Connectez vous
bannière

Monde

Jérusalem : Les dirigeants arabes se réunissent pour définir le texte du douâa contre Trump

Publié

dans

ligue-arabe

La rumeur était dans l’air depuis environ une semaine, et elle a fini par se confirmer hier : le Président américain, Donald Trump, a annoncé, lors d’une allocution télévisée, que les Etats-Unis d’Amérique reconnaissaient officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël, et qu’à ce titre, il allait transférer le siège de l’ambassade US vers cette ville sainte.

Depuis que la rumeur avait commencé à circuler, de nombreux avertissements émanaient de différentes personnalités du monde entier et de plusieurs pays qui mettaient en garde contre les conséquences fâcheuses d’une telle décision. Pour eux, cela mettrait clairement la région du Moyen-Orient sous la menace d’une forte déstabilisation pour une situation déjà fragile sur le plan sécuritaire. D. Trump n’en avait visiblement, rien à faire puisqu’il a décidé d’officialiser cette annonce. Immédiatement après, de très nombreuses réactions et une vague d’indignation ont traversé la sphère politique mondiale, puisque de nombreux pays ont condamné fermement cette décision unilatérale et dangereuse.

De leur côté, les pays arabes étaient très attendus par la communauté internationale qui guettait leur réaction, voire, leur riposte à cette ultime provocation qui constitue un affront pour eux. Et cette réaction ne s’est, en effet, pas faite attendre puisque quelques heures seulement après la fameuse annonce de Trump, la Ligue Arabe a diffusé un communiqué officiel dans lequel elle condamne « avec la plus grande vigueur cette nouvelle provocation venue des Etats-Unis…et a appelé tous les pays arabes à se réunir en Arabie Saoudite dans les 24h afin de décider d’une riposte commune, à la hauteur de l’affront subit. » Surpris par cette réaction quasi immédiate des pays arabes, les organes de presse du monde entier se sont interrogés sur ce que pourrait être cette riposte arabe inhabituellement demandée si vite. Certaines rumeurs ont même commencé à circuler sur la possibilité de la constitution d’une armée panarabe qui irait défendre les portes de Jérusalem, mais finalement, la nouvelle est tombée très tôt ce matin. L’ordre du jour va porter sur la définition d’un texte commun de Douâa sur Trump et les USA, qui sera lu par tous les imams des pays arabes lors de la prochaine prière du vendredi.
Selon le secrétariat général de la Ligue Arabe, un texte a déjà été préparé avec l’aide de plusieurs prédicateurs saoudiens notamment. Il devrait selon eux, faire trembler l’Amérique et promettent même que Trump ne passera pas Noël en tant que président des Etats-Unis…
Wow !! on en tremble déjà…

Annonce
3 comments

3 Comments

  1. Caranda

    décembre 24, 2017 à 2:25

    On ne doute pas du pouvoir de Dieu, par contre ces gens là…

  2. momo

    janvier 13, 2018 à 1:29

    trump persiste et signe il retranscrit son tweet sur du oapier toilette et l adresse a l UA

  3. Rezki Djerroudi

    février 28, 2018 à 4:58

    Cher manchar, vous me donnez encore l’opportunité d’émettre un avis qui risque de ne pas faire l’unanimité au niveau de la ligue arabe. en effet, si Ibn Khaldoun ne serait pas mort, vous comprendriez sa réaction quant à la tentative des Etats arabes de sceller une alliance pour contrer la délocalisation de l’ambassade américaine vers El Qods écharifa. Son propos serait de leur rappeler avec force et conviction sa fameuse citation revue et non corrigée sur ce qu’il avait écrit au sujet de la clause des arabes qui se sont mis d’accord une bonne fois pour toute pour ne plus jamais être d’accord. Quant à Donald Trump; il est au courant, lui, de ce qu’avait prédit cet érudit. Allez sans rancune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Monde

