lego

Pendant que les appels pour boycotter les voitures “Made In Bladi” se multiplient sur les réseaux sociaux, un nouveau scandale affectant l’industrie automobile nationale a éclaté ce matin. En effet, Lego Group, le premier fabricant de jouets du monde annonce son intention de poursuivre en justice Tahkout Manufacturing Company, leader de l’industrie automobile algérienne pour espionnage industriel.

Selon le géant groupe danois connu pour sa gamme de produits la plus connue, les Lego, un employé d’origine algérienne de l’usine Lego France aurait transmis au groupe Tahkout des informations précieuses pour la fabrication et le montage de véhicules Made In Algeria. ” Il y a bien trop de similitudes entre les voitures fabriquées en Algérie et celles de nos Lego, exceptés, la dimension, elles sont identiques. On vient d’ouvrir une enquête interne pour confirmer nos accusations” souligne, Hemrik Gensen, directeur de la sécurité industrielle chez Lego.

Tahkout, espionnage….”argent double”

L’étau se resserre contre l’homme d’affaire qui a basculé de l’abattage du bétail vers l’abattage des humains sur les routes. Une cinquantaine de mails entre Mahieddine Tahkout et un employé de chez Lego France ont été divulgués. Ce dernier, aurait reçu plus de 100 000 euros versés sur son compte en provenance d’Alger, en échange de plans de fabrication, de schémas et de briques emboîtables envoyées en conteneur. Des témoins ont même affirmé avoir aperçu Bob le bricoleur, célèbre Minifig de Lego, circulant en Djellaba à Tiaret. Un ex-employé à l’usine de Tiaret apporte une preuve accablante “on m’a licencié parce que j’avais pris une voiture de l’usine à mon fils de 5 ans, fou de Lego. Il a pu la monter en 10 secondes, on m’a tout de suite licencié pour faute grave” regrette S.A ancien employé chez TMC. Avant d’ajouter “l’assemblage des véhicules consistait à monter plus de 500 000 briquettes en plastique sur des plot a de 2,381 25 m de rayon, ce qui permet d’y glisser un toit, des portes et à la fin un moteur copié chez Dyson, le fabricant d’aspirateur. On s’amusait vraiment bien à Tiaret” ajoute-t-il.

Un Lego à 200 millions ?

Même si Tahkout n’a toujours pas fait de commentaires sur ces graves accusations, son directeur financier profite de ce scandale pour répondre à ceux qui polémiquent sur le prix “mirobolant” des véhicules “made in bladi “Ne perdez pas de vue, que le prix des Legos ne cessent d’augmenter, une briquette coûte l’équivalent de 4 Da, si une voiture moyenne est constituée de 500 000 briquettes, ça nous fait exactement 2 000 000 de dinars algériens. C’est mathématiquement justifié ” souligne-t-il.

Tahkout a donc menti à tout le monde, il aurait dû se convertir en marchand de légume, dans ce métier au moins, les salades peuvent être crues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

Planche à billet : Des billets noir et blanc en circulation suite à un problème d’encre de l’imprimante centrale

«On n’a pas des idées mais on a des billets » Crise…

Le gouvernement annonce un plan stratégique pour la banane à l’horizon 2030

Le peuple vient de découvrir son seul, son vrai problème. Et surprise…

La tenue de mariage de Warda Charlomanti fait passer l'Algérie à la 2e place du classement mondial des réserves d'or

La chanteuse de rai Warda Charlomanti, vient de créer le buzz sur…