En train de lire
Limogés par leurs clubs respectifs, Ghrib et Hannachi menacent de revenir à la délinquance

Limogés par leurs clubs respectifs, Ghrib et Hannachi menacent de revenir à la délinquance

Avatar

En plein mouvance des transferts en Europe, le football algérien connaît pour sa part un ménage estival inédit. Deux têtes qu’on croyait indéboulonnables sont tombées en un mois : D’abord, Omar Ghrib, l’ancien dealer qui a plus fait pour le trafic de stupéfiant que pour le foot, a été expulsé comme on expulse une vulgaire crotte de nez. Omar est sorti par la plus petite porte après avoir été lâché par Sonatrach, son ancien sponsor.
Quant à Mohand Cherif Hannachi, le tyran berbère, ou Bachar le Kabyle, a fait, hier, l’objet d’un retrait de confiance de la part du Conseil d’administration du club. Le dictateur dont la longévité est supérieure à celle d’Omar Bango, a chuté après 25 ans de règne sans partage. Ses dernières années ont été catastrophiques pour le club où la JSK a frôlé la relégation 3 fois sur 4 saisons.
Mais les deux despotes ne comptent pas partir discrètement. En effet, selon nos sources contradictoires Hannachi et Ghrib comptent encore faire parler d’eux en revenant à leurs métiers de prédilection, leur passion : la délinquance. Omar menace l’état de distribuer abondamment ses produits comme la coke le cannabis…etc Hannachi quant à lui envisage de créer un club pour trucage de matchs et corruption des arbitres, il menace également de poursuivre ses activités dans l’importation illégale des voitures françaises.
Finalement, pour des hommes pareils, la meilleure solution serait de les expulser non pas de leurs clubs respectif, mais de la planète pour le bien de l’humanité?

© 2021 El Manchar. Tous droits réservés.
Revenir en haut