Gaza : Les pays arabes lancent un raid aérien de 100 avions en papier sur lesquels sont inscrits des douâas

Publié

dans

Par

avion

Les soldats Israéliens ont tué 59 Palestiniens non-armés dont plusieurs enfants et blessé 2.400 autres avant hier lors de l’inauguration de la nouvelle ambassade Américaine à Jérusalem. L’armée de l’occupation a fêté le 70 ème anniversaire de la création de l’état d’Israël avec un bain de sang. Au lendemain de cette tragédie orchestrée par Trump et Natanyaho, les pays arabes vivement interpellés ont décidé de prendre leur courage à deux mains et de protester contre l’état hébreu. Ces derniers, excepté Bouteflika qui vient d’inaugurer une Zaouia à Alger, se sont réunis ce matin au siège de la ligue arabe pour annoncer leur décision de lancer un “raid aérien” de 100 avions en papier sur lesquels des Douaas et des #JeSuisGaza, sont inscrits en écriture codée.

Les 21 chefs d’états arabes s’étaient donc réunis ce matin. Après avoir pris part au gigantesque buffet puis fait une longue sieste, ils sont parvenus à se mettre d’accord sur la riposte “Pour commencer nous allons bombarder le Yemen. Ensuite, 100 avions seront envoyés demain à l’aube, heure où tous les Israéliens sont couchés. . Grâce à la brise du matin, nos avions survoleront Tel Aviv et Jérusalem puis ils attireront à Gaza dans les mains de nos frères meurtris” promet Abu Al Gheit, secrétaire général de la ligue arabe. Avant d’ajouter “Plusieurs messages de Douaa seront inscrits, un douaa différent sur chaque avion. Nous avons fait le tour de facebook pour prendre les meilleures prières. Voila, on fait de notre mieux, si les Palestiniens continuent à se faire massacrer, c’est leur problème ! On ne peut pas faire plus ” conclut-til

Lire la suite

Monde

Al Qods : Après avoir vu les réactions négatives sur les réseaux sociaux, Trump se rétracte

Publié

dans

trump

En reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, Donald Trump a provoqué une vague de réprobation sur les réseaux sociaux. Partagés entre colère et indignation, les internautes n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer la décision américaine en faisant le pari de faire plier le président américain. Pari gagné, puisque Trump est revenu sur sa décision ce matin après avoir lu les réactions négatives suscitée par sa décision.

“Je m’excuse d’avoir été méchant”

C’est une première historique. Les réseaux sociaux ont eu raison de la réalité en faisant fléchir la position du président américain sur le statut de Jérusalem. Les commentaires réprobateurs, les filtres sur les photos de profils, les dislikes sur facebook et les unfollow sur twitter ont eu leur effet sur Donald Trump, connu pour être un utilisateur invétéré des réseaux sociaux. Très tôt ce matin, le président américain, effrayé par la chute vertigineuse du nombre de ses followers, a fait savoir par un tweet qu’il revenait sur sa décision qu’il a qualifié “d’irréfléchie”. “je m’excuse d’avoir été méchant avec les musulmans en général et les Palestiniens en particulier” a-t-il ajouté en ponctuant son tweet d’un mignon <3.

On est bon les gars !

Les internautes ne comptent pas en rester là. Grisés par cette première victoire, ils décident de poursuivre le combat sur les réseaux sociaux. “Nous avons gagné !!” commente Mohamed sur facebook, visiblement heureux d’avoir contribué à faire plier la première puissance mondiale en appliquant sur sa photo de profil un filtre “free Palestine”. La liesse est palpable aussi sur twitter où de nombreux internautes ont célébré cette rétractation historique avec le hashtag #AlQodsForever. “Nous avons remporté notre première bataille, encore quelques dislikes et nous libéreront définitivement la Palestine” écrit Sana qui semble donner à ses compagnons de guerre le nouveau mot d’ordre.

Lire la suite