facepalm-statue

Si vous rencontrez une statue qui parle, détrompez-vous, ce n’est pas un épisode d’Alice, c’est l’Algérie, ce pays des merveilles. Au lendemain de l’attaque au marteau et au burin qui a coûté les seins et le visage à l’emblématique statue Ain Al Fouara de Sétif, des centaines de statues représentant des femmes, des hommes, des enfants ou même des animaux ont manifesté ce matin devant le bureau de l’UNESCO d’Alger. Leurs revendications sont simples : quitter ce pays dans les plus brefs délais avant d’être détruites par le département sculpture et arts plastiques de Daech.

Les statues algériennes bientôt réfugiés culturels

Menée par Ain El Fouara qui a quitté Sétif tôt ce matin le temps de la manif, les statues et les statuettes accompagnées de quelques œuvres d’art ont manifesté seins nues, et ont fait entendre pour la premières fois leurs voix dans les rues d’Alger. dénonçant des attouchements, et des tentatives de viol, elles ont scandé “Roma wella ntouma ! statue, ça tue ? mes seins sont en béton, va chercher ailleurs des tétons!!” des messages bouleversants qui n’ont pas laissés l’UNESCO indifférente. Cette dernière a exprimé sa totale solidarité et promet son engagement pour le rapatriement en Europe de plusieurs statues menacées : ” Nous, gardiens de la culture et du patrimoine, nous devons répondre à cette barbarie culturelle par la plus grande fermeté. Ces statues algériennes appartiennent au patrimoine universel de l’humanité, elles sont été pour la plupart sculptées par des artistes européens, voilà pourquoi l’UNESCO se battra pour les rapatrier en Europe où elles seront en sécurité ” déclare M.Sagné, directeur du bureau de l’UNESCO
d’Alger.
Notre reporter trilingue, qui parle parfaitement l’arabe, le tamazight et la langue des statues, a pu approcher Ain Al Fouara. Meurtrie, la déesse des statues n’pas retenu ses larmes en racontant son histoire : “J’ai subi plus de 5550254888561 tentatives de viols depuis 1898. Hier, c’était le viol de trop, à 119 ans, je n’ai ni la force, ni le courage de me défendre. Quitter le pays, est le mieux pour moi”

“ça nous fait nichons, ni froid”

Interrogé sur l’incident de Sétif, Azzedine Mihoubi, a préféré ne pas répondre à nos questions qu’il qualifie de “bêtes et d’insignifiantes “…. “On s’en fout complètement, je suis à un poste ou je défends qu’un seul statut, celui de ministre” affirme-t-il et d’ajouter “Ain El Fouara, ça ne me fait nichons ni froid”

3 commentaires
  1. Ah ! D’accord les statues ont un statut particulier : agressées ou bien manifestant, les policiers y sont indifférents, on devrait leur confier nos revendications !

  2. Tragi-comique! Percutant si, hélas, El Manchar ne nous gratifiait, comme d’hab, d’aussi nombreuses fautes d’orthographe.

  3. Nichons ni froid c est un jeu de mot ce n’est pas une faute. …j ai adoré l article. ..Bravo el manchar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

L’Académie française valide le mot “faichlesse” pour exprimer un état d’affaiblissement extrême

Si la France était en guerre contre l’immigration, selon Marine Le Pen,…

Terrorisme : Ali Haddad se rend aux autorités linguistiques françaises

Après plus de 50 ans de cavale, le plus grand chef terroriste…

DiCaprio traumatisé par le tournage d'Inception 2: «Je suis rentré dans le cauchemar d'un Algérien»

Dans une interview exclusive accordée au Hollywood Reporter, l’acteur sex-symbol récemment oscarisé…