Au lendemain de l’élimination historique de l’équipe d’Italie en barrage de la coupe du monde, la presse italienne se déchaîne. “Honteux”, “catastrophique”… Les joueurs de la Squadra Azzura ainsi que leur sélectionneur sont violemment attaqués depuis hier soir pour cette humiliation. L’Italie, grande nation du foot, manquera son premier mondial depuis 1958, un coup de tonnerre qui s’abat sur tout un peuple.

Les médias ne sont pas allés trop loin

Selon le plus puissant média italien, Rai, la presse italienne est assez clémente avec les responsables de ce désastre. Pratiquant un journalisme professionnel, les chaînes de TV généralistes ou sportives n’arrivent pas à s’en prendre violemment à leur équipe nationale: “aucun dérapage, aucune insulte, pas de diffamation, et pourtant on aurait dû. La presse est trop tendre et n’est pas à la hauteur de cette déconfiture” déplore Alessandro Tinati, directeur du groupe Rai. Le puissant milliardaire envisage donc de faire appel au spécialiste des clashs TV et des critiques diffamatoires, l’inventeur du foot et l’inventeur de la critique, Ali Bencheikh : “Je viens de lui envoyer son billet d’avion. Il sera présent ce soir sur la Rai Sport, dans sa nouvelle émission sei tutto bene per niente (ntouma ge3 ma kayen walo) il sera secondé par Paolo Rossi, joueur emblématique et champion du monde en 82” précise Tinati, qui justifie son choix en montrant des vidéos de Ali Benchikh entrain de fustiger tout le monde : “Même Messi et Cristiano ne trouvent pas grâce aux yeux de cet homme, ce fauve de la critique et la médisance a même osé affirmer que Captain Madjed ne mérite pas sa place dans le dessin animé portant son nom. C’est l”analyste idéal” conclut-il, confiant.

Bencheikh prépare un discours cinglant

La rédaction d’El Manchar a pu rejoindre l’inventeur du foot à son domicile. En train de préparer ses valises pour Rome, Alilou nous a dévoilé en exclusivité quelques perles et punshlines qu’il va prononcer ce soir pour flageller l’équipe italienne : “Le sélectionneur on dirait un chauffeur de bus, il a la tête d’un chauffeur de bus, ouallah il n’a rien avoir avec le football, ce mec. Il peut conduire les joueurs de Turin à Vérone, dans un bus mais pas en Russie, pas en Russie. Et les joueurs avec leurs maillots bleus, et leurs grosses têtes, ce n’était pas les Azzurris mais les Schtroumpfs. Ce n’est pas possible, ils n’ont pu marquer un seul but, même l’Algérie aurait fait mieux…je ne dirai pas plus, plein de surprises vous attendent, rendez-vous ce soir à 20h sur la Rai, ciao »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire.

Vous pourriez aussi aimer

Pour combler son absence, l’ENTV diffusera un best of des discours de Gaïd Salah

Selon le journaliste d’investigation Abdou Benadouda (Abdallah sur son permis) qui n’a…

Coopération : Un groupe de journalistes nord-coréens en stage à l’ENTV

Si tous les salauds du monde se donnaient la main, ils formeraient…

Benyoues "Il faut non seulement dire Son Excellence mais aussi رضي الله عنه en parlant de Bouteflika"

Dans une interview accordée au magazine Le Brosseur, l’ancien ministre Amara Benyounes…

Selon l’ENTV, 13 Algériens sur 10 sont pour les élections

Il ne faut pas se fier à la réalité. Elle est souvent…