aadl

Alors que les demandes de logements ne cessent d’augmenter, l’agence nationale spécialisée dans l’attribution de faux espoirs en matière de logements tente de renouveler son équipe, jugée “pas assez pantouflarde”

En effet, la direction de l’agence a annoncé ce matin l’embauche massive de 500 procrastinateurs. Ce qui devrait mettre fin au fameux problème de l’attribution d’appartements dont se plaigne le ministère de l’habitat “On a enregistré plus de 250 attributions de logements lors du premier bimestre 2018. Certains prescripteurs ont même payé leur 3e tranche, synonyme de réception de clefs, si ça continue comme ça, tous les demandeurs seront logés d’ici la fin 2019” Souligne A. Partmani, secrétaire général du ministère. Ce dernier, précise que le nouveau personnel de l’agence aura la simple tâche de procrastiner, en remettant éternellement tout au lendemain, du traitement des dossiers jusqu’à l’attribution des clefs. “Notre personnel fera retarder le relogement des algériens jusqu’à la fin du monde, c’est alors qu’ils pourront bénéficier d’une maison au paradis ou en enfer, c’est selon” précise-t-il.

“Aucune demande pour l’instant”

La parution sur Emploitic de l’offre d’emploi de l’agence AADL a pris tout le monde par surprise, à commencer par les procrastinateurs eux-mêmes. Résultats des courses, le DRH de l’AADL n’a reçu aucun CV pour jusqu’à présent “Nous n’avons reçu aucune demande d’emploi. Une problématique plutôt satisfaisante, ne sera pas notre agent qui veut. Ce retard prouve que nos cibles sont d’excellents procrastinateurs. On va aller les chercher chez eux ” promet le directeur de l’agence.

La rédaction d’El Manchar a pu contacter quelques internautes répondant au profil recherché par l’AADL. Samir 22 ans, procrastinateur de père en fils n’est toujours pas inscrit sur la liste des naissances de sa commune, son père avait remis cette tâche sans cesse au lendemain depuis juin 1995 ” Je suis très intéressé par ce job. L’Aadl, l’eldorado de la procrastination, a toujours été un rêve pour moi. Seul bémol, je compte envoyer mon CV demain matin, ou après demain, ou le jour d’après. Je ne sais pas, on verra inchalah”. Quant à Selma, 35 ans, a déjà un travail mais ne s’y est jamais rendue “le plus dur pour moi aujourd’hui n’est pas de postuler pour l’Aadl mais de démissionner de mon job actuel. ça fait 6 mois que je suis décidée à déposer ma démission mais j’ai trop la flemme. Demain, je le fais c’est décidé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

France : Le gouvernement algérien appelle à la cessation des violences : “Nous avons un Noël à fêter à Paris”

La contestation des gilets jaunes se poursuit en France pour le quatrième…

Champs-Élysées : Saidani sort sa darbouka pour mettre l’ambiance à la manifestation des gilets jaunes

Décidément, les Gilets jaunes ne lâchent pas. Comme chaque samedi, des milliers…

Les conteneurs d’ordures saisis étaient de la matière première destinée à la production des articles d’Ennahar

Les services des douanes du port de Béjaïa ont opéré, cette semaine,…