées ou des chevelures flottant à l’air.

Le gouvernement, à l’écoute de ces dernières réactions populaires et réagissant avec toute la transparence et la responsabilité qui le caractérisent, n’aura pas tardé à saisir le taureau par les cornes en annonçant un plan d’urgence infaillible pour endiguer l’épidémie en devenir:
« Afin d’éliminer ce sérieux concurrent que représente pour nous le choléra, nous avons décidé d’avancer l’ouverture de la Grande Mosquée d’Alger. Les malades pourront donc s’y rendre très bientôt afin de bénéficier gratuitement de la Roqia moderne qui y sera pratiquée. Il faut juste qu’ils patientent quelques jours et qu’ils évitent de crever entre temps.
L’établissement est équipé d’une technologie de Roqia révolutionnaire, efficace et dernier cri qui pulvérisera la bactérie des organismes en quelques secondes. Nous placerons également à l’entrée de la mosquée des distributeurs d’eau de robinet bénite et donc totalement propre à la consommation.
Elle est également conçue pour guérir les cas de peste, de lèpre, de sida, de possession, d’athéisme ou d’homosexualité.»

Ces déclarations ont de quoi rendre envieuses les nations les plus à la pointe dans le domaine de la santé. Les hauts responsables ont également précisé que « le super faisceau laser de la Mosquée qu’on a payé super cher ainsi que la méga sono du super grand minaret qui a aussi coûté vachement cher pourront être utilisés pour éliminer toutes maladies et tout purifier sur tout le territoire national. Vous voyez que ça valait le coup cet investissement, on est pas des amateurs, alors arrêtez de pleurnicher bande d’ingrats! »

Les mini-Naïma Salhi ont applaudi ces mesures jugées en accord avec nos valeurs et nos traditions tout en étant dans l’air du temps, et ont promis de coopérer avec les pouvoirs publics en organisant des prières collectives face aux foyers épidémiques afin d’empêcher le choléra de se reproduire… Tout comme ils avaient empêché avec succès des chanteurs de se produire.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aussi aimer

En prison, Ali Haddad réalise son rêve : Devenir professeur de Latin

Sa vie a été rythmée par les marchés publics et les barils…

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Annaba : Tliba organise un iftar collectif pour lui-même

C’est une belle initiative pour la lutte contre la famine dont souffre…