Connectez vous
Application El Manchar

El Manchar

Daech revendique l’holocauste : “Hitler s’est converti à l’islam avant son suicide”

hitler

Actualités

Daech revendique l’holocauste : “Hitler s’est converti à l’islam avant son suicide”

Coup de tonnerre. L’Etat Islamique vient de révéler être le commanditaire de l’holocauste qui a coûté la vie à 6 millions de juifs pendant la seconde guerre mondiale. 72 ans après les faits, Daech revendique le massacre en disculpant entièrement le régime Nazi injustement accablé jusqu’alors par les historiens et par le procès de Nuremberg.

Hitler, converti à l’islam

L’organisation terroriste Daech a revendiqué, ce lundi 2 octobre, l’holocauste perpétré par le régime Nazis durant la seconde guerre mondiale. Un génocide qui a fait, rappelons-le, 6 millions de morts selon les syndicats, 6000 selon la police (allemande ou SS) et 0 selon les Robert Faurisson. D’après un communiqué publié via son agence de propagande Amaq, Hitler était un “soldat de l’Etat islamique, et s’est occupé de cette opération en réponse aux appels de cibler les pays de la coalition”. Le Führer, qui s’est suicidé dans son bunker, “s’est converti à l’islam plusieurs mois” avant l’arrivée des soldats soviétiques.

Les historiens démentent

Plusieurs historiens spécialistes de la question se sont exprimés pour dénoncer ce qui relève selon eux d’une flagrante imposture. Deux arguments sont avancés : le premier est qu’en 1945 l’Etat Islamique n’avait pas encore vu le jour. Le second est que Hitler n’avait pas observé le ramadan 1945 pour preuve une photo du Führer datant du printemps 45, coïncidant avec le ramadan, où on le voit prendre de la bière en compagnie de Himmler et de Göring.

Nonobstant, les arguments n’ont pas convaincu la chaîne BFMTV dont les experts en terrorisme ont estimé que la revendication était crédible. “Moi, ce que je vois sur la photo c’est Hitler qui fête sa conversion à l’islam en trinquant avec ses amis. Et puis finalement, qui nous dit qu’il n’y avait pas du coca cola dans sa chope ?” soutient Jean Séunbou, expert en terrorisme mais aussi en géopolitique, en foot et en années yéyé auprès de la chaîne.

Je suis un garçon sans importance collective, juste un individu.

Cliquez pour commenter

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

En haut