Insignifiant, sans valeur, nul…les adjectifs manquent pour décrire le terrible effondrement du Dinar Algérien. En moins de 3 ans il perd plus de 50% de sa valeur, désormais un dinar ne vaut pas lui-même. Selon Nazim Baya rédacteur en chef du très sérieux journal El Manchar : « Un rouleau de PQ coûte 1.5 euros, 1.5 euros valent 300 DA et le rouleau de PQ contient environ 300 feuilles. Donc 1 DA vaut une feuille de PQ. »
On assiste hélas à la pire débâcle de l’histoire depuis la défaite de l’équipe de France face au Portugal l’an dernier. Le dinar humilié, rabaissé, insulté vit ses derniers jours, il a tenté plusieurs fois de se suicider en se jetant dans le vide mais ses chutes libres ne sont pas mortelles et le laissent dans l’agonie.
Mais cette monnaie dépréciée ne représente pas qu’elle-même. Depuis la création des pièces et billets algériens, on retrouve des dessins d’animaux sauvages ou domestiques gravés sur la face du papier ou de la pièce ; on retrouve par exemple le fameux lion sur la pièce de 20 DA, la gazelle sur 50, le bison médiocrement teint sur le billet de 1000 ou encore l’oiseau sur le 2000 DA (symbolisant le vol, une institution nationale), ça fait plus tickets pour un zoo que des billets de banque.
Cette représentation animalière grotesque sur une monnaie dont la réputation fait rougir son porte-monnaie, fait réagir la WWF (World Wide Fund for Nature) la plus active des ONG dédiée à la protection des animaux et de l’environnement. WWF monte au créneau et appelle l’état algérien à retirer tous les dessins d’animaux figurants sur des pièces ou des billets. WWF va plus loin en déposant plainte contre la banque d’Algérie pour « diffamation et représentation indécente » Yolanda Kakabadse présidente de la WWF menace l’Algérie de lui faire payer en Euros les dépassements du Dinar : “c’est un acte de cruauté, les animaux dessinés dans le Dinar subissent la pire maltraitance de leur histoire. Ils se sentent insignifiants, sans aucune valeur, on en a déjà euthanasié plus de 1000 gazelles, 4000 éléphants et plus de 5000 bisons, ils ne supportaient plus de se voir dans les billets algériens. Ces bêtes innocentes ne méritent cela, ils valent beaucoup plus et nous allons réagir très fermement et l’Algérie va payer ces caricatures obscènes » menace la présidente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Restez informés en gardant le sourire :)