Connectez vous

Actualités

Pour lui prouver que l’Algérie n’est plus un pays francophone, Macron sera accueilli par Haddad

Publié

dans

haddad

Le président français, Emmanuel Macron a suscité récemment une vive polémique lors de sa visite au Burkina Faso, interrogé par une étudiante sur les coupures d’électricité et le manque de climatisation, Macron a répondu qu’il ne veut pas s’occuper de l’électricité dans leurs universités, car c’est le travail de leur président, ce qui a provoqué le départ du président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, le chef de l’État français s’est alors permis une blague de très mauvais goût « Il est parti réparer la climatisation ».

Pour prévenir ce genre de dérapage, et pour signifier à Macron que l’Algérie n’est plus française, que la France n’a plus le droit de nous dicter ses ordres et que l’Algérie n’est même plus un pays ou la langue la plus couramment parlée est le français, le gouvernement algérien a trouvé une idée de génie, en effet, Emmanuel Macron sera accueilli par Ali Haddad, « ça fi plaisir, parce que le gouvernement me fi counfiance, je les remirci pour cette counfiance très aveugle et coume on dit chi nous, l’essountiel c’est la participaciou hihihihi », Ali Haddah prévoit aussi d’exposer à Macron son grand projet d’université privée pour la formation d’ingénieur en coloriage et pâte à modeler, dans laquelle il compte enseigner lui-même les cours de français. Il n’y a plus de doute, d’ici 5 ans l’Algérie ne sera plus un pays francophone.

Pour son 2e jour de visite, le gouvernement a prévu d’organiser un tète à tête avec le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes, ce dernier sera chargé de réciter au Président français, ses fables et ses hallucinations sur sa prétendue création d’appareils photo de marque Barbie et sur son super pouvoir qui consiste à berner les détecteurs de mensonges.

Mais bon, après sa première visite avec Ali Haddad, pas sûr qu’Emmanuel Macron veuille bien prolonger son séjour.

Annonce
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. kahina

    décembre 6, 2017 à 6:40

    grandiose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Ain El Fouara vandalisée : L’homme s’explique “les femmes fontaines, c’est mon fantasme”

Publié

dans

Par

statue

La bêtise hystérique continue de vandaliser le pays. Tot ce matin, un homme d’une trentaine d’année, a tenté de détruire la célèbre statue Ain Al Fouara de la ville de Sétif. Vêtu d’une Djellaba et muni d’un marteau et d’un burin, l’homme a été arrêté par la police en flagrant délit et accusé d’acte de vandalisme et de méfait contre un lieu public. Selon son avocat, le malfaiteur n’aurait pas eu l’intention de saccager la statue, si cette dernière n’avait pas refusé ses avances. “Il aurait agi par pur instinct animal, car il ne pouvait pas résister à son fantasme charnel : les femmes fontaines.”

Un fantasme mal interprété

Toujours selon son avocat, la victime a juste mal compris le concept de la femme fontaine. “Mon client est fasciné par les femmes fontaines, il voulait essayer au moins une fois”, manque de bol “il se trouve que la statue est dans son esprit la seule femme fontaine de la région” a-t-il estimé. Comme le montre la vidéo circulant sur les réseaux sociaux, le coupable avait procédé d’abord aux préliminaires, vainement puisque la statue est restée de marbre face à son charme débordant. Il a tout de suite sorti un marteau et tenté de la détruire pour lui faire payer son refus “mon client a agi par chagrin d’amour” conclut maître Slimani, avocat.

Lire la suite

Actualités

Le gouvernement confie le dossier de la “baleine bleue” au ministère de la pêche

Publié

dans

blue-whale-challenge

Le gouvernement tire la sonnette d’alarme. Le “blue whale challenge”, ou le jeu qui pousse les adolescents au suicide, doit être banni sans plus attendre a indiqué le premier ministre Ahmed Ouyahia qui a convoqué à cet effet une cellule de crise. Réunis en conclave tôt ce matin, le chef du gouvernement ainsi que de nombreux membre de l’exécutif, sont convenus de confier le dossier au ministère de la pêche.

Loi du talion

Après l’aveu d’impuissance de la ministre des télécoms et des coupures d’internet, le gouvernement a décidé de prendre ses responsabilités et de se saisir du dossier de la baleine bleue. Plus question de bloquer l’accès au jeu par des artifices numériques, “il s’agit maintenant de s’attaquer au problème à la racine” selon le mot d’ordre du premier ministre Ahmed Ouyahia. “La baleine bleue tue nos enfants. Nous avons pris la décision d’appliquer la loi du talion : Œil pour œil dent pour dent” a affirmé le chef de l’exécutif au terme de la réunion qu’il a tenue avec plusieurs membres de son gouvernement. “Nous sommes incapables de restreindre l’accès au jeu, selon les dires même de la ministre chargée de la censure sur internet, mais cela ne nous empêchera pas d’aller chercher cette foutue baleine physiquement là où elle se trouve” a indiqué Ouyahia et de poursuivre “voilà pourquoi nous avons décidé de confier le dossier au ministère de l’agriculture et de la pêche, il aura pour mission de la chasser en haute mer dans le mois qui vient”.

C’est gros comme un poisson d’avril

Le ministère de l’agriculture et de la pêche est déjà sur le pied de guerre. 05 baleiniers ont été commandés à la Chine pour mener la traque à bien. Déployés en méditerranée, ils patrouilleront nuit et jour dans les eaux territoriales algériennes afin de mettre hors d’état de nuire la baleine bleue. Cette flotte veillera également à la sécurité des câbles internet contre les attaques de requins, selon le ministre de l’agriculture et de la pêche. Nous ne savons pas si les moyens engagés par le gouvernement sont les plus à même de venir à bout de la baleine bleu mais c’est tellement gros que ça ressemble davantage à poisson d’avril.

Lire la suite

logo

L’application El Manchar vous permet de rester informé de l’actualité en temps réel.

Télécharger l'application

Non merci