Connectez vous
bannière

Insolite

Un aventurier se fait passer pour un médecin résident et fait le tour d’Algérie en fourgon de police

Publié

dans

aventurier

La chasse aux médecins se poursuit dans les rues de la capitale. A chaque marche organisée par la CAMRA, de nombreux résidents sont violemment interpellés, embarqués de force dans des fourgons cellulaires ou des bus ETUSA puis abandonnés dans des endroits isolés, bien loin d’Alger (Lakhdaria, Bouira, Blida…)

Cette situation déplorable qui dure depuis des mois, a néanmoins profité à un jeune aventurier de 21 ans. En effet, étudiant en sciences humaines, Amine.B, vient d’accomplir son rêve d’enfant : Faire le tour d’Algérie en bus.

Un tour d’Algérie à moindre prix

N’ayant pas les moyens de financer son aventure, Amine n’avait qu’un rêve et non des moindres, voyager à moindre prix et découvrir les 48 wilayas de son beau pays. Suivant de près l’actualité, il décide de se faire passer pour un médecin résident afin de subir les kidnappings et expulsions arbitraires que vivent quotidiennement les médecins en grève. “J’ai visionné toutes les vidéos montrant des résidents expulsés d’Alger vers d’autres wilayas du pays. Certains ont été abandonnés à 400 km de chez eux. D’autres ont prématurément atteint leurs lieux de service civil. C’était impressionnant” témoigne-t-il. Amine ne voulait pas rater cette occasion et décide d’endosser le costume de médecin afin de commencer sa folle aventure. “J’ai emprunté une blouse blanche et un stéthoscope à un ami et j’ai rejoint le groupe de médecins s’apprêtant à marcher de l’hôpital Mustapha Pacha à l’assemblée nationale. J’étais au premier rang de la manif pour pas qu’on me rate. On a à peine marché 50 m et une dizaine de policiers anti-émeutes nous a encerclé, tabassé puis ils nous ont abandonné dans un patelin à 15 km d’El Djelfa, et c’est de la que mon aventure a commencé” raconte-t-il. Afin de se faire expulser dans un maximum de wilaya, Amine a fait savoir qu’il était médecin en scandant “force-dignité-solidarité, vive CAMRA”… Un autre fourgon de police venait l’interpeller et l’emmener à 100 km du lieu de sa fausse manifestation… “Au bout de deux semaines d’aventures, je me suis retrouvé à Tamanrasset, un Iliouchine m’avait ensuite transporté, sans dégâts, jusqu’à Tébessa… J’ai joué le médecin à plusieurs reprises sur l’autoroute est-ouest jusquà Meghnia ou j’ai fumé un joint pour fêter la fin de mon tour d’Algérie. C’était pénible, dans des conditions inhumaines, mais je l’ai fait, Fuck la police » conclut-il.

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Insolite

La photo de son chat ne recueillant pas assez de like, elle décide de le vendre aux chinois d’un chantier AADL

Publié

dans

Par

chat

Dans les chics quartiers de Hydra, la vie n’est pas toujours rose et tout ne va pas pour le mieux. L’histoire de Sonia en est la preuve.
A à peine 17 ans, Sonia a tout dans la vie : des parents riches, une somptueuse villa avec piscine, des études dans l’un des meilleurs lycée de la capitale et des vacances à l’étranger chaque année.

Sonia possède aussi plusieurs amis qui la comblent et qu’elle comble aussi de son côté. Elle a une vie animée sur les réseaux sociaux avec une présence sur Facebook, instagram, Snapchat,… etc. on peut presque suivre la vie quotidienne de Sonia lorsqu’on est connecté à ses pages sur les réseaux sociaux. Récemment, à l’occasion de son anniversaire, son frère lui a offert un magnifique chat siamois, très mignon dans sa robe gris-noir ! elle en était naturellement fière et très heureuse. Tellement fière d’ailleurs qu’elle s’est empressée de le prendre en photo, de lui faire quelques petites retouches à l’aide de filtre Retrica avant de poster la photo sur sa page facebook pour la montrer à ses amis.

Malheureusement pour elle, la photo n’a pas recueilli le nombre de like et de commentaires qu’elle espérait ! à peine 527 like alors que son compte dénombre pas moins de 3200 « amis ». Choquée et déçue par le peu de réactions que la photo de son chat, elle prend une décision radicale. En effet, elle le met dans sa cage (achetée également à l’occasion de l’anniversaire) et se dirige immédiatement vers Bir Mourad Raïs, plus exactement, sur les lieux d’un chantier de construction de logements AADL tenus par des chinois et leur propose de leur vendre le chat pour la modique somme de 3000 DA. Les ouvriers du chantier ont tout de suite accepté le deal et l’ont acheté le sourire aux lèvres, pensant certainement au dîner qui se profilait pour la soirée. Avec les 3000 da recueillis (Sonia n’a pas évidemment pas besoin de cette somme), elle décide de s’offrir une petit manucure chez d’autres chinois. Le chat lui a fini en ragoût.

Lire la suite

Insolite

Il annule son mariage faute de moyens financiers, après avoir refait ses papiers d’identité

Publié

dans

Par

carte-d'identité

Le pauvre Mokhtar, jeune de 33 ans, ne verra pas son projet de fonder une famille se réaliser de sitôt. En effet, ce jeune originaire de M’sila, fonctionnaire dans le secteur de l’éducation nationale, avait enfin arrêté la date de son mariage avec la fille à laquelle il est fiancé depuis plus de 6 ans. Ce mariage était prévu pour l’après Ramadan.

Malheureusement pour lui, Mokhtar a eu une mésaventure il y a de cela un mois. En voyage à Alger pour raisons professionnelles, le futur marié a perdu tous ses papiers d’identité : CNI, permis de conduire et même passeport (il envisageait de demander un visa pour sa destination de lune de miel). Il a donc été obligé de faire une déclaration de perte pour pouvoir rentrer chez lui.
Une fois à M’sila, il était dans l’obligation de devoir tout refaire. En effet, sans aucune pièce d’identité, Mokhtar était handicapé dans beaucoup de démarches administratives, sans parler d’un éventuel contrôle inopiné qui pouvait le conduire au poste de police ou de gendarmerie faute de présentation d’une pièce d’identité. Après avoir rassemblé les documents nécessaires, Mokhtar s’est empressé de déposer les dossiers pour refaire ses papiers. Et malheureusement pour lui, il est tombé sous le coup de la modification des tarifs de ses documents si importants. Il s’est donc vu obligé de payer une somme astronomiques en timbres fiscaux (sans parler des centaines de photocopies de tous les documents nécessaires au dossier).

Au final, Mokhtar, après avoir refait ses papiers, a fait les comptes dans ses finances et a constaté que cela lui a causé un trou important dans son budget mariage. Ne pouvant plus en assurer totalement les frais, il a tout simplement décidé d’annuler son mariage prévu cet été, au grand dam de sa fiancée qui attendait ce moment avec impatience. En guise d’assurances, et pour ne pas risquer de perdre sa dulcinée, Mokhtar s’est promis de travailler au noir, le soir et le week-end afin de réunir à nouveau la somme nécessaire à son mariage et que les papiers d’identité ont totalement siphonné.

Lire la suite