Connectez vous
bannière

Insolite

Réveillé d’un coma de 15 ans, il est persuadé qu’il peut acheter une Clio avec 50 millions de centimes

Publié

dans

comas

Ce fût un vrai miracle que la famille F. de Bouzaréah a vécu il y a quelques semaines, lorsque l’un des leurs, leur fils Madjid en l’occurrence, 41 ans, s’est subitement réveillé d’un coma de 15 ans dans lequel il avait plongé en 2002 à la suite d’un accident de la route. Les espoirs de la famille de le voir se réveiller s’amenuisaient de jour en jour, du fait de la gravité de son cas, mais un mince fil en était gardé par sa mère qui priait tous les jours Dieu pour qu’il sauve son fils. Et ses prières ont été exaucées il y a quelques semaines lorsqu’il s’est enfin réveillé subitement et sans aucun signe avant-coureur.

Du coup, tout avait été mis en place pour que Madjid puisse réintégrer la vie quotidienne de la manière la plus fluide, en lui évitant les chocs des changements qui se sont opérés dans le pays. Et cela s’est plutôt bien passé globalement, et Madjid avait bien intégré les nouveautés malgré ses réactions de surprise à chaque fois qu’on lui annonçait un fait majeur dans la société. Comme par exemple, lorsqu’on lui annonça que Bouteflika était toujours à la tête du pays et qu’il en était à son 4ème mandat, avec un 5ème en préparation. Madjid, pour rappel, avait laissé Bouteflika à peine à la moitié de son 1er mandat lorsqu’il tomba dans le coma.

Mais, l’élément qui a le plus troublé Madjid concernait les voitures. En effet, Madjid possédait une Clio avant son accident et adorait sa voiture achetée quasi-neuve pour à peine 500 000 da à l’époque. Dès son réveil, et après quelques jours de remise en forme, Madjid a souhaité racheter un véhicule, une clio encore, et a demandé à son père et ses frères de lui avancer 500 000 da pour se la procurer.
Très gênés, son père et ses frère s ont tenté tant bien que mal de lui faire comprendre que le marché des voitures n’est plus ce que c’était il y a 15 ans, et qu’avec 500 000da, il ne pouvait plus s’offrir grand-chose, si ce n’est un tas de ferraille. Rien à faire ! Madjid ne voulait absolument pas les croire et était convaincu que 500 000 da étaient une somme assez importante pour pouvoir s’offrir une belle clio d’occasion de 3 à 4 ans d’âge maximum. Pour se prouver qu’il avait raison, il est parti au marché des voitures de Tidjellabine avec ses 500 000 da que sa famille a bien voulu lui donner, et là, le choc total ! il apprend qu’avec sa modique somme, il ne pouvait s’offrir qu’une espèce de caisse totalement délabrée dont le nom lui était complètement inconnu.

Il devint tout de suite la risée du marché lorsqu’il demanda aux vendeurs s’ils pouvaient lui lâcher une Clio à 500 000 da.
Le coup de grâce est arrivé lorsqu’un des vendeurs lui annonça que sa Clio avait pour l’instant atteint les 270 millions mais qu’elle n’était pas loin de son prix de vente. Les secours dépêchés sur place, suite au malaise qu’a fait Madjid en entendant le prix, n’ont pu que constater son décès par arrêt cardiaque.

Annonce
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Insolite

La photo de son chat ne recueillant pas assez de like, elle décide de le vendre aux chinois d’un chantier AADL

Publié

dans

Par

chat

Dans les chics quartiers de Hydra, la vie n’est pas toujours rose et tout ne va pas pour le mieux. L’histoire de Sonia en est la preuve.
A à peine 17 ans, Sonia a tout dans la vie : des parents riches, une somptueuse villa avec piscine, des études dans l’un des meilleurs lycée de la capitale et des vacances à l’étranger chaque année.

