Connectez vous
Application El Manchar

El Manchar

Le directeur d’une agence Air Algérie licencié pour avoir ouvert les guichets à l’heure

air-algerie

Actualités

Le directeur d’une agence Air Algérie licencié pour avoir ouvert les guichets à l’heure

Pour la énième fois, la compagnie nationale Air Algérie, se distingue par un fait qui ne contribuera certainement pas à sa grandeur et accentuera sa mauvaise réputation, déjà très altérée par des scandales à répétition.

Après les histoires, devenues classiques, des éternels retards, après les mésaventures de pannes techniques subies par ses appareils, et après les informations diffusées çà et là, sur les centaines de salariés employés sans vraiment avoir de travail à faire, voici maintenant qu’on se met à licencier du personnel, non pour une faute professionnelle ou à cause d’un plan social, mais pour une raison dont seule Air Algérie peut s’en convaincre.

En effet, nous avons appris ce matin, d’un de nos correspondants dans une ville importante de l’est du pays, que le directeur de l’agence Air Algérie de cette ville vient d’être licencié de son poste. Le motif ? Avoir ouvert l’agence aux horaires de travail prévus, à savoir 8h.

Notre correspondant local qui s’est entretenu avec le désormais, ex-directeur d’agence, nous a expliqué que ce dernier lui a raconté l’affaire en détail, tout en étant encore sous le choc.
Jeune directeur, fraîchement diplômé d’une école de commerce, il a été recruté il y a peu de temps dans cette agence qui avait la mauvaise réputation d’être mal organisée, avec un personnel et une gestion qui laissaient à désirer.
Notre jeune directeur est donc arrivé avec des ambitions très nobles de remettre tout cela d’équerre en assainissant la gestion et en réorganisant le travail.
Après quelques semaines à imaginer son plan de travail, il a entamé ses « réformes » en imposant à chaque salarié d’être aimable et courtois avec les clients, de les servir comme des rois, surtout, de commencer par donner l’exemple en étant ponctuel.
Il a donc à cet effet ordonné à toutes ses équipes de se présenter à l’agence à 7h50 au plus tard pour une ouverture des portes à 8h00 tapantes. Car il est vrai que les habitudes instaurées dans cette agence faisaient que le travail ne commençait au mieux que vers 9h45/10h, sous une atmosphère lourde et une humeur massacrantes des employé.
Mal lui en pris, puisque certains cadres de son agence avaient téléphoné à la direction régionale pour dénoncer ces agissements contraires aux principes et à l’éthique de l’entreprise et allant à l’encontre de ces valeurs historiques.
Dans l’heure qui suivit, le jeune directeur d’agence reçoit un appel téléphonique de son directeur régional qui l’informait de l’ouverture d’une procédure de licenciement à son encontre pour faite grave et manquement à ses devoirs de cadre dirigeant.
Son unique faute avait été d’ouvrir l’agence à des horaires « inhabituels » pour ses agents.

Cliquez pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

En haut