Connectez vous

Médias

Anus Ramhani répond à DZ Joker et Anes Tina par un podcast intitulé “راني طحان”

Publié

dans

anus ramhani

Le directeur général du groupe de presse El Himar, M. Anus Ramhani a répondu aux deux « podcasteurs » Anes Tina et DZ Joker qui l’ont attaqué dans deux vidéos publiées respectivement le 17 et le 23 du mois en cours. Dans un podcast mis en ligne sur Youtube, Anus Ramhani charge à son tour les deux podcasteurs en assumant totalement le mauvais rôle qu’on lui attribue, en l’occurrence celui de “chiyate”

C’est avec un texte truffé de punchlines, que le directeur d’El Himar s’est attaqué à Dz Joker et Anes Tina. Dès la première phrase, Anis Ramhani annonce la couleur en affirmant “راني طحان” (je suis méprisable). Il balaie ainsi d’un revers de main les accusations portées contre lui par une majorité d’Algériens et assume de fait sa condition de larbin au service du pouvoir en place. Pire encore, il s’enorgueillit et en fait un motif de fierté en se targuant de “brosser sans relâche” moyennant “des tranches de cachir” généreusement offertes par Saïd Bouteflika. Anis Ramhani n’oublie de menacer ouvertement de boycotter les programmes, notamment des caméras cachées, produites par les deux podcasteurs à l’avenir. Enfin, le chiyate autoproclamé de Saïd termine sa battle en invitant ses adversaires à reconnaîtrela chita qu’ils estiment être une pratique infamante comme un hobby à part entière.

Voici -en exclusivité- la réponse d’Anus Ramhani :

راني طحان؛ نضرب الشيتة وناكل البنان

راني طحان؛ نحب بوتفليقة وال-FLN

راني طحان؛ إيه راني طحان نقولها و نعاود

غرت ميني وقيل ؟ يا خو عاند ولا تحسد

مللاثنين الخميس بلا حبسة نشيت

وحتى الويكاند لهاذاك لي راهو ميت

ما نعرف لا موسم لا عيد لا عواشير

أنا عليا الشيتة و السعيد عليه الكاشير

راني طحان؛ راني معاك يا لي راك زعفان

ونتايا يا وسمك لي راك تكلاشي

هاد الرمضان غير اوبلي كاميرا كاشي

الواعرا نتاعي صح ماشي مخدومة

يملا غير ريح و حط رجليك فالما

راني طحان؛ يا وسمك أزعف ولى أقعد

كيما نتا تحب تكلاشي أنا نحب نقود

 

 

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Médias

“Algeria’s got chiyate”, nouvelle émission du FLN pour soutenir le 5e mandat, bientôt sur Ennahar TV

Publié

dans

Par

got-talent

A six mois des prochaines élections présidentielles, les choses commencent à bouger sérieusement au niveau des partis politiques et des acteurs de la scène politique et économiques. Tout le monde s’affaire à se trouver la meilleure place dans cette nouvelle échéance électorale qui va se jouer en avril 2019. Et tous les moyens sont bons pour y arriver.

Ainsi, même si beaucoup d’indicateurs penchent pour un nouveau mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika, certains continuent de croire en leur chance et pensent pouvoir changer les choses en s’insérant par tous les moyens dans le paysage électoral. Les uns pensent à se présenter contre le président de la République en étant confiant quant à leur victoire, d’autres préfèrent se mouvoir dans l’opposition simple pour exprimer son refus d’un 5ème mandat consécutif. Et une autre catégorie « d’acteurs » de la scène publique s’apprête à endosser son costumer de « lièvre » qui va faire croire aux peuple qu’il est là pour renverser la table de l’échiquier politique alors que sa seule attente est le petit pactole qu’il pourra toucher pour l’organisation de de sa pseudo-candidature.

Entre toutes ces catégories, le FLN, parti soutenant corps et âme le président de la République dans sa quête d’un nouveau quinquennat, sort les grands moyens. Fort de sa réputation et de son aisance financière, l’ex-parti unique va se lancer dans une initiative inédite qui a pour but de garantir l’élection de Bouteflika… dans la meilleure ambiance possible.

