Connectez vous

Économie

Coopération algéro-turque : Bientôt une usine de montage de “حلوة الترك” à Tiaret

Publié

dans

halva

Le visite du président turc Erdogan à Alger a été l’occasion de renforcer la coopération algéro-turc dans plusieurs domaines de pointe : Kebabs, rahat loukoum, beqlawa, harcèlement des journalistes. Mais le projet qui a retenu le plus l’attention des observateurs est celui de l’installation d’une usine de montage de حلوة الترك à Tiaret. “Un cadeau offert en signe d’amitié au président Bouteflika qui était très proche du sultan Mehmet II le Conquérant” a commenté Edogan.

Un projet ambitieux

Une usine de montage de halva ou حلوة الترك verra bientôt le jour dans l’ouest algérien, plus précisément dans la wilaya de Tiaret. Un projet ambitieux qui permettra à l’Algérie d’acquérir les dernières technologiques en matière de confiserie orientale. “Avec une capacité de production de 500 kilo par jour, ça sera certainement la plus grande usine d’Afrique” se targue Nabil Tahtoute, partenaire algérien du projet. L’usine générera plus d’une cinquantaine d’emplois directs et quelques centaines d’emplois indirects. “Notre objectif à terme, c’est d’éliminer le chômage dans la région” nous explique le chef de projet. “Avec des quantités aussi importantes de confiseries, aucun chômeur n’échappera au diabète d’ici 3 ans. Après, il suffit juste de leur prescrire rahmat rebbi, et nous voilà débarrassés et des chômeurs et du chômage d’un seul coup”. Le taux d’intégration n’est pas terrible et n’excède pas le score de Fawzi Rebbaine aux dernières élections, peu importe lesquelles. “La pâte sera importée de Turquie, les pistaches d’Iran. Nos techniciens tâcheront d’insérer avec une précision d’horloger la pistache dans le halva, ce qui n’est pas une mince à faire” se défend Tahtoute.

Annonce
2 comments

2 Comments

  1. DAG

    février 26, 2018 à 6:53

    Vous utilisez la raillerie, c’est votre spécialité mais ce qui est malsain et pernicieux, c’est réduire des investissements turcs chiffrés à 3 milliards de dollars dans un pays en déconfiture à cette confiserie que l’Algérie ne produit pas et importe de Tunisie à coup de devise .. un mimnimum d’honnêteté !

    • Rezki Djerroudi

      février 28, 2018 à 4:00

      Et selon vous Monsieur DAG l’Algérie qui ne possède pas d’unités de production de haloua tourque se tourne vers la Tunisie pour en importer au bonheur de ses adeptes. Pour y remédier fallait former des halouadjis à la turc pour pouvoir satisfaire la très forte demande surtout des fins connaisseurs algérois. Mancharement votre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Économie

Classement Forbes : Rebrab retire son passeport algérien et passe devant Bill Gates

Publié

dans

Par

rebrab

Le classement des plus grosses fortunes du monde établi et compilé annuellement par le magazine économique américain Forbes vient de connaitre une énorme surprise. Isaad Rebrab intègre pour la premiere le top 3, devançant au passage Bill Gates, Warren Buffett et Mark Zuckerberg. Le milliardaire algérien a connu une ascension fulgurante depuis le retrait de son nouveau passeport biométrique, hier matin. Classé 500 ème en 2017, Rebrab se hisse à la deuxième place grace à une fortune estimé à 4 milliards $ + un passport vert. Un incroyable saut que les analystes économique n’arrivent pas à comprendre. Explications :

Un passeport à 100 pages pour les plus riches

Le gouvernement a annoncé mercredi dernier qu’il s’apprête, Ramadan oblige, à augmenter fortement le prix des timbres fiscaux des cartes d’identité, des permis de conduire et des passeports. Une augmentation de plus de 50 %. “Un message d’Ouyahia pour rappeler aux Algériens qu’ils n’ont pas besoin de passport puisque aucun pays ne leur délivre de visa” a souligné Nazim Baya, rédacteur en chef du très sérieux journal El Manchar. Si le passeport ordinaire de 28 pages coûte désormais 10 000 da, celui de 48 pages destiné aux Baggaras et faux hadjis qui font Alger-Djedda chaque mois pour ramener des Djellabas est proposé à 50 000 da. On retrouve également le “Vip-passport” destiné aux chefs d’entreprises, aux hauts fonctionnaires corrompus et à Bouteflika pour ses visites d routine au Val-de-Grâce. Un passeport offert gratuitement aux nantis de la nation dont la valeur est estimée à plusieurs milliards de dollars “Ce passeport spécial est un véritable bijou. Son papier est saupoudré de limaille d’or, et les inscriptions sont gravées en lettres de diamant, la feuille est estimée à 500 millions de dollars. Rebrab est parmi les premiers à avoir bénéficié du document précieux. Son classement est pour nous logique, et encore, Rebrab n’pas encore sa carte d’identité. Quand il l’aura prochainement, il détrônera le parton d’Amazone Jeff Bezos, et sera largement en tête” assure N. Bedoui, ministre de l’intérieur.

