Connectez vous

Santé

Ould Abbes serait atteint du syndrome de “l’inversion du tube digestif” ou “anus Inversus”

Publié

dans

djamel-ould-abbes

M. Djamel Ould Abbes, secrétaire général du FLN, serait atteint d’une pathologie rarissime: Le syndrome d’inversion du tube digestif; C’est en tout cas ce qu’a révelé le résultat des travaux menés par l’équipe de gastro-entérologie du CHU Mohamed Debaghine de Bab El Oued (Ex Maillot), avec à sa tête l’éminent Professeur Maamer Belekhra.

“La merde a de l’avenir, vous verrez qu’un jour on en fera des discours”. Visionnaire, Louis-Ferdinand Céline ne croyait pas si bien dire. L’équipe médicale menée par Pr Belekhra et Dr Izzan vient de révéler cette information incroyable. En effet, il n’existe que quelques cas de “AIS” (Anus Inversus Syndrom) à travers le monde, et l’ancien ministre Algérien en serait vraisemblablement atteint.

Interrogé par nos soins, le Pr Belakhra, nous explique : “En écoutant les déclarations répétées de M. Ould Abbes à travers les médias, nous avions pensé en premier lieu à un simple cas psychiatrique de mythomanie, ou à une démence sénile” nous confie-il.
“C’est d’abord l’attroupement massif des mange-merde de journaleux à chacune de ses interventions qui nous a mis la puce à l’oreille. Nous avons donc décidé de revisionner l’intégralité de ses sorties médiatiques, et dieu seul sait que ce fut pénible pour l’équipe. Chaque phrase prononcée ne sentait vraiment pas bon. Chaque mot donnait la nausée ; C’est à partir de là que nous avons commencé à penser à l'”AIS”. Grâce à des techniques qui permettent de mesurer la teneur en matières fécales, nous avons retrouvé des taux avoisinant les 100% lors de l’analyse de la plupart des conférences de presse de M. Ould Abbes. Nos doutes étaient justifiés. C’était bien de la merde” poursuit –il.

L’anus Inversus, une terrible maladie

Le syndrome d’inversion du tube digestif est une maladie congénitale rare qui se traduit par un appareil digestif, bien que fonctionnel, et d’anatomie normale, inversé. L’orifice anal est donc situé là où devrait être la bouche.
Les patients ne sont souvent pas conscients de leur trouble. C’est surtout l’entourage qui en pâtit. “C’est d’autant plus compliqué lorsque le patient est une personnalité publique et aussi médiatisée. En plus de l’entourage immédiat, c’est l’ensemble des Algériens qui en souffre aussi” Nous dit Dr Izzan.

Une pathologie sous-diagnostiquée, et encore sans traitement.

Il semblerait que le cas du secrétaire général du FLN ne soit pas un cas isolé. D’autres cas similaires ont été signalés. Etrangement, la plupart d’entre eux font partie de la sphère politique et médiatique. On peut citer, entres autres, Naima Salhi, M. Benhamou, ou encore Ali Bencheikh.
A l’heure actuelle, il n’existe aucune thérapeutique efficace. Certains médecins préconisent de bâillonner les patients en cas d’accès, précise Dr Izzan : “même si l’idée de bâillonner M. Ould Abbas est particulièrement plaisante, et soulagerait probablement bon nombre d’entre nous, il reste que ce moyen demeure malheureusement limite sur le plan éthique” déplore-il.

Annonce
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Ness chikirine

    août 3, 2018 à 9:30

    insert meme *give this man a medal*
    your articles bewitched me body and soul xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Santé

Les pharmaciens désireux de s’installer doivent trouver un général adoptif

Publié

dans

Par

pharmacie

En Algérie, il existe deux façons pour un pharmacien d’avoir un agrément : Soit il est le fils d’un général, soit son père est général. Face à ce terrible dilemme, le ministère de la santé, une fois n’est pas coutume, a décidé de voir la réalité en face et d’agir raisonnablement.

Une seule condition, avoir un père général !

