Connectez vous

Sports

Madjer refuse de donner le numéro de Porto à Djamel Belmadi

Publié

dans

madjer

Le siège de la fédération algérienne de football a été le théâtre d’une bagarre rangée entre Rabah Madjer et le nouveau sélectionneur des verts Djamel Belmadi. En cause, le numéro de téléphone du FC Porto que l’ancien entraîneur a refusé de transmettre à son successeur. Ce n’est pas la bagarre de Booba et Kaaris, mais c’est tout comme.

Une passation de consignes qui dégénère

La passation de consignes entre Madjer et Belmadi, fraîchement nommé à la tête de l’équipe nationale, ne s’est passée comme prévue. Les deux hommes en sont venus aux mains selon des témoins. Après que Rabah Madjer a remis au nouveau sélectionneur tous ses schémas tactiques foireux, les deux hommes se sont accrochés au sujet du numéro de téléphone du FC Porto. L’ancienne gloire de l’équipe 82 a estimé que le contact du club lusitanien lui appartenait et qu’il se gardait le droit de le communiquer ou pas. Mais Djamel Belmadi a exigé le numéro, seul moyen pour lui de rentrer en contact avec l’une des pièces maîtresses du onze algérien : Yacine Brahimi.

Taisez-vous !

Toujours selon la même source, l’ancien sélectionneur des Fennecs a menacé d’appeler la police en mimant un appel téléphonique avec sa main. “Allô la police, ma7tadj Benalla, ntouma maa 3andkoumch mounawachat, ana 3andi mounawachat a3touhouli” raconte notre témoin. Suite à quoi Belmadi aurait répliqué que “l’attitude de Madjer était ridicule”, ce qui a mis ce dernier dans une colère noire. Il n’en fallait pas plus pour que Madjer donne l’ordre à Belmadi de se taire : “taisez-vous ! Prenez votre retraite, laissez la place aux jeunes”.

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sports

L’Algérie veut organiser la coupe du monde de Beach Volley pour faire nettoyer ses plages par les supporters japonais

Publié

dans

Par

beach-volley

Pour cette année, c’est mort, vous planterez votre parasol au milieu des bouteilles et des pelures de pastèques, à vos risques et périls vous marcherez sur les débris de verre et les cacas. Mais pour l’année prochaine, les choses vont changer, les autorités algériennes, voulant mettre fin à la catastrophe écologique qui nous entoure ont décidé de faire appel à une main d’œuvre étrangère gratuite, en l’occurrence les supporters et joueurs japonais qui ont ébahi le monde pour avoir nettoyé les gradins et vestiaires lors de la coupe du monde qui se déroule en Russie. L’Algérie a dépêché en urgence son représentant à la Fédération International de Beach Volley, avec un dossier solide de candidature à l’organisation de la prochaine coupe du monde. Notez que les photos des plages de Qaâ Essor et R’mila ont été remplacées par celles des Baléares et des îles Maldives. Ce qui n’a pas été mentionné dans ledit dossier, est que l’équipe japonaise et tous ses supporters seront kidnappés et transportés dans toutes les plages algériennes, le long des 1600 km de côte ; des matchs fictifs seront organisés pour pousser les japonais à tout nettoyer.

Des sources indiscrètes rapportent que la Ministre de l’Environnement entend même organiser des tournois de Pingpong pour qu’ils fassent le tri des déchets sur les tables de jeu.

Lire la suite

Sports

La FIFA demande à l’UEFA de continuer l’organisation du mondial 2018

Publié

dans

Par

euro-2020

Deux équipes sud-américaines ont quitté le mondial russe aujourd’hui. Respectivement éliminés contre la France et la Belgique, l’Uruguay et le Brésil ont éteint tout espoir de voir le sous-continent sud-américain renouer avec un titre mondial perdu depuis 16 ans. Il y aura donc deux demis finales 100% européennes. Un tableau qui a surpris grand monde jusqu’à mettre mal à l’aise la FIFA, organisatrice du tournoi. Contrariée, la plus haute instance du foot vient de jeter l’éponge et décide se retirer en attribuant la fin de la compétition à l’UEFA.

Une question de dignité

Selon Gianni Infantino le mondial s’est soudainement transformé en mini euro ou pire le concours eurovision “Trop c’est trop ! Où est ce putain de monde. France-Belgique, Russie-Croatie c’est plutôt la fête des voisins. Par dignité, nous annonçons notre retrait, l’UEFA maintenant peut se démerder seule. On se retire, on n’a rien à faire ici. On ne va pas organiser un tournoi dont le vainqueur peut être la Belgique ou la Russie. Ce mondial devient du grand n’importe quoi ” conclut-il.

Lire la suite