Now Reading
Doctorant en agronomie, il trouve enfin du travail dans le jardin de ses grands-parents

Doctorant en agronomie, il trouve enfin du travail dans le jardin de ses grands-parents

Avatar
agro

Amine 27 ans vient de faire un joli pied de nez à l’enseignement supérieur en prouvant qu’on peut trouver un travail en Algérie avec un doctorat en sciences agronomiques. L’étudiant de l’école nationale supérieure d’agronomie (INA) a cassé tous les stéréotypes sur le secteur le moins actif du pays, à moins d’être éleveur. Ce matin on a pu lire la détermination dans son regard tourné vers le jardin abandonné de ses grands-parents « Je vais enfin participer à la construction d’une partie de mon pays » a-t-il déclaré, la main sur le cœur, et les yeux dans le ciel.

Une spécialité qui porte enfin ses fruits

Le doctorant dont la thèse se porte sur la recherche d’emploi, décroche enfin son premier job malgré un CV aussi plein que le casier judiciaire d’un ministre algérien. Ayant postulé partout, depuis sa première graduation, Amine a reçu tellement de refus qu’on eût dit que c’est TLS Contact qui gère le marché de l’emploi. Les doutes sur l’utilité de son doctorat persistaient encore. Ce n’est qu’après 856 demandes que le thésard se réconcilie avec sa formation universitaire et reçoit la nouvelle de sa mère. « Quand ma mère m’a annoncé que j’ai été embauché par mami, je pensais qu’elle parlait du chanteur gynécologue et que c’était pour tondre le gazon de ses patientes. Mes exigences salariales ont chuté de 99% en apprenant que c’était finalement mamie et papi. Bref, je savais que ça finirait par porter ses fruits. C’est vrai que se faire embaucher par ses grands-parents frôle le népotisme, mais je m’en fous » estime-t-il.

Ce n’est pas le jardin d’Eden

Afin de recréer les conditions d’une entrevue professionnelle, les grands-parents d’Amine l’ont appelé ce matin pour un entretien d’embauche. Ayant attendu des heures le temps que ses aïeux montent leurs prothèses, le jeune a été surpris par leur attitude excessivement formelle. « Crise oblige, je vous annonce tout d’abord que votre job en CDD s’achèvera à la fin du mois d’août. C’est donc un mini job d’été. Vous êtes appelé à vous occuper de ce jardin potager et cultiver tous les légumes destinés à la nourriture d’une personne âgée. Vous pouvez utiliser des pesticides si ça vous chante, je n’y vois aucun inconvénient vu que j’ai déjà mon cancer de la prostate » précise papi. Quand au salaire, les grands-parents promettent de doubler la somme offerte à leur petit-fils pour les fêtes de l’aïd.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Scroll To Top