Connectez vous

Sports

Madjer sélectionne 11 entrepreneurs et les appelle à prouver sur le terrain

Publié

dans

madjer

C’est une nouvelle révélation qui accable l’entraîneur algérien à la tignasse. En effet, après le lot de terrain de 3400 mètres carrés acquis par Madjer sur le site des Sablettes à Alger, notre service investigation, récemment crée pour prouver que Abdou Semmar c’est de la merde, vient de dévoiler 11 mails envoyés par Rabah Madjar à 11 entrepreneurs algériens, activant dans différents secteurs. Le sélectionneur de l’EN, qui est aussi sélectionneur d’entrepreneurs, annonce la construction de plusieurs entreprises commerciales avec son équipe et promet des résultats satisfaisant pour lui et pour sa famille.

“Je les appelle à prouver sur le terrain”

Même si Madjer a raccroché les crampons pour décrocher illicitement des projets, il garde néanmoins un lagunage footbalistique pointu, car mine de rien, il est entraîneur de l’EN de football « Je suis aujourd’hui sélectionneur de mon équipe d’entrepreneurs qui vont porter mes projet. Une partie du terrain qui m’a été offert par le wali d’Alger, sera dédiée à la construction d’une usine de montage de joueurs. Des joueurs “ما كاين والو ” seront importés de France, une fois ici ينفخوهوم باش يولوا كيما محرز. J’attends des résultats rapides, j’ai confiance en eux, maintenant, je les appelle à prouver sur le terrain des sablettes, et de ne pas prendre pour exemple sur les Fennecs, ces loosers” déclare-t-il. Avant d’ajouter, le foot me casse les couilles. Si je suis entraîneur national aujourd’hui c’est parce que aucun algérien n’a gagné la LDC en marquant du talon. Je le fais à contre cœur, mais je vous préviens, ma passion est désormais les affaires, la concussion, et les fonds publics, c’est là où ses envieux de journalistes doivent me juger”

“Mahrez maken walo”

Interrogé sur son étrange choix de continuer de perdre avec l’équipe nationale, Madjer affirme en toute humilité qu’il restera éternellement à la tête des verts afin de démontrer que l’EN actuelle ainsi que les équipes futures sont des raté et aucun joueur ne pourra refaire ses performances. “La génération 82’ est la meilleure de tous les temps, et elle doit le rester. Je veillerai continuellement à la destruction de toutes les EN à venir. Les humilier avec des défaites contre les derniers du classement FIFA serait l’idéal. Voilà, pourquoi je mets le vieux Chaouchi dans les buts, snobe Feghouli et fais sortir Mahrez avant qu’il ne marque. Pour le prochain match, je donnerai la chance aux travailleurs de l’usine Ardis, il parait qu’ils ont formé une équipe pour jouer les vendredis. On verra ce que cela va donner”
Finalement, Madjer n’a pas besoin de chercher une tactique pour faire perdre l’EN, il n’a qu’à appliquer ses idées.

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sports

Crise à l’APN : Bouteflika annonce un combat MMA pour départager Ouyahia et Bouhadja

Publié

dans

Par

combat

L’embrouille institutionnelle entre Bouhadja et Ouyahia prend un autre tournant pour devenir une crise d’État opposant deux pouvoirs du régime. Le président de l’APN qui rejette toute idée de démission tente de faire réagir la présidence et demande la protection de Bouteflika. Le président de la république, haut symbole de la paix dans le monde, décide d’intervenir pour résoudre la crise au parlement après avoir mis fin à la guerre civile algérienne, le combat de Chakib Khelil contre la justice, et les querelles entre Tom et Jerry.

Un combat UFC !

Assistant, grâce à son portrait, au combat entre Conor McGregor et Khabib Nurmagomedov pour ceinture des légers, Bouteflika s’est inspiré du big event de l’UFC 229 pour trancher dans la crise de l’APN. Le président de la république vient d’annoncer une solution, plus ou moins pacifiste “Ouyahia et Bouhadja devront se battre à mains nues afin de prouver qui a le plus de pouvoir. Entre l’exécutif et le législatif, il est difficile de savoir qui arrive en premier derrière le clan présidentiel” annonce un communiqué d’El Mouradia. Pour cela, les deux hommes ont une semaine pour s’entraîner et apprendre quelques techniques de combat. Le comité d’organisation valide tous les coups (poing, pieds, doigts, etc…. ) Ouyahia n’est pas autorisé, par contre, à frapper avec sa moustache tranchante. “Nous espérons faire autant d’audience que le combat UFC. Le gagnant bénéficiera d’une immunité à vie, et ne sera plus emmerdé par la justice, même après la fin de son mandat” ajoute la présidence.

Une chose est sûre, quelque soit le résultat du combat, le peuple est l’unique perdant.

Lire la suite

Sports

Madjer refuse de donner le numéro de Porto à Djamel Belmadi

Publié

dans

madjer

Le siège de la fédération algérienne de football a été le théâtre d’une bagarre rangée entre Rabah Madjer et le nouveau sélectionneur des verts Djamel Belmadi. En cause, le numéro de téléphone du FC Porto que l’ancien entraîneur a refusé de transmettre à son successeur. Ce n’est pas la bagarre de Booba et Kaaris, mais c’est tout comme.

Une passation de consignes qui dégénère

La passation de consignes entre Madjer et Belmadi, fraîchement nommé à la tête de l’équipe nationale, ne s’est passée comme prévue. Les deux hommes en sont venus aux mains selon des témoins. Après que Rabah Madjer a remis au nouveau sélectionneur tous ses schémas tactiques foireux, les deux hommes se sont accrochés au sujet du numéro de téléphone du FC Porto. L’ancienne gloire de l’équipe 82 a estimé que le contact du club lusitanien lui appartenait et qu’il se gardait le droit de le communiquer ou pas. Mais Djamel Belmadi a exigé le numéro, seul moyen pour lui de rentrer en contact avec l’une des pièces maîtresses du onze algérien : Yacine Brahimi.

Taisez-vous !

Toujours selon la même source, l’ancien sélectionneur des Fennecs a menacé d’appeler la police en mimant un appel téléphonique avec sa main. “Allô la police, ma7tadj Benalla, ntouma maa 3andkoumch mounawachat, ana 3andi mounawachat a3touhouli” raconte notre témoin. Suite à quoi Belmadi aurait répliqué que “l’attitude de Madjer était ridicule”, ce qui a mis ce dernier dans une colère noire. Il n’en fallait pas plus pour que Madjer donne l’ordre à Belmadi de se taire : “taisez-vous ! Prenez votre retraite, laissez la place aux jeunes”.

Lire la suite