Si le prix du baril de pétrole ne subvient pas aux besoins des Algériens, le papier administratif, nouvelle richesse du pays répond aux aspirations démesurées de nos dirigeants. En effet, la vraie devise ne se trouve pas aujourd’hui dans les banques mais dans les APC et les Dairas. La banque centrale a annoncé l’achat de plus de 5000 tonnes de papier administratif, l’Algérie devient le pays avec le plus grand pourcentage de réserves de change en papier. Les Algériens possédant un passeport biométrique ont un patrimoine dépassant celui de la moitié de la population mondiale. Une inégalité accablante qui risque de ne pas durer puisque la valeur du papier administratif risque bientôt de chuter après la mise en place de la planche à papier promise par Ouyahia début 2019. Plus de 10 millions de faux papiers seront imprimés. Crise, rebelote !

Lire la suite

Économie

Le pétrole en hausse suite à un arrêt maladie du kiyass du PDG de Sonatrach

Publié

dans

Par

masseur

Le PDG de la compagnie nationale pétrolière Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, faisait un point de presse hier au siège de la compagnie, afin d’évoquer l’actualité du marché des énergies. Devant un parterre de journalistes venus en nombre, le patron de l’entreprise a commenté les données actuelles et évoqué sa perception de l’avenir des énergies en Algérie.

Une conférence de presse très attendue par les observateurs et les spécialistes puisqu’elle devait permettre de jeter un regard sur l’Algérie de demain dans ce domaine. Pendant la conférence qui se déroulait globalement dans un climat ordinaire, hormis l’incident de l’employée de la Sonatrach qui a dénoncé la corruption et les pressions qu’elle subit (nous y reviendrons), le PDG s’est laissé aller à quelques confidences en racontant une anecdote selon laquelle, son Kiyass (Masseur de hammam), lui a demandé des nouvelles de l’entreprise Exxon Mobil, lors de la dernière séance de hammam qu’il a eu. Le PDG a souhaité par là, raconter son amusante surprise de voir un simple masseur de hammam s’intéresser tant à l’actualité de l’énergie et des contrats de la Sonatrach avec ses partenaires. L’anecdote n’a pas manqué de faire rire dans la salle et a été relayée partout sur les réseaux sociaux.

Or, nous apprenons ce matin que les prix du pétrole ont enregistré une hausse significative sur les places boursières internationales. Cependant, le plus intrigant, c’est qu’aucun évènement majeur dans le monde n’est venu influencer les prix et provoquer leur hausse.
C’est pourquoi, nous nous sommes lancés dans une enquête rapide afin de déterminer les raisons de cette hausse soudaine et inexpliquée. Après quelques contacts avec des spécialistes de l’économie énergetique, nous avons appris, non sans grand étonnement, que la hausse des prix est due à une nouvelle qui est tombée très tôt ce matin : le kiyass (masseur) du PDG de la Sonatrach a fait une chute en glissant dans le hammam hier soir et s’est cassé un bras, ce qui lui a valu un arrêt de travail de 3 semaines.

Analyse des observateurs : si le kiyass est indisponible pour 3 semaines, le PDG de la Sonatrach ne pourra pas aller au Hammam. Et s’il ne va pas au Hammam, il va être stressé et sous pression, ce qui provoquera son irritabilité. Cette même irritabilité va le conduire à prendre de mauvaises décisions, voire à ne pas en prendre du tout. Le marché de production pétrolière en Algérie sera alors très fortement perturbé et la production risque de chuter. La demande va certainement augmenter et les stocks stratégiques pourraient s’en trouver affecter, d’où les craintes des marchés et la hausse des prix. Comme qui, le prix à la pompe, peut dépendre de la bonne santé d’un masseur de Hammam…

Lire la suite