24 heures avant l’arrivée de Macron, Alger a récupéré son surnom “la blanche”. Un titre qu’elle avait perdu depuis des décennies. “La capitale s’est métamorphosée en une journée” constatent les Algérois. Ces derniers, restent pantois devant le nouveau visage de leur ville : pots de fleurs, peinture, arbres taillés, gazon bien tendu, parfum etc…
Une nouvelle ville qui se fait belle pour accueillir des invités de marque, une tradition algérienne consistant à laisser une bonne impression afin que l’invité ne puisse rien médire après son passage.

03 visites par semaine minimum

Le maire d’Alger qui vient de tourner sa veste pour rejoindre le FLN, une autre tradition algérienne, est séduit par le nouveau visage de sa ville maquillée le temps d’une visite d’état. Il refuse cependant que ce soit éphémère et conditionné et pour une propreté durable. Pour cela, il appelle le président français, à effectuer régulièrement des visites d’état et d’amitié : “La présence d’un chef d’état d’envergure comme le président Macron est le seul moyen de maintenir la ville propre. Il doit nous rendre visite 3 fois par semaine au minimum, car 2 jours suffisent pour que la saleté reprenne ses droits sur Alger. Une visite tous les 48 heures permettra à notre ville de rester accueillante et propre” affirme Abdelhakim Bettache, maire d’Alger centre.

0 commentaire
  1. et surtout pour la fluidité de la circulation ….le jour de sa visite on aurai cru que c’était férié ou l3id.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Gaïd Salah “excusez mon absence, je suis en train de naviguer une carte chifa”

Mais où est donc passé Gaïd Salah ? Nous n’en savons rien…

Gaïd Salah va bien, selon le chanteur Cheb Mami

Disparu depuis le 30 septembre à Oran, le Chef d’État major de…

Ibtissem Hamlaoui lance le hashtag #Bring Back Our Gaïd

Comme la gazelle, son repas préféré, le général de corps d’Armée serait…

Tliba entame une grève de la faim : “je ne proteste contre rien, c’est juste pour maigrir un peu”

Où est donc Tliba ? Nul ne le sait. Par contre, tout…