“Chauffer el bendir” grâce au meilleur chiyate

Le SG du FLN, Djamel Ould Abbas, fervent défenseur du président, a donc annoncé à la presse que le son parti va lancer dans les tous prochains jours une émission télé qui sera diffusée sur Ennahar TV, intitulée « Algéria’s got chiyate », produite par le parti lui-même, en collaboration avec la boite de production « Chita Prod » du groupe Ennahar, dirigé par Anis Rahmani.

Le concept de cette célèbre émission dont le FLN a racheté les droits auprès de son créateur est très simple : un jury de 4 « personnalité » va auditionner des candidats venus de tout le pays pour y dénicher celui qui va exceller dans l’art de la chita du président de la République. L’objectif étant de trouver « la perle rare » de la chita qui aura l’honneur de figurer dans toutes les tournées de campagne électorale que s’apprête à mener le FLN pour le compte du président-candidat. Il s’agit donc d’être créatif et d’apporter des idées nouvelles et innovantes qui vont faire que le peuple dans la rue sera rassemblé derrière la candidature du président pour le faire élire à plus de 90% des voix, précise Ould Abbas.

Le jury sera présidé par Ould Abbas en personne. Il sera accompagné par Naïma Salhi, Baha Eddine Tliba et Khaled Bounedjma. Il aura la « lourde » tâche de sélectionner les candidats pour les envoyer ensuite aux étapes suivantes. Le gagnant de la finale remportera un an de cachir Bellat.

Lire la suite

Médias

Interdiction des sites pour adultes : Le gouvernement recule par peur d’une guerre civile

Publié

dans

porno

La pornographie, c’est comme Hamoud Boualem, on ne peut pas imaginer une soirée sans. Le constat est partagé par l’ensemble des ministres qui ont rejeté la proposition faite par Houda Imane Ferraoun d’interdire l’accès aux sites à caractère sexuel sur internet. L’exécutif craint qu’une telle mesure ne mette à court terme le pays à feu et à sang.

Le niet du gouvernement

Camouflet pour la ministre de la poste des télécommunications et des coupures internet. Son projet de loi limitant l’accès aux sites pour adulte n’a pas eu l’adhésion de ses collègues. Selon Houda Imane Ferraoun, le projet porté par son ministère ne relève pas de la censure mais du protectionnisme. “Il est inadmissible que des sites étrangers comme pornhub, xnxx, xvideos et pleins autres sites dont je n’ai plus le nom en tête mais dont je pourrai vous dresser la liste complète si vous permettez que je consulte mon historique. Bref, il est inadmissible que ces sites concurrencent Ennahar. C’est le principe de la préférence nationale” s’indigne-t-elle. Ses collègues ministres ne partagent pas le même avis, ils estiment qu’il est préférable que liberté soit donnée aux Algériens de juter sur l’actrice de leur choix. C’est mieux que de leur laisser la liberté de choisir leur président. De plus essayez de vous dégorger le poireau en matant Anis Rahmani et vous verrez que ce n’est pas évident. Enfin le dernier, et pas des moindre, argument avancé par l’exécutif c’est le risque d’embrasement que comporterait une telle mesure.

Chemsou approuve

Le cheikh Chemssedine a aussitôt réagi à la polémique en approuvant la décision prise par le gouvernement. “Ils voulaient arrêter les sites x ? Pourquoi ? Que vous ont-t-ils fait ? ؟ وعلاش هاذ المنكر Et Chakib Khelil pourquoi vous ne l’arrêtez pas ?” s’est-il interrogé dans son émission “conseillez-moi”. “Et nos jeunes, ils feront comment ?? Et moi ? Habitou taqat3ou 3lina rahmet rebbi ?? hasbiya allah wa na3m el wakil !!” a-t-il déclaré, remonté tout en mettant en garde les autorités contre “une erreur stratégique qui pourrait plonger l’Algérie dans une guerre civile”.

Lire la suite