Connectez vous

Technologie

Burn-out : Le correcteur automatique de Facebook tombe en panne à cause d’Ali Haddad

Publié

dans

Ali-Haddad

Facebook vient de connaitre sa pire défaillance depuis son lancement. Un bug de grande ampleur semble frapper le réseau social depuis hier soir. En effet, le correcteur automatique ne fonctionne plus en français, une simple panne informatique ou bien un refus systématique de fonctionner, l’administration Facebook évoque le premier burn-out électronique de l’histoire.
Selon nos sources qui détiennent seules la vérité, il semblerait que le performant logiciel FbLang permettant d’analyser sur FB les commentaires, les messages d’insultes ainsi que les fausses promesses de mariage, a connu un bug à cause d’un texte rédigé depuis l’Afrique du Nord, en prévenance de l’Algérie plus précisément.

Ali Haddad, ennemi informatique n°1

Aussitôt l’origine de la panne dévoilée, les internautes n’ont pas tardé à reconnaître l’utilisateur qui a causé cet important dysfonctionnement. Il s’agit bel et bien de Ali Haddad, analphabète chevronné et illettré de grande renommée, il est aussi président du forum des chefs d’entreprises Algériens. Selon Steve Jash, ingénieur informatique chez FB et créateur du logiciel FBlang “C’est la faute de trop. Mon logiciel révolutionnaire a résisté à tous les incultes francophones du monde. Que ce soit en France ou en Algérie, il a pu aisément corriger les fautes d’orthographe et de grammaire de Franck Ribery, des chanteurs rai algériens, de la journaliste yéménite et même de votre grand-mère, mais avec Ali Haddad, c’est l’enfer ! Malgré un dictionnaire de 500 000 mots et un Bescherelle, mon logiciel plante à chaque fois que Ali Haddad écrit un message”. Hier, Ali Haddad a porté le coup de grâce à FBlang en adressant un message involontairement chiffré aux chefs d’entreprise “Ojodoui si le prelton, je sous etre à toutles les chaif di ontro préz, boko d sport pérété inchhlah …”. “On aura beau dire, l’intelligence artificielle est encore très loin de la connerie naturelle d’un Ali Haddad” nous confie Jash, dépité. “Ce qu’il faut à Haddad ce n’est pas un correcteur automatique mais une machine de déchiffrement type “enigma” ou encore mieux une baffe à la gueule” conclut-il.

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Technologie

Faraoun “S’il n’y avait pas eu internet, il n’y aurait jamais eu de coupures”

Publié

dans

Par

imane-ferraoun

Interrogée sur le danger du fameux jeu en ligne “la baleine bleue”, la ministre de la communication et des coupures d’internet, a affiché ce matin son impuissance face aux risques que courent les enfants connectés. Mme Feraoun a estimé que les tragiques événements survenus suite à l’utilisation de ce jeu sont dus à la négligence des parents qui laissent leurs enfants surfer librement sur la toile : “Ne me pointez pas du doigt” menace-t-elle, en pointant du doigt les journalistes présents dans la salle. Avant d’ajouter “Si des enfants sont victimes aujourd’hui de ce type de jeux et des différents inconvénients des réseaux sociaux, c’est bien la faute aux parents primo, et secondo, c’est à cause de l’existence de ces même sites dangereux. Avez-vous entendu un fait par ailleurs dans les années 70, 80, 90…Vos parents avaient-ils pensé au suicide pour une autre raison que faire la queue à Souk El Fellah ou écouter une chanson de Rabah Deriassa. Bien sûr que non ! Facebook, instagram et ces applications sont les seules responsable de cette hécatombe. Et sur ce point, je n’ai pas de leçon à recevoir de personnes. Moi et Madame Benghebrit, nous veillerons toujours sur les coupures de ce fléau sociétal majeur, qui est le net, et nous continuerons dans cette optique avec plus de fermeté ” conclut-elle.

“Internet est la cause de ses coupures”

En plus de ses délires capillaires, Feraoun dont l’orgueil dépasse celui de Ramses 2, s’est violemment prise à la toile qu’elle qualifie de “satanique” et de “vaste réseau de cas sociaux”. Justifiant son incapacité à gérer le débit d’internet en Algérie, classé parmi les derniers en Afrique “je vous prie de réfléchir 2 secondes : Y aurait-il une coupure s’il n’y avait pas internet ? Évidemment, non. La seule cause de ces perturbations permanente n’est autre qu’internent. Une conclusion qui va accélérer notre projet de supprimer toute connexion réseaux à l’horizon 2020 . La communication a débuté avec des moyens rudimentaires plus sûrs et moins mortels. En juin 2020, après la coupure traditionnelle du bac, aucun foyer, ni entreprise, n’y auront accès. Alors, d’ici là, profitez-en ”

Lire la suite

Technologie

Pour éviter les attaques de requins, le câble sous-marin sera farci de harissa

Publié

dans

Les Algériens ont encore une fois été privés d’internet depuis le 14 avril, à cause de travaux de réparation sur un câble sous-marin, ce dernier a subi une attaque de requin, qui décidément a une préférence pour les câbles algériens, qui selon certains auraient un goût sucré et agréable. Un sacré gourmand ce requin.

Être privés d’internet est la pire chose qui peut arriver aux familles algériennes, qui se sont bien ennuyées sans Facebook, YouTube, Instagram et autres réseaux sociaux très utiles pour leur équilibre psychique, d’autant plus que cette coupure est arrivée un Vendredi, et beaucoup n’ont pas pu souhaiter une « djoumou3a moubaraka » sur Facebook.

Très soucieux du confort de leurs clients, Algérie télécom a décidé de frapper fort cette fois-ci et a fait appel à « Samira TV », une chaîne de télévision gastronomique algérienne très regardée chez nous. Les chefs cuisiniers de Samira TV, se sont rencontrés en urgence pour concocter une recette très originale et simple, à base de hrissa. le procédé consiste à fourrer le câble sous-marin avec un mélange de hrissa, de tabasco et bien assaisonné au poivre noir et curcuma. « Avec notre nouvelle recette câble mahchi au hrissa, le requin ne va jamais s’aventurer à couper notre connexion une autre fois » a déclaré le chef cuisinier Mustapha Taklourahdj aux abonnés très mécontents d’Algérie télécom.

Lire la suite