Connectez vous

Monde

Florian Philippot exclu du FN à cause d’une chakhchoukha

Publié

dans

philippot chakhchoukha

Florian Philippot a annoncé jeudi 21 septembre sur France 2 qu’il « quittait le FN ». La défection du numéro deux du parti n’a rien d’un départ volontaire même si la direction du FN veut nous faire croire le contraire. En effet, Philipot a été poussé à la sortie par Marine Le Pen après lui avoir fait part de son intention de manger la chakhchoukha, plat algérien par excellence, à l’occasion du nouvel an hégirien.

Déjà dans le collimateur de Marine Le Pen, Florian Philipot a encore fois péché par gourmandise. Tombé sous le charme de la cuisine maghrebine depuis le fameux couscous strasbourgeois, Philipot n’a pas résisté à la tentation de remettre le couvert. Cette fois, en prévoyant manger en cette soirée du jour de l’an musulman une bonne chakhchoukha biskria. Une belle spécialité du patrimoine culinaire algérien: de pâte émiettée, arrosée de sauce rouge à la viande, épicée, de pois chiches, de carottes et de navets. Il n’en fallait pas davantage pour mettre la présidente du FN hors d’elle et de prendre la décision d’excommunier cet agent du wantoutrisme international.

La réaction de l’aile droite du Front national ne s’est pas faite attendre : voilà Florian Philippot accusé d’intervertir l’ordre des harkis. Le bras droit de Marine Le Pen est qualifié « d’infiltré », la chakhchoukha qui plus est le jour de l’an musulman étant une « énième provocation ». D’autres estiment que Philippot est “à deux doigts de se radicaliser”, que ça ne les étonnerait pas si demain on leur annonçait que l’ex vice-président du FN s’est fait explosé dans un attentat kamikaze. Les plus modérés se demandent quelle serait la prochaine étape, “Philippot aux Champs scandant ‘one, two, three. Viva l’Algérie’ avec un drapeau algérien après une victoire des Fennecs” et d’ajouter “remarque avec l’équipe actuelle, ça ne risque pas d’arriver”. Pour rester fidèle à son engagement politique aux relents extrémistes et donner raison à ses détracteurs, il reste plus à Florian Philippot qu’à rejoindre Daech.

Annonce
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. water water

    novembre 10, 2017 à 6:39

    Dans les années soixante , Bourguiba avait refusé de construire l’union Afrique du nord avec Nacer, parce que les Égyptiens ne mangeaient pas le couscous.
    Pouerl’armée coloniale, la présence du couscous trahit le passage des fellagas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monde

Al Qods : Après avoir vu les réactions négatives sur les réseaux sociaux, Trump se rétracte

Publié

dans

trump

En reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, Donald Trump a provoqué une vague de réprobation sur les réseaux sociaux. Partagés entre colère et indignation, les internautes n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer la décision américaine en faisant le pari de faire plier le président américain. Pari gagné, puisque Trump est revenu sur sa décision ce matin après avoir lu les réactions négatives suscitée par sa décision.

“Je m’excuse d’avoir été méchant”

C’est une première historique. Les réseaux sociaux ont eu raison de la réalité en faisant fléchir la position du président américain sur le statut de Jérusalem. Les commentaires réprobateurs, les filtres sur les photos de profils, les dislikes sur facebook et les unfollow sur twitter ont eu leur effet sur Donald Trump, connu pour être un utilisateur invétéré des réseaux sociaux. Très tôt ce matin, le président américain, effrayé par la chute vertigineuse du nombre de ses followers, a fait savoir par un tweet qu’il revenait sur sa décision qu’il a qualifié “d’irréfléchie”. “je m’excuse d’avoir été méchant avec les musulmans en général et les Palestiniens en particulier” a-t-il ajouté en ponctuant son tweet d’un mignon <3.

On est bon les gars !

Les internautes ne comptent pas en rester là. Grisés par cette première victoire, ils décident de poursuivre le combat sur les réseaux sociaux. “Nous avons gagné !!” commente Mohamed sur facebook, visiblement heureux d’avoir contribué à faire plier la première puissance mondiale en appliquant sur sa photo de profil un filtre “free Palestine”. La liesse est palpable aussi sur twitter où de nombreux internautes ont célébré cette rétractation historique avec le hashtag #AlQodsForever. “Nous avons remporté notre première bataille, encore quelques dislikes et nous libéreront définitivement la Palestine” écrit Sana qui semble donner à ses compagnons de guerre le nouveau mot d’ordre.

Lire la suite

Monde

Trump reconnaît Sodome et Gomorrhe comme capitales de la communauté LGBT

Publié

dans

trump

48h après avoir reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël, le président américain pousse un peu plus son délire en reconnaissant les villes bibliques de Sodome et Gomorrhe comme capitales de la communauté LGBT. Par cette déclaration, Trump se déclare en faveur de l’établissement à Sodome et Gomorrhe d’un foyer national homosexuel.

Déclaration de Trump

L’histoire est un éternel recommencement. Dans une série de tweets qui reprennent les accents de la déclaration de Balfour de 1917, le président américain a fait part de sa volonté d’aider la communauté LGBT à construire un état sur la terre de Sodome et Gomorrhe, conformément aux récits bibliques. Trump a motivé sa décision par les violences subies par la communauté homosexuelle, victime d’homophobie, partout dans le monde. Trump va même plus loin en reconnaissant d’ores et déjà les deux villes comme capitales de la communauté.

“Les Etats-unis d’Amérique envisagent favorablement l’établissement à Sodome et Gomorrhe d’un Foyer national pour les homosexuels et emploieront tous leurs efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif. Je reconnais solennellement les villes sus-citées comme capitales de ce nouvel état à constuire. Je vous serais obligé de porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération LGBT.”  fait savoir le président américain sur twitter.

La communauté LGBT rejette l’offre

L’Association internationale lesbienne et gay (ILGA) a décliné, par la voix de son secrétaire général, l’offre du président américain. “C’est bien gentil d’avoir pensé à nous, mais l’ILGA et la communauté LGBT dans son ensemble ne sauraient s’associer cette démarche qui s’apparente par bien des aspects au colonialisme”. L’ILGA rappelle à Trump que Sodome et Gomorrhe sont avant tout des villes bibliques et qu’il serait irresponsable, voire, dément de vouloir assigner la cartographie du monde aux récits religieux. “Il doit certainement y avoir dans Sodome et Gomorrhe (que les hypothèses des uns et des autres situent quelque part dans l’actuelle Jordanie) des gens. ça s’appelle en l’occurrence les Jordaniens. Désolé, mais nous ne pouvons pas voler la terre des autres. Nous ne sommes pas des sionistes”

Lire la suite