Connectez vous

Monde

COP23 : Les participants décident d’accomplir Salât Al-Istisqâ

Publié

dans

cop23

Plus de 200 participants se retrouvent à Bonn, en Allemagne, pour la conférence annuelle sur le climat, COP23. Deux ans après la conférence de Paris, les participants vont passer du bon temps, manger des petits fours et s’il leur reste un peu de temps préparer la mise en œuvre concrète de l’accord stipulant la limitation du réchauffement à 2°C voire 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels. Pour y arriver théoriquement, il faut baisser les émissions des gaz à effets de serre qui sont responsables du réchauffement climatique.

L’Algérie propose son modèle

Face au désengagement des Etats-unis de Trump, la délégation algérienne composée d’un expert écologique, une miss météo, un Imam et le fils d’un haut fonctionnaire voulant visiter le bord du Rhin, a pris ce matin les commandes des débats et devient la grande artisane de cette 23ème décision. Imad.S ingénieur en environnement a reçu un standing ovation lors de son discours ce matin devant les représentants des 204 pays. L’ingénieur chevronné diplômé de l’INA, a évoqué le modèle algérien de sortie de crises écologiques, consistant à accomplir Salat Al Istiqaa, ou la prière de la pluie afin de lutter contre le réchauffement climatique : “La pluie est le meilleur moyen de refroidir notre planète. S’il pleuvra incessamment pendant les quatre saisons, on fera baisser la température terrestre de 5°” promet Imad, avant que Cheikh Smail, imam à la grande mosquée d’Alger ne prenne la parole pour étayer la thèse algérienne : «Salam Alikom khawti, prenons juste l’exemple de l’Algérie. Il y a un mois le spectre de la sécheresse planait sur le pays, nos terres ressemblaient au front de Saidani. Jusqu’à ce que le ministère des affaires religieuses appelle à l’organisation de Salat al istisqaa. Une semaine après, c’était le déluge dans tout le pays, et les températures sont descendues de 30 ° à 15°. Pas plus tard qu’hier, il y a eu des averses. On compte même organiser une Salat el Istinchaf pour faire sécher le pays, on a trop forcé je pense… Bref, je vous invite à l’accomplir maintenant tout de suite, puis la refaire en groupe une fois retournés dans vos pays repectif» déclare Cheikh Smail.

Les participants se mettent d’accord pour prier

Ne trouvant aucune solution depuis 23 ans, les participants ont décidé d’adopter le modèle algérien : prier et attendre. Une Salat Al istisqaa sera organisée dans tous les pays du monde vendredi prochain, peu importe la langue, la religion ou l’ethnie, “le principal est limiter le réchauffement climatique sans prendre de mesures contraignantes” précise A.Skhol président de la COP23.

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Monde

Gaza : Les pays arabes lancent un raid aérien de 100 avions en papier sur lesquels sont inscrits des douâas

Publié

dans

Par

avion

Les soldats Israéliens ont tué 59 Palestiniens non-armés dont plusieurs enfants et blessé 2.400 autres avant hier lors de l’inauguration de la nouvelle ambassade Américaine à Jérusalem. L’armée de l’occupation a fêté le 70 ème anniversaire de la création de l’état d’Israël avec un bain de sang. Au lendemain de cette tragédie orchestrée par Trump et Natanyaho, les pays arabes vivement interpellés ont décidé de prendre leur courage à deux mains et de protester contre l’état hébreu. Ces derniers, excepté Bouteflika qui vient d’inaugurer une Zaouia à Alger, se sont réunis ce matin au siège de la ligue arabe pour annoncer leur décision de lancer un “raid aérien” de 100 avions en papier sur lesquels des Douaas et des #JeSuisGaza, sont inscrits en écriture codée.

Les 21 chefs d’états arabes s’étaient donc réunis ce matin. Après avoir pris part au gigantesque buffet puis fait une longue sieste, ils sont parvenus à se mettre d’accord sur la riposte “Pour commencer nous allons bombarder le Yemen. Ensuite, 100 avions seront envoyés demain à l’aube, heure où tous les Israéliens sont couchés. . Grâce à la brise du matin, nos avions survoleront Tel Aviv et Jérusalem puis ils attireront à Gaza dans les mains de nos frères meurtris” promet Abu Al Gheit, secrétaire général de la ligue arabe. Avant d’ajouter “Plusieurs messages de Douaa seront inscrits, un douaa différent sur chaque avion. Nous avons fait le tour de facebook pour prendre les meilleures prières. Voila, on fait de notre mieux, si les Palestiniens continuent à se faire massacrer, c’est leur problème ! On ne peut pas faire plus ” conclut-til

Lire la suite

Monde

Al Qods : Après avoir vu les réactions négatives sur les réseaux sociaux, Trump se rétracte

Publié

dans

trump

En reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, Donald Trump a provoqué une vague de réprobation sur les réseaux sociaux. Partagés entre colère et indignation, les internautes n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer la décision américaine en faisant le pari de faire plier le président américain. Pari gagné, puisque Trump est revenu sur sa décision ce matin après avoir lu les réactions négatives suscitée par sa décision.

“Je m’excuse d’avoir été méchant”

C’est une première historique. Les réseaux sociaux ont eu raison de la réalité en faisant fléchir la position du président américain sur le statut de Jérusalem. Les commentaires réprobateurs, les filtres sur les photos de profils, les dislikes sur facebook et les unfollow sur twitter ont eu leur effet sur Donald Trump, connu pour être un utilisateur invétéré des réseaux sociaux. Très tôt ce matin, le président américain, effrayé par la chute vertigineuse du nombre de ses followers, a fait savoir par un tweet qu’il revenait sur sa décision qu’il a qualifié “d’irréfléchie”. “je m’excuse d’avoir été méchant avec les musulmans en général et les Palestiniens en particulier” a-t-il ajouté en ponctuant son tweet d’un mignon <3.

On est bon les gars !

Les internautes ne comptent pas en rester là. Grisés par cette première victoire, ils décident de poursuivre le combat sur les réseaux sociaux. “Nous avons gagné !!” commente Mohamed sur facebook, visiblement heureux d’avoir contribué à faire plier la première puissance mondiale en appliquant sur sa photo de profil un filtre “free Palestine”. La liesse est palpable aussi sur twitter où de nombreux internautes ont célébré cette rétractation historique avec le hashtag #AlQodsForever. “Nous avons remporté notre première bataille, encore quelques dislikes et nous libéreront définitivement la Palestine” écrit Sana qui semble donner à ses compagnons de guerre le nouveau mot d’ordre.

Lire la suite