ould-abbes-einstein

Djamel Ould Abbes ne recule devant rien. Dans une nouvelle sortie délirante, le secrétaire général du FLN accuse le célèbre physicien et prix Nobel Albert Einstein de lui avoir subtilisé ses travaux sur la relativité générale. Un hold-up scientifique et surtout imaginaire que le premier grabataire du FLN qualifie d’immoral.

De Leipzig à Berlin

Selon Ould Abbes, les faits remontent à l’été 1909. A l’époque, super Djamel est étudiant à l’université polytechnique de Berlin. Il prépare une thèse de fin d’étude sur l’électrodynamique des corps en mouvement. Le brillant étudiant partage sa chambre universitaire avec un certain Albert Einstein, un doctorant allemand assez louche qui du haut de ses 30 ans fait encore pipi au lit. Les deux locataires vivent en bonne intelligence : Djamel aide régulièrement Albert à faire ses devoirs, en échange Albert fait le ménage en prenant le soin de changer quotidiennement ses draps pour éviter que la chambre ne sente la pisse. La collocation semble fonctionner à merveille jusqu’à ce fameux week-end d’août 1909…

Pendant l’aid…

L’ancien camarade d’Angela Merkel, mais aussi d’Hitler et d’Einstein est revenu longuement sur cet épisode lors de son meeting à Tiaret. “Ma thèse était presque finalisée fin août 1909. Comme c’était bientôt l’aid je suis rentré en Algérie pour le passer avec ma famille” révèle-t-il, amer. C’est semble-t-il le moment choisi par Einstein pour dérober le travail de Ould Abbes laissé tel quel dans la chambre que les deux étudiants partageaient. “Albert a profité de mon absence pour voler ma thèse qui traînait sur mon bureau. Elle portait sur la relativité générale, il l’a prise sans changer une seule virgule” poursuit-il, avant de préciser qu’il ne restait que la constante cosmologique à introduire dans les équations et le travail était fini. Finalement, Albert Einstein se contentera du travail de Ould Abbes et publiera la thèse en l’état c’est-à-dire inachevée. Ce n’est qu’après la découverte de l’expansion de l’Univers par Edwin Hubble en 1929 qu’Einstein se rendra compte de sa bourde et introduit la constante cosmologique. Il déclarera alors que c’est “l’erreur la plus patente de sa vie”. Pipeau selon Ould Abbes qui estime que c’est la preuve qu’Einstein a bien pompé son travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à notre Newsletters

Restez informé, ne ratez plus aucun article d'El Manchar !

Vous pourriez aimer aussi

Un chercheur découvre 3 nouvelles espèces bactériennes dans un repas du restau universitaire

Cela va sans doute provoquer la rage du ministre de l’enseignement supérieur…

Selon une étude, 98% des phrases qui commencent par "je suis kabyle" finissent par "et fier de l'être"

Si votre interlocuteur vous annonce qu’il est kabyle, il y a 98%…

Selon une étude de l’université de l’Ohio, les carottes seraient sensibles à la douleur

Coup de tonnerre dans le monde très fermé du veganisme. Une étude…