Now Reading
Trump reconnaît Al Qods de Chéraga comme capitale économique d’Israël

Trump reconnaît Al Qods de Chéraga comme capitale économique d’Israël

Avatar

Donald Trump est tellement con que même Ennahar TV n’en voudrait dans son équipe. Après avoir reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël, le président américain enchaîne les sottises et affirme qu’Al Qods de Chéraga serait un centre commercial israélien. Le président le plus rouquin du monde, qui ne dit pas que des conneries, il en twitte beaucoup aussi, a commis cette provocation par le biais de son réseau social préféré : « Toute zone géographique portant le nom d’Al Qods est dorénavant Israélienne. Meme la clinique médico-chirurgicale de Hydra. Cela fait partie des mes engagements de campagne ; j’avais promis à mes amis Israéliens qu’ Al Qods leur appartiendra. Maintenant, le plus dur c’est de récupérer tous les Qods du monde, une tache difficile mais les Etats-Unis mettront tous leurs moyens humains et militaires pour y parvenir  » promet Trump.

Al Qods de Chéraga rebaptisé Word Qods Center

Dans la foulée de cette décision invraisemblable, l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger, s’est précipité ce matin à Chéraga pour occuper l’immeuble de 18 étages. Des firmes Israélo-amrécaines installeront leurs bureaux dès cet après-midi. Il portera le nom de Word Qods Center et sera la capitale économique d’Israël, affirme Netanyahou :  » Jérusalem ne nous appartient pas non plus mais nous y sommes, idem pour Al Qods de Chéraga. Il suffit juste d’avoir les Etats-Unis à ses cotés, se faire passer pour des victimes et vous pouvez tout avoir, même les cadeaux les plus inimaginables. A ce propos, Trump est notre père Noel cette année  » explique le premier ministre Israélien.

L’ONU valide l’occupation d’Al Qods

Par ailleurs, Israël, présente à l’ONU un dossier évoquant la présence juive dans le centre commercial Al Qods de Chéraga il y a plus de 2 000 ans. Des photos photoshopées datant de 30 av. J.-C , montrent en effet, le centre, construit en 2001, occupé par plusieurs juifs exerçant le commerce de la viande Kacher. Des écritures en hébreux ont été également relevées sur les murs d’Al Qods. Des arguments jugés suffisants par le conseil de sécurité pour valider l’occupation du mall.

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Scroll To Top