Sonia possède aussi plusieurs amis qui la comblent et qu’elle comble aussi de son côté. Elle a une vie animée sur les réseaux sociaux avec une présence sur Facebook, instagram, Snapchat,… etc. on peut presque suivre la vie quotidienne de Sonia lorsqu’on est connecté à ses pages sur les réseaux sociaux. Récemment, à l’occasion de son anniversaire, son frère lui a offert un magnifique chat siamois, très mignon dans sa robe gris-noir ! elle en était naturellement fière et très heureuse. Tellement fière d’ailleurs qu’elle s’est empressée de le prendre en photo, de lui faire quelques petites retouches à l’aide de filtre Retrica avant de poster la photo sur sa page facebook pour la montrer à ses amis.

Malheureusement pour elle, la photo n’a pas recueilli le nombre de like et de commentaires qu’elle espérait ! à peine 527 like alors que son compte dénombre pas moins de 3200 « amis ». Choquée et déçue par le peu de réactions que la photo de son chat, elle prend une décision radicale. En effet, elle le met dans sa cage (achetée également à l’occasion de l’anniversaire) et se dirige immédiatement vers Bir Mourad Raïs, plus exactement, sur les lieux d’un chantier de construction de logements AADL tenus par des chinois et leur propose de leur vendre le chat pour la modique somme de 3000 DA. Les ouvriers du chantier ont tout de suite accepté le deal et l’ont acheté le sourire aux lèvres, pensant certainement au dîner qui se profilait pour la soirée. Avec les 3000 da recueillis (Sonia n’a pas évidemment pas besoin de cette somme), elle décide de s’offrir une petit manucure chez d’autres chinois. Le chat lui a fini en ragoût.

Lire la suite

Insolite

Il annule son mariage faute de moyens financiers, après avoir refait ses papiers d’identité

Publié

dans

Par

carte-d'identité

Le pauvre Mokhtar, jeune de 33 ans, ne verra pas son projet de fonder une famille se réaliser de sitôt. En effet, ce jeune originaire de M’sila, fonctionnaire dans le secteur de l’éducation nationale, avait enfin arrêté la date de son mariage avec la fille à laquelle il est fiancé depuis plus de 6 ans. Ce mariage était prévu pour l’après Ramadan.

Malheureusement pour lui, Mokhtar a eu une mésaventure il y a de cela un mois. En voyage à Alger pour raisons professionnelles, le futur marié a perdu tous ses papiers d’identité : CNI, permis de conduire et même passeport (il envisageait de demander un visa pour sa destination de lune de miel). Il a donc été obligé de faire une déclaration de perte pour pouvoir rentrer chez lui.
Une fois à M’sila, il était dans l’obligation de devoir tout refaire. En effet, sans aucune pièce d’identité, Mokhtar était handicapé dans beaucoup de démarches administratives, sans parler d’un éventuel contrôle inopiné qui pouvait le conduire au poste de police ou de gendarmerie faute de présentation d’une pièce d’identité. Après avoir rassemblé les documents nécessaires, Mokhtar s’est empressé de déposer les dossiers pour refaire ses papiers. Et malheureusement pour lui, il est tombé sous le coup de la modification des tarifs de ses documents si importants. Il s’est donc vu obligé de payer une somme astronomiques en timbres fiscaux (sans parler des centaines de photocopies de tous les documents nécessaires au dossier).

Au final, Mokhtar, après avoir refait ses papiers, a fait les comptes dans ses finances et a constaté que cela lui a causé un trou important dans son budget mariage. Ne pouvant plus en assurer totalement les frais, il a tout simplement décidé d’annuler son mariage prévu cet été, au grand dam de sa fiancée qui attendait ce moment avec impatience. En guise d’assurances, et pour ne pas risquer de perdre sa dulcinée, Mokhtar s’est promis de travailler au noir, le soir et le week-end afin de réunir à nouveau la somme nécessaire à son mariage et que les papiers d’identité ont totalement siphonné.

Lire la suite