aventurier

La chasse aux médecins se poursuit dans les rues de la capitale. A chaque marche organisée par la CAMRA, de nombreux résidents sont violemment interpellés, embarqués de force dans des fourgons cellulaires ou des bus ETUSA puis abandonnés dans des endroits isolés, bien loin d’Alger (Lakhdaria, Bouira, Blida…)

Cette situation déplorable qui dure depuis des mois, a néanmoins profité à un jeune aventurier de 21 ans. En effet, étudiant en sciences humaines, Amine.B, vient d’accomplir son rêve d’enfant : Faire le tour d’Algérie en bus.

Un tour d’Algérie à moindre prix

N’ayant pas les moyens de financer son aventure, Amine n’avait qu’un rêve et non des moindres, voyager à moindre prix et découvrir les 48 wilayas de son beau pays. Suivant de près l’actualité, il décide de se faire passer pour un médecin résident afin de subir les kidnappings et expulsions arbitraires que vivent quotidiennement les médecins en grève. “J’ai visionné toutes les vidéos montrant des résidents expulsés d’Alger vers d’autres wilayas du pays. Certains ont été abandonnés à 400 km de chez eux. D’autres ont prématurément atteint leurs lieux de service civil. C’était impressionnant” témoigne-t-il. Amine ne voulait pas rater cette occasion et décide d’endosser le costume de médecin afin de commencer sa folle aventure. “J’ai emprunté une blouse blanche et un stéthoscope à un ami et j’ai rejoint le groupe de médecins s’apprêtant à marcher de l’hôpital Mustapha Pacha à l’assemblée nationale. J’étais au premier rang de la manif pour pas qu’on me rate. On a à peine marché 50 m et une dizaine de policiers anti-émeutes nous a encerclé, tabassé puis ils nous ont abandonné dans un patelin à 15 km d’El Djelfa, et c’est de la que mon aventure a commencé” raconte-t-il. Afin de se faire expulser dans un maximum de wilaya, Amine a fait savoir qu’il était médecin en scandant “force-dignité-solidarité, vive CAMRA”… Un autre fourgon de police venait l’interpeller et l’emmener à 100 km du lieu de sa fausse manifestation… “Au bout de deux semaines d’aventures, je me suis retrouvé à Tamanrasset, un Iliouchine m’avait ensuite transporté, sans dégâts, jusqu’à Tébessa… J’ai joué le médecin à plusieurs reprises sur l’autoroute est-ouest jusquà Meghnia ou j’ai fumé un joint pour fêter la fin de mon tour d’Algérie. C’était pénible, dans des conditions inhumaines, mais je l’ai fait, Fuck la police » conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

Un chien des douanes françaises meurt après avoir reniflé la Chemma transportée par un voyageur en provenance d’Alger

Les services des douanes françaises sont en deuil depuis la semaine dernière…

Rome : un Algérien accusé de pollution après avoir jeté un dinar dans la fontaine de Trevi

Une mini crise diplomatique est en train de se déclencher entre Alger…

Maroc : préparée par erreur avec des feuilles de cannabis; une h’rira transforme un mariage en chaos général

Il aura fallu plusieurs heures à la police pour remettre les choses…