masseur

Le PDG de la compagnie nationale pétrolière Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, faisait un point de presse hier au siège de la compagnie, afin d’évoquer l’actualité du marché des énergies. Devant un parterre de journalistes venus en nombre, le patron de l’entreprise a commenté les données actuelles et évoqué sa perception de l’avenir des énergies en Algérie.

Une conférence de presse très attendue par les observateurs et les spécialistes puisqu’elle devait permettre de jeter un regard sur l’Algérie de demain dans ce domaine. Pendant la conférence qui se déroulait globalement dans un climat ordinaire, hormis l’incident de l’employée de la Sonatrach qui a dénoncé la corruption et les pressions qu’elle subit (nous y reviendrons), le PDG s’est laissé aller à quelques confidences en racontant une anecdote selon laquelle, son Kiyass (Masseur de hammam), lui a demandé des nouvelles de l’entreprise Exxon Mobil, lors de la dernière séance de hammam qu’il a eu. Le PDG a souhaité par là, raconter son amusante surprise de voir un simple masseur de hammam s’intéresser tant à l’actualité de l’énergie et des contrats de la Sonatrach avec ses partenaires. L’anecdote n’a pas manqué de faire rire dans la salle et a été relayée partout sur les réseaux sociaux.

Or, nous apprenons ce matin que les prix du pétrole ont enregistré une hausse significative sur les places boursières internationales. Cependant, le plus intrigant, c’est qu’aucun évènement majeur dans le monde n’est venu influencer les prix et provoquer leur hausse.
C’est pourquoi, nous nous sommes lancés dans une enquête rapide afin de déterminer les raisons de cette hausse soudaine et inexpliquée. Après quelques contacts avec des spécialistes de l’économie énergetique, nous avons appris, non sans grand étonnement, que la hausse des prix est due à une nouvelle qui est tombée très tôt ce matin : le kiyass (masseur) du PDG de la Sonatrach a fait une chute en glissant dans le hammam hier soir et s’est cassé un bras, ce qui lui a valu un arrêt de travail de 3 semaines.

Analyse des observateurs : si le kiyass est indisponible pour 3 semaines, le PDG de la Sonatrach ne pourra pas aller au Hammam. Et s’il ne va pas au Hammam, il va être stressé et sous pression, ce qui provoquera son irritabilité. Cette même irritabilité va le conduire à prendre de mauvaises décisions, voire à ne pas en prendre du tout. Le marché de production pétrolière en Algérie sera alors très fortement perturbé et la production risque de chuter. La demande va certainement augmenter et les stocks stratégiques pourraient s’en trouver affecter, d’où les craintes des marchés et la hausse des prix. Comme qui, le prix à la pompe, peut dépendre de la bonne santé d’un masseur de Hammam…

1 commentaire
  1. Vraiment ça fait pas rire vos commentaire à la con sur Sonatrach. Ekevez un peu ke niveau. Vous nous faites pleurez tout en ayant pitié de votre journal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

Planche à billet : Des billets noir et blanc en circulation suite à un problème d’encre de l’imprimante centrale

«On n’a pas des idées mais on a des billets » Crise…

Le gouvernement annonce un plan stratégique pour la banane à l’horizon 2030

Le peuple vient de découvrir son seul, son vrai problème. Et surprise…

La tenue de mariage de Warda Charlomanti fait passer l'Algérie à la 2e place du classement mondial des réserves d'or

La chanteuse de rai Warda Charlomanti, vient de créer le buzz sur…