Connectez vous

Politique

Ould Abbas “une délégation d’Aliens est venue pour demander au président de se présenter à un 5e mandat”

Publié

dans

alien

La NASA a de quoi être bouche bée si elle venait à entendre la dernière déclaration du SG du FLN, Djamel Ould Abbas. Ce dernier, et lors d’un point de presse improvisé en marge d’une visite dans une mouhafadha à Tébessa, a consacré un large temps de son intervention devant les militants de son parti à l’énumération des « réalisations grandioses de son Excellent, monsieur le président de la République » durant ses 19 ans à la tête du pays.

Il a notamment rappelé, comme à son habitude, le rôle de Bouteflika dans le rétablissement de la paix en Algérie, après 10 ans de guerre contre le terrorisme. Et selon lui, il est aussi celui qui a redonné la belle image de l’Algérie à travers le monde en la remettant sur le devant de la scène internationale. Ould Abbas a en outre réaffirmé que le président a redoré le blason économique de l’Algérie et a permis aux algériens de vivre beaucoup mieux qu’il y a 20 ans en accédant à des produits de consommation dont ils rêvaient seulement avant.
Pour lui donc, il est tout à fait normal et légitime que le président puisse se présenter à un 5ème mandat, synonyme de stabilité et continuité de la grande œuvre entamée en 99.

« Il est donc tout à fait normal, confirme Ould Abbas, d’entendre de larges couches de notre population appeler le président à se présenter à un 5ème mandant. D’ailleurs, dans toutes les villes que je visite en ce moment, il y a des foules en liesse qui appellent le président à continuer son œuvre. » Il ajouté également, devant la grande stupéfaction des présents, mais qui ont néanmoins applaudi longuement : « je vais vous faire une confidence, hier, tard dans la soirée, une délégation d’Aliens venue de la 7ème galaxie interstellaire a atterri dans les jardins de la résidence du président, Zéralda. Elle a pu rencontrer le président, qui malgré l’heure tardive a tenu à les recevoir. Eh bien, savez vous ce que la délégation est venue faire ? elle est venue tout simplement demander au président de se présenter à un 5ème mandat, car, selon eux, et grâce à son charisme, il a pu aussi rétablir et maintenir la paix intergalactique depuis son arrivée au pouvoir. »
On a vraiment sous-estimé notre président…

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique

Découvrez la photo du seul candidat capable de battre Bouteflika en 2019

Publié

dans

mort

A un an de la présidentielle, tous les observateurs s’accordent à dire que la mort reste le seul candidat sérieux capable de faire barrage à Bouteflika en 2019.

Lire la suite

Politique

Le parlement algérien vote à l’unanimité la loi du plus fort

Publié

dans

Par

apn

Après la loi de finances, la loi autorisant à doigter les citoyens, la loi de l’utilisation du VPN pour contourner la justice…. le parlement algérien vient de voter l’application définitive de la loi stipulant l’usage illégitime par le pouvoir, sa famille et ses proches, de la violence et de la coercition pour parvenir à leurs fins. Ce qui fait de l’Algérie un état de non-droit, une dictature, une jungle dont le code de survie est « tuer ou être tué ».

Même si cette loi était officieusement appliquée dans tout le pays depuis l’indépendance, il n’en demeure pas moins que l’officialiser permettrait au pouvoir de justifier ses pratiques, et d’éviter de les expliquer aux juges.

Un vote triomphant !

Après un poignant discours du premier ministre Ahmed Ouyahia à l’assemblée nationale, les délégués du peuple ont unanimement approuvé le projet de la LPF, avec 468 voix favorables sur autant de députés “On comptait plus de 1250 mains levées, certains ont même levé leurs jambes pour marquer leur soumission au pouvoir, l’homme des basses besognes a réussi à conquérir la chambre basse. Après l’adoption le président de l’assemblée a projeté Le Roi Lion sur le mur du temple afin de nous rappeler le code de la jungle” nous rapporte Amar Moussaoui, journaliste à l’APS.

L’Algérie, le nouveau livre de la jungle

Le gouvernement annonce l’application immédiate de la loi du plus fort ou loi de la jungle dans tous les secteurs publics, privés et juridiques. Selon le dernier recensement 2017, la population algérienne est composée de plusieurs espèces animales. A l’instar de l’homo sapiens, une espèce majoritaire mais exclue, représentant le premier maillon de la chaîne alimentaire. Les 40 millions d’Algériens comptent d’autre espèces sauvages qui ont préféré vivre en ville à cause du désastreux état du zoo de Ben Aknoun. On en compte par million : des vautours, de hyènes, de vipères et autres charognards. Une jungle marquée par une intense lutte pour la survie entre ses espèces carnivores sauvages présents essentiellement dans les institutions publiques : APN, ministres, grandes entreprises…. “L’homme algérien est le Mowgli du 21ème siècle. Sauf que ses aventures sont plus dangereuses, il est quotidiennement confronté aux attaques répétitives des carnivores sus-cités, contrairement au personnage fictif, je lui prédis une fin triste” explique A.Salim, sociologue à l’université d’Alger.

Lire la suite