Dans une note ministérielle rapportée par l’APS, Mokhtar Hazebellaoui, a fixé la seule et unique condition permettant aux nouveaux pharmaciens d’obtenir un agrément afin de pouvoir exercer leur noble métier. « Les pharmaciens chômeurs ou exerçant dans un autre domaine doivent prouver leur lien de parenté direct avec un général dans l’armée algérienne pour se faire octroyer le fameux agrément » précise le communiqué. Nonobstant, le ministère laisse la liberté aux nouveaux diplômés d’être les enfants d’un père général biologique ou adoptif. Le grade de général doit figurer sur la demande d’octroi de l’agrément pour ouvrir une pharmacie. Le ministère de la santé précise que sur le nombre astronomique de généraux dans le pays, plus de 60 % d’entre eux n’ont pas d’enfants pharmaciens : « Et le gâchis est là, tous ces généraux bloquent des agréments pour rien. Ils partiront bientôt en retraite sans que personne n’ait bénéficié de leurs passe-droits. Ce qui a amené le ministère de trancher sur la possibilité de délivrer des agréments pour les fils adoptifs des généraux. C’est une mesure purement administrative, mais elle permettra prochainement à des milliers de jeunes pharmaciens issus de familles modestes de jouir de leur droit légitime d’ouvrir une officine » précise A. Salmi, secrétaire général au ministère.

Un site pour trouver le général adoptif

Applaudie par l’ordre des pharmaciens, cette nouvelle procédure de délivrance des agréments, s’appliquera dès demain matin. Un site internet « adoptetongénéral.com » est mis à dispositions des nouveaux diplômés. Chaque général inscrit automatiquement sur le site, peut adopter jusqu’à 5 enfants qui auront alors un certificat de parenté signé par leur nouveau père adoptif. Une fois le lien de parenté établi, le pharmacien déposera son dossier au niveau de la direction de la santé de sa Wilaya, et il bénéficiera de l’agrément dans les 24h qui suivent sa demande » explique un communiqué du ministère.

Lire la suite

Santé

Le Nobel de médecine décerné au médecin de Bouteflika pour avoir réussi à le ressusciter plusieurs fois

Publié

dans

Par

dr-meziane

Le prestigieux prix Nobel de physiologie ou médecine, honorant chaque année des personnalités dans le monde médical et de la recherche biologique, a été attribué ce matin au médecin personnel du président de la république Abdelaziz Bouteflika. Dr Meziane se voit récompensé pour avoir rétabli depuis une année, les fonctions vitales d’un sujet qui meurt quotidiennement. “Il s’agit du plus long sauvetage de l’histoire de l’humanité” selon le comité Nobel.

Un médecin qui accomplit des miracles

Selon le professeur allemand A.Hanks, président du jury: “cette récompense est entièrement méritée. Dr Meziane a défié les lois de la médecine en réussissant à maintenir en vie un homme déjà mort depuis 4 ans. Ce que fait le lauréat relève du génie voire du miracle. Tous les membres du jury ont été surpris en consultant le dossier médical du président Algérien qui est revenu à la vie grâce à Dr Meziane et continue à diriger un si grand pays. On ignore les techniques de résurrection utilisées par Dr Meziane, mais son oeuvre force tout notre respect et notre reconnaissance” souligne le président du jury Nobel avant de noter que personne depuis Jésus-Christ n’avait accompli un tel miracle.

Dr Meziane, toubib or not toubib?!

Diplômé en médecine de la faculté de Genève où 30 ans plus tard son disciple Dr Zaibet fera ses classes, Dr Meziane est un médecin hors pair. Pratiquant une médecine alternative à mi-chemin entre le charlatanisme médicale et l’exorcisme coranique, il met au point au début des années 2000 une technique de réanimation révolutionnaire. Bien que la méthode inventée par Dr Meziane ne fît pas l’unanimité parmi ses pairs, il n’en demeure pas moins qu’elle se révéla très efficace. A tel point que Dr Meziane préfère parler de résurrection plutôt que de réanimation. Le secret de sa technique réside dans une potion faite à base d’urine de chamelle et de déjections de chèvres que le docteur fait méticuleusement ingurgiter à ses malades (ou plutôt à ses morts). Dégoûté par la saveur infecte de ce moitié pipi-caca, le mort ressuscite en recrachant avec force de grimaces le nauséabonde liqueur et en pestant “oh putain, c’est infect!!”. Aussi, nombreux sont ceux qui contestent les méthodes du docteur en laissant entendre que Dr Meziane ne serait même pas médecin. Quand nous avons posé la question au récipiendaire du prix Nobel il nous a fait savoir qu’il est médecin de formation et que nous pouvions pour en avoir le coeur net demander au secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes qui était son camarade de promo.

Lire la suite